Patrick Ayoun

  • Le but de l'ouvrage est d'ouvrir un champ de recherches sur le thème trop peu exploré de la position des mères dans les cas d'inceste père-fille. À l'heure où, dans nos sociétés occidentales, les fonctions parentales pourraient apparaître comme désexualisées à l'excès ou référées à une idéologie naturaliste de la différence anatomique des sexes (un papa, une maman), cet ouvrage met en lumière la part non délégable de la fonction maternelle dans la construction de la féminité. L'exemple de l'inceste agi du père sur sa petite fille démontre l'importance de la mère non seulement comme ancienne enfant (souvent ancienne victime) mais aussi comme femme pour la construction/reconstruction de sa fille victime.

  • Les traces de l'archaïque seraient comme ces cicatrices que l'on croyait disparues et qui réapparaissent au froid telles des engelures. Sont ici évoqués les paysages de la clinique qui disent ces traces psychiques ressurgissant, à partir d'une effraction corporelle ancienne, de l'inconscient maternel à la faveur de la transparence psychique et/ou de l'un de ces inexplicables hasards par lesquels la réalité vient dupliquer le fantasme (Lebovici) ; ou au moment où il serait question de mémoire, à l'imminence du décès quand c'est un certain oubli qui permet la transmission des héritages et l'accomplissement des deuils. Ces traces que le psychisme peine à contenir et qui s'expulsent au dehors s'inscrivant sur n'importe quel support : scarifs, graphes, tags, les actes, le corps, le soi-peau, les murs des autres : s'agirait-il d'un refoulement ? Les auteurs, tous psychanalystes et praticiens de ces différents champs, nous livre sous l'égide de Monique Bydlowski, une réflexion riche et originale sur ces champs croisée de l'archaïque et de la trace que l'on retrouve dans la clinique du périnatal, du pubertaire ou dans celle des fins de vie.

  • En 1996, Nicole Bru crée un foyer pour aider les jeunes filles qui ont été abusées sexuellement. Elles ont entre 7 à 18 ans. La plupart d'entre elles vivent des relations troublées avec leur famille, ont une tendance à se mettre en danger et des repères bouleversés entre l'enfance et le monde adulte. Ginette Raimbault, Patrick Ayoun et Luc Massardier, qui travaillent dans ce centre, ont trouvé comment les aider à cicatriser leurs blessures. Ils s'interrogent sur la nature du traumatisme qu'est l'inceste, sur ses différentes formes et ce qu'il révèle des familles concernées. Dans ce livre, ils proposent surtout une réflexion en profondeur sur ce que doit être aujourd'hui la meilleure façon de réparer l'inceste, sur les conditions qui permettent à ces jeunes filles de se reconstruire. Ginette Rimbault, pédopsychiatre, psychanalyste, a été directeur de recherche à l'Inserm et a consacré sa vie aux troubles psychoaffectifs des enfants. Patrick Ayoun est pédopsychiatre, psychanalyste, chef du département intersectoriel de psychiatrie de l'adolescent à l'hôpital Charles-Perrens de Bordeaux. Luc Massardier est psychiatre, praticien hospitalier à l'hôpital Sainte-Anne à Paris et consultant en milieu pénitentiaire.

empty