Patrice Leconte

  • Avez-vous déjà rencontré... une vraie tête de linotte ?
    Une authentique tête de mule ?

    Patrice Leconte raconte et illustre les histoires peu banales de huit drôles de têtes pour s'amuser sans se casser la tête !

  • Acteurs
    Bronzés
    Courts-métrages
    Dessinateur
    Enfance
    Festivals
    Groucho
    Hollywood
    Inspiration
    Jeune
    Kilomètres
    Livres
    Musique
    Naissances
    Obsessions
    Publicité
    Questionnaire de Proust
    Radio
    Sentimental
    Théâtre
    Uniforme
    Vote
    Week-end
    X (Films)
    Yeux
    Zoom
     
     
    En vingt-six lettres, Patrice Leconte, cinéaste aux multiples talents, se raconte. Cet homme simple, presque timide mais toujours plein d'humour, nous entraîne à la rencontre des acteurs et actrices qui se sont succédé devant sa caméra d'Alain Delon à Vanessa Paradis en passant par la joyeuse équipe des Bronzés. Au fil des anecdotes, il nous fait partager aussi bien sa passion du dessin et du cinéma que son obsession pour les femmes aux cheveux courts.
     
     

  • Louis est magnifiquement oisif. Sa vie est aussi calme qu'un lac sans vent. Jusqu'au jour où son père, juste avant de mourir, lui lègue un étrange objet : l'Ubiq. Un boîtier qui se porte sur l'avant-bras et qui, sur la pression d'un simple bouton, peut le transporter ailleurs, le dédoubler, le faire jouir du don d'ubiquité. D'abord craintif, intimidé, Louis se rend compte, contre toute attente, que l'appareil fonctionne.
    Sauf que cet appareil, que nous rêverions tous de posséder, tombe entre les mains d'un homme qui ne sait déjà pas quoi faire de sa propre vie. Alors, en vivre deux, on imagine son embarras.
    À moins que l'Ubiq ne soit l'occasion pour Louis de commencer une vie qu'il n'avait jamais osé imaginer, tout en restant un époux modèle. Qui sait alors jusqu'où l'Ubiq pourra l'entraîner !

  • Scénario complet et dialogues du film Voir la mer de Patrice Leconte Introduction et interview de Patrice Leconte

  • " Je m'appelle Thomas, je suis un chic type, je travaille dans une papeterie, j'ai 27 ans, j'aime les femmes aux cheveux courts.
    Et il me reste un peu moins de trois ans pour trouver la femme de ma vie. " Ce jeune homme qui aimait les femmes (aux cheveux courts) enquête dans un Paris de carte postale à la recherche de la femme idéale.
    Le premier roman de Patrice Leconte possède le charme et la fantaisie qui ont fait le succès de ses nombreux films, du Mari de la coiffeuse, à La Fille sur le pont.

  • Grâce, légèreté, humour, poésie : on retrouve dans Riva Bella le meilleur de Patrice Leconte cinéaste, celui de Tandem et du Mari de la coiffeuse, et tout le charme et la tendresse de son premier roman, Les Femmes aux cheveux courts.

    Tony Garbo fait la tournée des plages avec un spectacle de magie, et avec sa femme : la magnifique Suzie. Il fait beau, c’est l’été, les mouettes planent. Tout va bien. Jusqu’au jour où Suzie, sur un coup de tête, part avec le chanteur gominé de la boîte du casino de Riva Bella. Comment assurer malgré tout la tournée alors que le moral n’y est pas et que la partenaire n’y est plus, comment résister à l’appel de la vodka, qui anesthésie si bien les tourments, comment tenir le coup, résister à la tentation de tout envoyer balader ?

  • « “Un jour, je traverserai la Manche à la nage, et ça leur clouera le bec à tous.” Voilà ce que je me suis dit un beau matin. Parce que, fatigué de n´être personne, j´ai envie de devenir quelqu´un, pour épater mes collègues de la banque où je travaille, mais surtout pour séduire Victoire, qui est la jeune femme la plus jolie que je connaisse. »Le héros de Patrice Leconte possède le charme distrait et la poésie d´Antoine Doinel. Comme lui, il pense que les femmes sont magiques. Et comme lui, il va accomplir un exploit effarant pour gagner le coeur de l´une d´entre elles...Une comédie sentimentale aussi cocasse que mélancolique.

  • La longue nuit de deux femmes en fuite dans le Paris désert de
    l'Occupation. Après des années de détention, Arlette recouvre la
    liberté dans un Paris occupé par les nazis. Et elle entend bien
    rattraper le temps perdu. Anna, elle, cherche à sauver sa peau.
    Magicienne et israélite, elle a fui un danger qui l'a rattrapée. La
    ville occupée est une cage dont elle doit s'échapper au plus vite.
    Elles sillonneront en une nuit ce Paris obscurci. L'inquiétante
    étrangeté de l'Occupation, avec ses contrôles d'identité, ses
    fonctionnaires tatillons, ses sombres ombres et ses connaissances
    qu'on ne connaît pas si bien que ça et à qui il ne faut pas faire
    confiance...

  • Patrice Leconte raconte ses quarante années de traversée du cinéma français. Il est l´homme orchestre du cinéma français. Cinéaste inclassable, Patrice Leconte a passé sa vie à surprendre. Passant des trois Bronzés à des films d´auteur célébrés comme Monsieur Hire ou Tandem, sautant d´un succès commercial inattendu (Ridicule) à un échec tout aussi inattendu (Une chance sur deux), il n´est jamais là où on l´attend. Il raconte ici ses quarante ans de traversée du cinéma français : comment il s´est retrouvé propulsé à la tête d´un des films les plus cultes de notre cinéma (Les Bronzés), comment il a dirigé un des plus gros films d´action des années 80 (Les Spécialistes), comment il a d´un coup révélé sa nature profonde avec une série de films personnels bouleversants (Tandem, Le Mari de la coiffeuse)... On y découvre combien Jean Rochefort peut être odieux, que Juliette Binoche n´est pas toujours facile à diriger, que le slogan « amis pour la vie » des Bronzés 3 n´est pas forcément vrai, qu´un cinéaste est toujours un peu amoureux de ses actrices... Mais ce livre n´est pas qu´une enfilade d´anecdotes drôles, même s´il en regorge. Leconte est le premier critique de ses oeuvres, dont il parle avec une exigeante lucidité, avouant avec une rare franchise telle erreur, telle faiblesse, telle limite... Il parle magnifiquement de la douleur de l´échec, et s´interroge avec émotion ; aujourd´hui, après plusieurs films moins personnels, a-t-il encore quelque chose à dire ? D´où ce titre, qui n´est pas une boutade mais le reflet d´un questionnement sincère et profond chez ce créateur.

  • « Si vous me suivez sur ce chemin, dont je sais qu'il nous mènera au bonheur éternel, j'attends dans votre prochaine lettre une idée étonnante, du jamais vu, de l'inédit, de l'inventif. Me mettre à imaginer le pire m'emplit d'ores et déjà d'une exaltation dont vous n'avez pas idée. » Paul et Norbert, deux maladroits candidats au suicide, racontent avec humour leurs expériences, espérant peut-être éclairer certains désespérés chroniques... Et, qui sait, leur éviter d'en finir trop hâtivement ?
    Un roman épistolaire rédigé dans les règles de l'art, lettre après lettre, jusqu'au point final.

    Couverture : Claire Fauvain © Flammarion

empty