Malek Chebel

  • Comment fut élaboré le Coran ? Qu'est-ce qui unit et sépare chrétiens et musulmans ? Quel est le statut de la femme dans l'islam ? Que lui doit-on sur le plan scientifique ? Pourquoi fait-il peur en France ? Quand fut lancé le premier djihad ?

    Souvent l'islam inquiète. Comme tout continent mal connu, il suscite l'anxiété. Voilà pourquoi il était si important de demander au grand spécialiste Malek Chebel de revisiter son domaine de prédilection et de répondre avec clarté aux grandes questions que l'on est amené à se poser. Tous les aspects sont abordés : l'histoire, le prophète, le Coran, les rituels, les relations avec la France, l'Occident, l'amour et la sexualité, les autres religions, les arts, la littérature et la science, les réformes à venir...
    D'une plume vive, Malek Chebel nous livre en 100 questions des dizaines d'années de recherche et de réflexion.

  • D'Abdeker, ou l'art de conserver sa beauté, aux maîtres d'élégance, les Zourafas, tout sur l'univers amoureux des pays musulmans. Malek Chebel, l'auteur du Kama-sutra arabe, offre ici un guide complet de la langue érotique, des moeurs, des techniques, de la médecine, de la jurisprudence, de l'esthétique, de la psychologie et de la mystique de cette civilisation qui n'a cessé d'être le support d'un imaginaire amoureux riche et complexe.

  • À l'aube du VIIe siècle, l'Arabie a été réveillée de sa torpeur millénaire par un souffl e puissant et jusque-là inconnu, l'islam. Son émergence fut particulièrement rapide car il n'a fallu à Mohammed, le nouveau prophète, qu'un peu plus d'une vingtaine d'années, de 610 à 632, pour imposer une nouvelle religion, à la fois monothéiste et abstraite dans son horizon de pensée. C'est cette histoire et ses turbulences que Malek Chebel raconte, en cernant au plus près l'homme dans son aventure personnelle, sa vie privée et publique, ses combats et les relations qu'il a entretenues avec son entourage comme avec ceux qui l'ont combattu. L'auteur livre une description minutieuse des débuts du dogme, de ses écoles de pensée et de ses premières sectes, et aborde des thèmes rarement traités, comme ceux de l'art de la guerre et de la diplomatie chez Mohammed. Malek Chebel montre comment le Prophète, homme de doctrine et de pouvoir, a voulu que l'islam tienne compte de l'expérience humaine dans sa double part, sublime d'un côté, ordinaire de l'autre, divine par ses aspirations, terrestre par son exercice. Balayant ici autant de préjugés que d'approximations, il confi rme qu'il est plus que jamais nécessaire de connaître la destinée du Prophète pour bien comprendre la vérité et la richesse de son enseignement.

  • Le Coran doit-il se plier à l'analyse de texte ou au contraire, en tant que parole incréée d'Allah, n'est-il déterminé que par lui-même ? À partir de 100 mots tirés du Coran et aux dépens d'une exégèse trop poussée, qui risque d'être sèche et stérile, Malek Chebel dépasse le dilemme théologique et met en exergue les thèmes fondateurs de l'islam en nous restituant les « histoires » que raconte le texte sacré des musulmans. Grâce à ces récits, il illustre la façon dont le Coran traite de la plupart des principes éthiques et moraux (justice, vérité, amour de Dieu, foi...), et touche par là même à son essence prodigieuse, à sa profonde « humanité ». À l'heure du littéralisme islamiste, il importe d'en revenir au texte, non pour le prendre au pied de la lettre, mais bien pour en dégager l'esprit.

  • Depuis qu'il a fait irruption dans l'espace public occidental, l'islam n'a plus quitté les tribunes de journaux et les plateaux de télévision où il est questionné, scruté et jugé par une armée d'experts. Mais l'a-t-on pour autant bien compris ? Cet ouvrage de vulgarisation intelligente propose un déroulé historique et thématique de la civilisation musulmane : l'avènement de l'islam le Coran, le Prophète les différentes branches de l'islam sunnisme, chiisme, soufisme, wahhabisme... la science et les arts, le symbolisme, etc. Aucun aspect du monde musulman n'est mis de côté, car l'auteur a considéré que le tabou ou la censure sont contreproductifs. Sont donc traités avec la même rigueur et le même souci de précision l'art ou la science et certains sujets dérangeants, comme la violence religieuse...

  • Quand un grand spécialiste de l'islam dénonce les dérives du monde arabo-musulman actuel.
    « Si le bel islam prêche le droit à l'indifférence et à la non-agression mutuelle, il faut croire que l'Homme, lui, est versatile, colérique et impétueux », constate Malek Chebel. A travers cinq études percutantes, il nous montre à quel point la faute et la transgression sont omniprésentes dans le monde musulman contemporain. Cet Inconscient de l'islam remonte aux racines de la religion et se nourrit de l'histoire des califes, pour mettre en évidence et éclairer la folie actuelle d'une partie de la communauté.
    Guerre sainte détournée, exacerbation de la figure du kamikaze, violence symbolique de la relation mère-fils, censure des livres, immolation au nom d'une purification sacrée : cette immersion dans le monde complexe des interdits et de leur transgression interroge les liens entre religion, politique et liberté dans la doctrine musulmane.
    Plaidoyer autorisé pour la mise à nu d'un inconscient longtemps nié et redouté, cet essai audacieux révèle les contradictions d'un islam aux prises avec le monde contemporain.

