Marie Brennan

  • « Soyez avertis, cher lecteur : les volumes de cette série contiendront des montagnes gelées, des marais fétides, des étrangers hostiles, des compatriotes hostiles et à l'occasion des membres de ma famille hostiles, de mauvaises décisions, des mésaventures géographiques, des maladies dépourvues d'attrait romantique et une abondance de boue. Vous poursuivrez votre lecture à vos risques et périls. »
    Les mémoires de lady Trent, mises en scène par Marie Brennan, racontent la vie et les recherches d'Isabelle Trent, naturaliste mondialement connue et désormais vieille dame, dont l'esprit et le style empreints d'humour s'avèrent sans pitié pour les imbéciles.
    Dans ce premier volume, Isabelle, petite fille puis jeune femme, brave les conventions de sa classe et de son temps pour satisfaire sa curiosité scientifique et accompagner son mari lors d'une expédition à la recherche des dragons de Vystranie...
    Un livre de facture raffinée, qui s'adresse aux amateurs d'époque victorienne, de fantasy, et n'est pas sans rappeler le travail baigné de naturalisme et d'imaginaire de Pierre Dubois dans La grande encyclopédie des fées.
    Une histoire naturelle des dragons est lauréat du Prix des Imaginales 2016.
    « On est tellement emporté par l'histoire et par les dessins qu'on n'est pas loin de croire à ces créatures extraordinaires qu'on aimerait voir voler sous nos cieux. » Jean-Claude Vantroyen - Le soir

    « Ce premier tome est aussi bien une étude (passionnante), qu'une aventure (rocambolesque) sans oublier une critique. Marie Brennan réussit un mélange des genres où le sérieux se mélange au léger avec naturel. » Hervé Beilvaire - Temps de livres

  • Sous la plume raffinée et sans pitié de Marie Brennan, retrouvez les aventures d'Isabelle Trent, naturaliste mondialement connue qui a consacré sa vie à l'étude des dragons.

    « Bien que peu de gens soient assez âgés pour s'en souvenir, et encore moins assez impolis pour en parler, je fus autrefois vilipendée dans les feuilles à scandales. [...] C'est à cette époque de mon existence que je fus accusée de fornication, de haute trahison et d'être la plus mauvaise mère de tout le Scirland. C'est plus que la plupart des femmes peuvent réaliser en l'espace d'une vie et j'admets que j'éprouve une sorte de fierté perverse à y être parvenue.
    Ce livre est également, bien entendu, le récit de mon expédition en Érigie. Les avertissements de ma première préface s'appliquent toujours : si les descriptions d'actions violentes, de maladies, de mets étrangers au palais des habitants du Scirland, de religions étranges, de nudité en public ou de gaffes diplomatiques idiotes sont susceptibles de vous gêner, fermez ce livre et passez à quelque chose de plus plaisant.
    Mais je peux vous assurer que j'ai survécu à tous ces événements ; il est donc probable que vous survivrez à leur lecture. »

  • Isabelle Trent, devenue célèbre, n'en a pas fini de déplaire à la bonne société du Scirland (qui doit beaucoup à l'Angleterre victorienne).
    Notre impétueuse naturaliste, après avoir transformé sa demeure en une sorte d'université pour jeunes femmes désireuses de s'instruire, entreprend de monter une expédition afin d'étudier les dragons du monde entier et, l'espère-t-elle, révolutionner leur taxonomie. Comble d'inconvenance, cette fois, Jake, le fils d'Isabelle et de son défunt mari, est du voyage.
    Le voilier Basilic débute son périple dans le Grand Nord où Isabelle étudie (en pantalon) les serpents de mer, puis passe par un pays qui serait peut-être le Mexique, se fait chasser du Yélang et visite enfin les îles volcaniques de l'hémisphère Sud, où elle en apprend davantage sur la civilisation des Draconiens qui ont dominé le monde dans l'antiquité.
    Au cours de ce voyage, le lecteur est aussi témoin d'une nouvelle étape de la vie sentimentale d'Isabelle ; quant à la présence de son fils, elle donne lieu à moult touches ironiques et tendres, car elle découvre que Jake ne s'intéresse qu'à une chose : la mer et tout ce qui s'en rapproche - mais pas aux dragons.
    Le titre du livre rappelle Le Voyage du Beagle, de Charles Darwin, soulignant ce fait rare d'un livre de fantasy qui célèbre la science et son élaboration patiente par des gens qui ont soif de connaissance.
    « Cette série, écrite à la manière des mémoires et des récits des naturalistes du XIXe siècle, est un bijou d'humour pince-sans-rire, qui démontre la culture de Marie Brennan et sa familiarité - étant elle-même spécialisée en archéologie, anthropologie et folklore - avec le style de l'époque. » Jean-Luc Rivera, actusf.com


