Melikah Abdelmoumen

  • Mélikah Abdelmoumen a passé douze ans à Lyon avec son conjoint et leur fils. Sans amertume, mais sans détour, elle raconte ce qui lui a finalement fait interrompre ce long séjour : les clivages sociaux et les lourdeurs administratives de la France, un climat politique étouffant, et l'épreuve quotidienne de vivre dans un pays en perpétuel état d'urgence. En contrepoint, le récit de son amitié avec une famille de Roms de Roumanie ballottés de squats en bidonvilles fait ressortir cette grande constante existentielle du déracinement : l'inquiétude.

    Quand on part, même dans des circonstances heureuses et relativement confortables, on part avec soi-même tout entier, névroses comprises, phobies comprises, araignées au plafond et squelettes dans le placard compris. Ce qu'on laisse derrière soi, c'est le terreau humain, social et institutionnel où tout ça était enraciné. On emporte, dans un mouchoir de poche, les petites mottes de terre accrochées au rhizome biscornu qui est tout ce qu'on est..

  • Comment résister à des mots doux murmurés dans une langue étrangère ? Comment survivre aux amours qui finissent, parfois même sans un au revoir ? Premiers baisers, passions d´été, amours impossibles, malentendus ou désillusions brûlantes : qu´importe la chanson, quand on aime, c´est toujours pour la première fois.
    Le collectif Premières amours rassemble neuf écrivaines de la relève autour du thème des émois adolescents, qu´elles revisitent chacune à leur manière. Lumineuses, drôles, tendres ou tragiques, leurs nouvelles racontent l´éternelle marche à l´amour, des rêveries fébriles jusqu´aux souvenirs déchirants.
    Premières amours, c´est un voyage dans le vif du désir qui porte les lectrices d´une expérience à l´autre. Comme pour mieux y revivre, au détour, leur propre histoire.

  • Les desastrees

    Mélikah Abdelmoumen

    « Paris, 15 septembre 2017 - C'est avec beaucoup de chagrin que N.O.T. Records France apprenait, tard hier soir, le décès de l'auteur-compositeur-interprète Nora Silvermann, mieux connue sous le pseudonyme de Nora-Jane Silver, à l'âge de 37 ans. Le corps inanimé de Mlle Silvermann aurait été découvert par sa mère, la chanteuse Martha Olivier, dans son appartement de Paris », disait simplement le communiqué annonçant mon suicide. Quelques lignes à peine. Et tout le silence autour, toutes les autres lignes qu'on n'aurait pas su écrire, où auraient été exposés les raisons de mon geste et les noms des vrais coupables.

    Mélikah Abdelmoumen est romancière et chercheuse. Les désastrées est son sixième roman, le premier chez VLB éditeur.

  • Qu'on le méprise ou qu'on le vénère, on a beaucoup de choses à dire sur l'animal, et c'est pourquoi j'ai invité des auteurs à s'exprimer sur le sujet. Leurs réponses, sous forme de poèmes, récits, nouvelles, essais, ont dépassé mes espérances. Autant tel essai sur la cruauté envers les animaux me touche parce qu'il rejoint mes valeurs et mon engagement à ne plus les exploiter, autant tel récit sur l'éviscération d'un cervidé me bouleverse par sa beauté et sa faculté de rappeler que la mort n'est jamais banale. Lora Zepam

empty