Marc Durand

  • Cet ouvrage montre qu'au contraire de ce que l'on a souvent affirmé au sujet d'Eschyle qui, tout en se désengluant péniblement de l'épopée, n'aurait commis que des pièces linéaires, plates et sans péripétie, celui-ci nous surprend souvent dans ses drames à la suite de coups de théâtre singuliers. En réalité, Eschyle sait nous guider dans une sorte d'enquête policière aboutissant à un dénouement qui représente une véritable révolution. Le spectateur, de complète connivence avec l'auteur, est guidé par celui-ci dans l'exploitation des différents indices savamment disséminés tout au long du nouement des tragédies, pour aboutir en fin de compte à un coup de théâtre tout à la fois surprenant et attendu. Notamment, la prééminence que prend toujours finalement la Polis sur les destins individuels, définit contre toute attente le vieil et hiératique Eschyle comme un précurseur de l'époque moderne démocratique et ce fait constitue à lui seul un formidable renversement.

  • Encensé et adulé par Homère et Quintus de Smyrne, décrié et dévalorisé par Sophocle et Ovide, Ajax, le fils de Télamon est à la fois l'un des solides héros épiques de tout premier plan et un personnage tragique par excellence. L'auteur, naviguant à travers les textes antiques grecs et latins, cherche à mettre en lumière ce processus historique et civilisationnel à l'occasion de la description de la destinée peu commune du fils de Télamon.S

  • En commettant le plus horrible parricide, Oreste semble bien perpétuer la célèbre « Malédiction des Atrides » condamnant à tout jamais la progéniture de Tantale à s'entretuer de façon atroce. Cet essai tente de montrer qu'avec l'acquittement du meurtrier de Clytemnestre devant un tribunal athénien, non seulement la chaîne inexorable des vengeances semble s'éteindre, mais qu'une révolution « copernicienne » se profile dans la vision du monde des Grecs du Ve siècle. Le chamboulement des rapports à la psyché, aux dieux et à la justice redessine une organisation « moderne » de la Cité indépassable depuis lors. Cet état pourrait bien consommer la « Fin de l'Histoire » de Hegel.

  • Quand Québec remporta la Coupe Stanley avant les Canadiens de Montréal.

    -Une histoire inédite et passionnante, racontée par le journaliste sportif Marc Durand, après plus de dix (10) années de recherche et d'entrevues.
    -Des textes remplis d'anecdotes et d'histoires captivantes : la naissance du Quebec Hockey Club, la rivalité Québec-Montréal dès le premier match en 1880, les controverses, les grandes victoires de 1912 et de 1913, les exploits des Joe Malone, Paddy Moran et Joe Hall...
    -Plus de 150 photographies, illustrations et documents d'époque.
    -Un document de référence fascinant appuyé par de nombreuses données statistiques
    -Un panorama des grandes décisions qui ont façonné notre sport national, souvent lancée depuis Québec.

  • Cet ouvrage passionnant et richement illustré raconte la montée fulgurante de la carrière d'une des grandes légendes du hockey.

    Tout au long des 96 pages de ce livre grand format absolument magnifique, l'auteur relate l'incroyable aventure du « Gros Bill » et de la seule période controversée de sa carrière : celle où il a préféré jouer à Québec avec les Citadelles et les As, repoussant constamment les offres de Frank Selke et des Canadiens de Montréal.

    Étonnamment, très peu de livres ont été écrits sur l'illustre hockeyeur. Fruit d'un travail de recherche à travers des documents d'archives et personnels appartenant à la famille et à des témoins, Jean Béliveau - La naissance d'un héros raconte des anecdotes inédites appuyées par plus de 125 photographies, illustrations et journaux d'époque.

    Un livre indispensable pour saisir toute l'ampleur du « phénomène » et ainsi comprendre comment il est devenu un véritable héros national. Jean Béliveau - La naissance d'un héros saura ravir autant les amateurs de hockey que les passionnés d'histoire et de biographie.