  • Dans le quatrième tome de ses mémoires, la célèbre et scandaleuse lady Trent nous emmène en Akhie, contrée désertique avec laquelle son propre pays souhaite s'allier.

    À la suite de ses découvertes du volume précédent, le Scirland a décidé de lancer un programme d'élevage de dragons afin de contrer les actions du Yélang. Isabelle Trent et Tom Wilker se rendent donc en Akhie pour le superviser.
    Mais en dépit du peu de goût de lady Trent pour la politique, celle-ci la rattrape, sous la forme d'enlèvements par des tribus du désert et de sabotages qui mettent sa vie et celle de Tom Wilker en danger.
    Les deux chercheurs n'en continuent pas moins à mener leurs recherches sur les dragons locaux, s'aventurant jusque dans le terrible désert du Jéfi.
    C'est là qu'accompagnée de Suhail, l'archéologue akhien rencontré dans le volume précédent, elle fera les découvertes majeures qui vont bouleverser son monde. Au passage, préjugés et archaïsmes auront été écorchés par son humour à froid et son obstination hors du commun.

  • À l'occasion d'une conférence sur la langue des Draconiens, lady Trent fait la connaissance de Thu Phil Lat, un Yélangois venu apporter la preuve qu'il existe peut-être une nouvelle espèce de dragons dans les montagnes du Mrtyahaima.
    L'expédition s'annonce très dangereuse, non seulement à cause de la géographie des régions concernées (on pense bien sûr à l'Himalaya), mais aussi parce que Thu est membre d'une faction révolutionnaire dans son pays, contre qui le Scirland mène une sournoise guerre aérienne.
    Il va sans dire que ni l'un ni l'autre danger ne peuvent arrêter l'intrépide lady Trent, d'autant qu'elle ressent le besoin d'entamer une nouvelle période de sa vie de scientifique, frustrée de ne toujours pas faire partie de l'Académie des philosophes parce qu'elle est une femme.
    Au cours de cette expédition, qui sera l'occasion d'une découverte fondamentale sur la nature des Draconiens, l'humour et l'obstination de la naturaliste font à nouveau merveille. Et on saura enfin pourquoi lady Trent est devenue un personnage aussi important que la reine de son pays...
    « J'espère que mes mots seront à même de vous transmettre ne serait-ce que le quart de la stupéfaction absolue et de l'émerveillement que j'ai ressentis - ainsi qu'un peu de ma terreur. Après tout, sans les deux faces de cette pièce, on ne peut en connaître la réelle valeur. »

  • Minuit jamais ne vienne

    Marie Brennan

    À la fin du XVIe siècle, l'Angleterre prospère sous le règne d'Élizabeth, première du nom et dernière monarque de la lignée des Tudor.
    Sous Londres s'étend le palais tentaculaire d'Invidiana, la reine des fae, qu'elle gouverne en maîtresse inflexible. Son pouvoir est le reflet ténébreux de la gloire éclatante dont s'entoure la dernière des monarques Tudor. Dans ce palais d'Onyx, les fae n'ont pas à craindre le fer et la foi chrétienne que les mortels utilisent contre eux pour se protéger de leurs méfaits.
    Depuis trente ans, les affaires des deux cours sont toutefois étroitement liées. Un pacte mystérieux, tragique peut-être, unit les deux souveraines. Car si, chez les mortels, rois et amours sont éphémères, les fae les jalousent pour les passions qui animent leur vie.
    Un courtisan humain et une fae en disgrâce découvrent peu à peu les alliances et les trahisons qui gangrènent les deux trônes. Ensemble, ils ont une chance de révéler la source du pouvoir d'Invidiana et, peut-être, de rétablir un peu de justice, d'harmonie et de confiance dans une société de haine et de violence.

