Nathalie Peyrebonne

  • Son enfance, elle l'a passé dans un petit pays d'Amérique centrale. Seuls perdurent de ces lointaines années tropicales quelques souvenirs heureux. Jusqu'au jour où une image aperçue sur un écran de télévision fait tout tanguer. Au beau milieu d'un reportage sur les services secrets français, cet homme qu'elle reconnaît, qui « travaillait avec son père ». Ses parents auraient-ils pu être liés au service de renseignement à la fin de la guerre froide ? Son paradis enfantin baigné de soleil cacherait-il un arrière-fond plus trouble ? Ne lui reste plus qu'à fouiller sa mémoire et à remonter le temps, suivre les pistes des vieilles connaissances pour découvrir la vérité. Nathalie Peyrebonne, dans ce roman sur la quête de l'enfance et de ses rêves étincelants, interroge les mystères de la mémoire, ses pièges et ses tours de force.

  • Commander une cocotte en fonte rouge sur Internet, l'attendre, adresser une réclamation au service clientèle en regardant d'un oeil Senior Story, la nouvelle et déroutante émission de téléréalité, lire, s'inventer une existence, inviter Lucia au Pays basque pour fêter l'arrivée de la cocotte : ainsi va, paisiblement, la vie d'Eugène.
    Puis surviennent les premiers incidents. Et le monde entier semble pris de hoquet.
    Jubilatoire, inattendu, mordant, le roman de Nathalie Peyrebonne est un conte de fée où les héros prennent leurs désirs pour des réalités.

  • Préface de Claude Pujade-Renaud Prix Botul 2013 Il s´est passé quelque chose, un petit accroc dans les habi-tudes, rien de grave, et pourtant... Un footballeur refuse de tirer un penalty crucial et quitte le terrain, une conductrice de métro l

  • « Des mains anonymes griffonnent ou impriment chaque jour ces dictons impérissables dont la présence est devenue évidente. Ils sont un repère pour qui ouvre un oeil le matin, un filet de sécurité : les mots nous protègent du vide, c´est un fait. » Depuis quelques jours des « semeurs » font fleurir des dictons dans les rues de Paris, sous forme de petits papiers laissés à l´arrière des taxis, sur les tables des cafés ou de mots tracés à la craie sur les murs : « La nuit d´août trompe les sages et les fous », « En septembre, le fainéant peut aller se pendre », « À la Sainte-Catherine, tout arbre prend racine »,... Personne n´y prête attention au début, mais ils s´installent imperceptiblement dans les esprits et vont tout doucement inciter les citadins à interroger leurs amours, leurs amitiés ou leurs choix de vie. Diane, conductrice de taxi, Agnès, scaphandrière en eaux troubles, ou Angélique, ex-secrétaire tranquillement retirée dans son appartement, croiseront ainsi le chemin d´Edmé, vagabond décalé, protecteur des laissés-pour-compte de son quartier. Tous vont se frôler, s´influencer pour un avenir où les frustrations et les peurs pourraient n´être plus les seules à gouverner les hommes.

    Née en banlieue parisienne en 1971, Nathalie Peyrebonne passe une partie de son enfance en Amérique centrale avant de revenir s´installer à Paris, où elle enseigne la littérature espagnole classique à la Sorbonne Nouvelle et fait de la traduction (théâtre, livres de cuisine anciens). Son premier roman Rêve général a reçu le prix Botul 2013.

empty