  • Tout en brossant une minutieuse étude des mentalités, Marc Durand retrace l'histoire du Québec depuis sa découverte par Jacques Cartier, en 1534, jusqu'à nos jours. Fiers de leur esprit aventurier et entreprenant, mais battus par les Anglais en 1759, les Québécois, mis à l'écart de l'économie par les vainqueurs, vont se replier sur les travaux agricoles. L'Église et les intellectuels s'appliqueront alors sans relâche à préserver une langue française « pure » ainsi que leurs traditions ancestrales. Mais à partir des années 1950, et surtout avec la Révolution tranquille des années 60, les Québécois rejettent les valeurs rurales dont ils se sentent prisonniers et, qu'ils soient acquis ou non à l'idée de souveraineté, prennent en main leur destinée économique et politique.

  • Depuis toujours Médée semble bien avoir représenté le prototype mythique de la « femme mauvaise », celle qui égorge ses propres enfants pour se venger d'un mari volage. Mais est-ce bien assurément la seule lecture que l'on peut faire de cette figure tragique ? Revisitant les écrits anciens, cet essai tente, sinon de réhabiliter cette haute figure mythique, du moins d'édulcorer les jugements sévères qu'on a pu porter sur elle depuis l'antiquité, voire de pointer les contradictions des diverses versions.

  • Une fois refermée la porte de la classe sur les talons du professeur, se joue une partition largement méconnue et fantasmée. Pourtant, chacun s'autorise à en débattre, au nom sans doute des souvenirs d'enfance. Dès que l'on pénètre dans le « sanctuaire » scolaire, on découvre un monde complexe, dynamique, mouvant, parfois dur et décevant, souvent séduisant, toujours un peu mystérieux et résistant à une lecture superficielle ou pressée. Ce livre est un effort pour dévoiler cette vie de « la classe » à partir des recherches scientifiques en enseignement. Il propose une analyse psychologique et ergonomique de l'activité de l'enseignant et une modélisation de ce travail singulier et difficile. A l'heure où le chômage noircit l'horizon, et où le métier d'enseignant apparaît comme une perspective de carrière à la fois attirante et inquiétante, cet ouvrage présente un point de vue synthétique et rigoureux sur une profession qui pourrait bien être la clé de notre futur.

  • Voici un essai qui tente de retracer la genèse de la notion de compétition en Grèce ancienne qui ne naît pas, loin s'en faut, en 776 avant J.-C. avec les premiers Jeux Olympiques que la tradition a retenus, mais qui participe plutôt d'un processus beaucoup plus profond, culturel, économique, religieux, sémantique... qui l'englobe et le dépasse. Le sport que nous pratiquons aujourd'hui procède des mêmes mécanismes que ceux que l'on a mis en lumière au cours de ce travail.

  • La rivalité, l'affrontement, le combat ont joué un rôle primordial dans l'avènement, la croissance et la conservation de la civilisation de la Grèce antique, puis incidemment de la nôtre. Les grecs appelaient "Agôn" une telle détermination. Cet essai veut s'attacher à décrire les modalités, les formes, les fonctions de l'affrontement dans les tragédies d'Eschyle, le plus ancien des trois grands tragiques grecs.

  • Le Phédon est l'un des dialogues les plus célèbres de Platon. Il met en scène la mort de Socrate, condamné par la cité parce qu'elle n'avait pas compris son enseignement, trop novateur pour ses contemporains. L'auteur analyse ici les idées religieuses et ontologiques de ce testament spirituel, véritable leçon vivante de philosophie, invitant le lecteur à entrer dans la pensée platonicienne et à vivre en vrai philosophe.

  • Cet ouvrage est issu d'un colloque du Réseau Education et Formation. Il prend acte de deux mouvements inverses. D'un côté l'éducation scolaire, suspectée d'artificialité, importe de plus en plus des concepts, des méthodes et des dispositifs du milieu du travail. De l'autre, la formation professionnelle, en mal de légitimité scientifique, cherche à s'universitariser :un enchevêtrement complexe que ces contributions tentent d'éclairer.