    Une oeuvre baroque, où se mêlent l'histoire et la fantasy, fort bien documentée sur la vie à la cour d'Élizabeth et les drames politiques qui s'y sont joués, et riche de tout le folklore du Petit Peuple des îles britanniques.

  • Anglais Warrior

    Marie Brennan

    />/>

    Mirage, a bounty hunter, lives by her wits and lethal fighting skills. She

  • Anglais Midnight Never Come

    Marie Brennan

    In hidden catacombs beneath London, below the royal court of Elizabeth I, a second queen holds power. Invidiana, the dark ruler of faerie England. Fae and mortal politics have become inextricably entwined, in alliances and betrayals. When the faerie Lune is sent to manipulate Elizabeth's spymaster, her path crosses that of a mortal agent, Michael Deven, who is seeking the hidden hand in English politics. Will they be able to find the source of Invidiana's power? Find it, and break it...

  • 1666, en Angleterre.
    Le roi et le Parlement se disputent le pouvoir. La guerre civile ravage le pays.
    Lune, la reine des fae, a juré de venir en aide aux mortels, mais elle titube sous les assauts de ses ennemis surnaturels. Sous Londres, dans son palais d'Onyx, elle tente de concilier les besoins des deux peuples.
    Mais une menace plus grave encore surgit. Le four d'une boulangerie, mal éteint, déclenche un incendie. Londres est construite en bois ; des quartiers entiers s'embrasent. Les humains se battent contre les flammes, mais les fae savent qu'il ne s'agit pas d'un feu ordinaire : c'est le Dragon, l'esprit du feu, conscient, déterminé à tout dévorer.
    Pris entre puritains et royalistes, les fae et leurs alliés mortels tissent une tapisserie bleu nuit, rouge sang, rouge flamme.

    Avec une prose élégante, maîtrisée, Marie Brennan nous plonge dans l'histoire tragique d'une période à la fois baroque et austère.

  • September, 1666 - The mortal civil war is over. But the war among the fae is still raging, and London is its battleground. There are forces that despise the Onyx Court, and will do anything to destroy it.

    But now a greater threat has come, one that could destroy everything. In the house of a sleeping baker, a spark leaps free of the oven - and ignites a blaze that will burn London to the ground. For three harrowing days, the mortals and fae of the city will fight to save their home.

    While the humans struggle to halt the conflagration that is devouring London street by street, the fae pit themselves against a less tangible foe: the spirit of the fire itself, powerful enough to annihilate everything in its path. Neither side can win on its own - but can they find a way to fight together?

  • Six years after her perilous exploits in Eriga, Isabella embarks on her most ambitious expedition yet: a two-year trip around the world to study all manner of dragons in every place they might be found, from feathered serpents in the ruins of a fallen civilization to the mighty sea serpents of the tropics. Facing storms, shipwrecks, and warfare, she makes a discovery that offers a revolutionary new insight into the ancient history of dragons.

  • This book brings together voices and perspectives from across the world and draws in a new generation of curriculum scholars to provide fresh insight into the contemporary field. By opening up Curriculum Studies with contributions from twelve countries-including every continent-the book outlines and exemplifies the challenges and opportunities for transnational curriculum inquiry. While curriculum remains largely shaped and enabled nationally, global policy borrowing and scholarly exchange continue to influence local practice. Contributors explore major shared debates and future implications through four key sections: Decolonising the Curriculum; Knowledge Questions and Curriculum Dilemmas; Nation, History, Curriculum; and Curriculum Challenges for the Future.

empty