  • Cet ouvrage présente une analyse de l'histoire de l'internationalisation du commerce. Tout en appréhendant les principaux mécanismes de la mondialisation de la distribution, il entend prodiguer aux acteurs potentiels et actuels des conseils pratiques propres à faciliter leur entrée ou leur développement à l'international, un international chaque jour plus global.

  • Années 50. Une nuit d'hiver à Lyon. Antonin Bertoux, chauffeur de bus, rentre au dépôt. Un corps jeté du haut d'un pont rebondit sur le pare-brise : l'homme est défiguré, éventré. Dans les viscères, un morceau de métal en forme de cuillère. Ce meurtre n'est que le prélude d'une longue série noire.
    Le commissaire Delmas est confronté à une énigme compliquée. Pourquoi le tueur s'acharne-t-il sur des hommes apparemment sans histoire ? Quel lien ont-ils avec cet éventreur sans pitié ? Et à quel cadavre appartient cette main coupée au hachoir ?
    Son enquête ramène Delmas aux heures les plus sombres de l'Histoire, pendant cette période de l'Occupation que beaucoup voudraient oublier. Une époque, terrible, où la mort était, trop souvent, un spectacle...
     Un polar magistral dans la France d'après-guerre.

  • Peut-on identifier les transformations pour les analyser, les interpréter, et surtout pour pouvoir intervenir sur elles, pour les infléchir ? Qui le peut et dans quelles conditions ? Et plus largement : Comment peut-on penser les rapports entre représentations et transformations au sein de l'activité humaine? Tel est le propos de l'Atelier de recherche « Représenter/Transformer » coordonné par Jean-Marie Barbier et Marc Durand et constitué avec le soutien du Laboratoire d'Excellence Histoire et Anthropologie des Savoirs, des Techniques et des Croyances, de l'Université de Genève (Equipe CRAFT) et du Conservatoire National des Arts et Métiers (Centre de Recherche sur la Formation, Chaire UNESCO Formation et Pratiques Professionnelles).

  • Industrie(s) culturelle(s), travail et création

    « Les oeuvres d'art sont ascétiques et sans pudeur, l'industrie culturelle est pornographique et prude », disent en 1944 Horkheimer et Adorno dans La Dialectique de la raison. Dès le milieu du xxe siècle, la production culturelle a pris la forme de l'industrie, de la division du travail, du marketing et du commerce, et ce phénomène rétroagit sur le contenu des oeuvres, produisant une sensibilité standardisée, voire de nouvelles formes d'aliénation. Aujourd'hui, on nomme industries culturelles un secteur économique incluant les institutions publiques aussi bien que des organismes privés qui produisent et diffusent. Et, si l'on sait que la production artistique ou intellectuelle fréquente depuis longtemps les processus de production capitaliste de type industriel ou y a été incluse, il convient de nous tourner vers des penseurs qui ont analysé cette société ou examinent ces théories en regard de la situation contemporaine.

    Sommaire
    Industrie culturelle ou industries culturelles ? par Jean-Marc Durand-Gasselin
    Diffusion de « l'art et les arts », conférence radiophonique de T. W. Adorno, 1967
    Rohmer et la question de la critique par richard madjarev
    Relire Ivan Illich : l'amateur, le vernaculaire et le marché par Olivier Assouly

    Psychanalyse et industries culturelles

    Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, la figure de Sigmund Freud, puis, à partir des années 1960, celle de Jacques Lacan occupent une place particulière dans la sphère intellectuelle, l'enseignement et les pratiques thérapeutiques. Les industries culturelles se sont emparées de la pensée freudienne, de son lexique et de ses images. Aujourd'hui, la psychanalyse s'affiche dans les médias et tous s'emparent de ce phénomène.
    Dans ces Journées d'étude, les dimensions politique, sociale et historique de la psychanalyse seront abordées par le biais de leurs relations avec l'écriture cinématographique, audiovisuelle et littéraire, que nous déplierons pour mieux dépister les enjeux qui traversent ces domaines.

    Sommaire
    Comment la psychanalyse s'affiche t-elle dans les médias ? par Geneviève Vergé-Beaudou
    Pour une psychanalyse sans alibi par Jean Cooren
    Diffusion de Spider de david cronenberg, Canada, 2002, 98 min
    Penser la rumeur du monde, penser autrement (avec) la psychanalyse par Jean Cooren
    Diffusion de Psychose d'Alfred Hitckock (États-Unis, 1960, 120')

    Chaque année, l'Ensa Limoges organise deux à trois sessions de Journées d'étude convoquant des chercheurs et spécialistes à intervenir sur des questions et dans des domaines touchant à l'art, à l'esthétique, à la philosophie, aux techniques, ou encore aux mouvements littéraires et intellectuels.

  • Air Traffic Management involves many different services such as Airspace Management, Air Traffic Flow Management and Air Traffic Control. Many optimization problems arise from these topics and they generally involve different kinds of variables, constraints, uncertainties. Metaheuristics are often good candidates to solve these problems.    The book models various complex Air Traffic Management problems such as airport taxiing, departure slot allocation, en route conflict resolution, airspace and route design. The authors detail the operational context and state of art for each problem. They introduce different approaches using metaheuristics to solve these problems and when possible, compare their performances to existing approaches

  • En nous penchant sur la notion de qualité de vie sous l'angle collectif autant qu'individuel, nous regardons ses coutures historiques, politiques et sociologiques, et nous nous autorisons à rêver à ce qu'elle devrait être.
    Il sera question de décélération, de saillies de trottoir, de villes durables et d'architecture, d'inventions inutiles, de nécessaires évasions de la réalité et de bien d'autres choses encore.

  • Dans les sciences sociales, on tend de plus en plus à définir les objets de la recherche et à en interpréter les résultats en termes dynamiques de process, de mouvement, d'activité. Cet ouvrage a pour but de présenter la manière dont les chercheurs abordent les liens entre les différentes composantes qui entrent en jeu dans une dynamique ou un process. Il s'inscrit dans une perspective épistémologique considérant la recherche elle-même comme une activité.

  • Le travail évolue... et la formation au travail change en conséquence. Mais la formation doit-elle avant tout répondre à des exigences d'adaptation des individus à leur environnement de travail et satisfaire des critères d'utilité ? Ou doit-elle également comporter une dimension émancipatrice, porteuse de développement pour les travailleurs ?
    Les auteurs qui contribuent à cet ouvrage collectif montrent que la conduite de recherches académiques ne se coupe pas de visées pratiques et que les avancées conceptuelles récentes dans le champ de la formation des adultes peuvent conduire à un positionnement à la fois lucide, critique et innovant sur les rapports entre travail et formation.
    Le lecteur trouvera ici des articulations à la fois claires et accessibles entre la compréhension des situations pratiques de travail et les principes de conception de formations.

  • Les anges barbares

    Jean-Marc Durand

    Lyon, hiver 1951. Le corps d'une femme, la vingtaine, est retrouvée la gorge tranchée dans le hangar d'une usine. Identité inconnue, pas de mobile apparent.
     
    Le commissaire Jean Delmas est chargé de l'enquête. Rapidement, il découvre l'identité de la victime : c'est Martha Lidac, la seule de sa famille à être revenue des camps de la mort. La seule héritière d'une riche lignée d'industriels dont tous les biens ont été spoliés.
     
    Qui est l'étrange famille où Martha a trouvé refuge à son retour de captivité, et qui semble dissimuler bien des secrets ? Pourquoi cet homme entrevu un jour a-t-il suscité une telle terreur chez Martha ? Les événements replongent Delmas dans la terrible période de l'Occupation. Profiteurs, délateurs et victimes : six ans après la guerre, presque tout le monde veut oublier cette sombre histoire française. Presque...
     
    Première enquête du commissaire Delmas : un roman policier littéraire magistral.

empty