  • Le Coran est au centre de la vie et de la culture musulmane depuis plus de 1 400 ans. Toute interprétation de l'islam et de son rôle dans le monde doit, pour être légitime aux yeux des musulmans, s'enraciner dans les textes de l'Ecriture sainte. Le Coran est ainsi pour les musulmans le Livre par excellence, que Malek Chebel décrypte ici pour les lecteurs de tous horizons.
    Dans Le Coran pour les Nuls, vous découvrirez notamment :

    L'histoire du livre Saint et sa compilation l'art et les méthodes d'interprétations du Coran (l'exégèse) la vision de l'homme et de Dieu dans le Coran le rôle du Coran en tant que guide intime des fidèles dans leur vie de tous les jours (préceptes, éthique et vie spirituelle) le rapport du Coran au monde et ses enseignements sur la société.

    Avec les Nuls, affinez votre regard sur la foi musulmane et vos connaissances des traditions islamiques !

  • Malek Chebel offre ici sa propre sélection des hommes et des femmes qui ont façonné l'islam; et, chemin faisant, il dessine une histoire originale de la religion.Comment comprendre les bouleversements du monde arabe sans connaître l'islam ? Fondée sur une sagesse humaine des plus élaborée, cette culture s'éclaire à la lumière de ses grands hommes. Qu'ils soient savants, médecins, philosophes, mystiques, théologiens, découvreurs, voyageurs, écrivains ou encore bâtisseurs, tous ont contribué à la grandeur de l'Islam.
    Du Prophète et de son entourage, notamment féminin, aux figures de proue, Malek Chebel retrace l'histoire de l'islam depuis ses premiers moments jusqu'à nos jours.

  • Dans un langage simple et efficace, leDictionnaire amoureux de l'islamest un ouvrage qui s'impose aux érudits et aux curieux comme la clé pour comprendre le vécu musulman et la sensibilité orientale.0500 Né à Skikda (Algérie), Malek Chebel, anthropologue et psychanalyste, est l´auteur de nombreux ouvrages sur la société musulmane qui sont des références, notamment :L´Encyclopédie de l´amour en Islam(Payot) etDictionnaire des symboles musulmans(Albin Michel).0300 Né à Skikda (Algérie), Malek Chebel, anthropologue et psychanalyste, est l´auteur de nombreux ouvrages sur la société musulmane qui sont des références, notamment :L´Encyclopédie de l´amour en Islam(Payot) etDictionnaire des symboles musulmans(Albin Michel).

  • Les relations entre l'Islam et l'Occident constituent l'un des enjeux cruciaux de notre époque. Or, l'univers musulman demeure pour beaucoup un domaine inconnu et étranger.

    Riche de 1600 entrées, d'une bibliographie considérable et d'une multitude de renvois et citations - notamment de sourates du Coran -, ce dictionnaire est l'outil indispensable à tous ceux qui désirent comprendre l'imaginaire profond de centaines de millions de croyants.

    La symbolique à proprement parler nombres, couleurs, bestiaire, grandes figures coraniques... - s'y mêle aux questions rituelles, historiques et théologiques.
    La grande tradition mystique (soufisme) y côtoie une foule de termes qui sont évoqués quotidiennement dans la presse mais dont le sens réel est souvent méconnu : ayatollah, fatwa, chi'isme, voile, chari'a...

    /> Véritable encyclopédie pédagogique de l'Islam, cette somme de l'anthropologue Malek Chebel nous livre l'une des clés du temps présent.

  • En parallèle à sa traduction du Coran, Malek Chebel a conçu un dictionnaire encyclopédique de l'ensemble des notions présentes dans le livre sacré des musulmans. Radioscopie complète du Coran, ce dictionnaire donne, pour tous les concepts majeurs, le contexte sociétal, l'épaisseur historique et le relevé méthodique de toutes les occurrences mises en oeuvre dans le Coran.Que dit le Coran sur la femme ? sur le voile ? sur la science ? sur le corps ? sur les animaux ? sur la liberté ? sur les prophètes de la Bible ? sur Marie ? Il suffit de se reporter à l'entrée correspondante pour le savoir. L'ordre est alphabétique, la langue simple, précise et accessible à tous.L'auteur a puisé dans l'immense bibliothèque du Coran qu'il a réunie en fin d'ouvrage et dont il est aujourd'hui l'un des meilleurs connaisseurs. Par ailleurs, lorsqu'il est vendu séparément, ce Dictionnaire encyclopédique du Coran a vocation à éclairer toute autre traduction. Pour qui veut comprendre le Coran sans le dénaturer, et resituer dans son contexte ce qui a été écrit au VIIe siècle de notre ère, la lecture croisée du Coran traduit par Malek Chebel et de ce Dictionnaire encyclopédique du Coran vont très vite s'imposer.

  • L'Homme est né d'impatience. (Coran, XXI, 37) Le meilleur des princes est celui qui fréquente le savant ; le pire des savants est celui qui fréquente les princes. (Sagesse persane) Le pied va là où l'envie l'emmène. (Proverbe tunisien) Sagesse coranique,

  • L'esclavage en terres d'Islam

    Malek Chebel

    • Fayard
    • 12 Septembre 2007

    Dans l'esprit de beaucoup l'esclavage est une affaire de mauvais Blancs, aujourd'hui rongés par les remords et la culpabilité. La traite ? Des négriers patibulaires ou des planteurs de canne à sucre sans foi ni loi et cyniques. Posant sur ces postulats un regard neuf, Malek Chebel fait le voyage au pays des esclaves, tant en Afrique orientale que dans les pays du Sahel, du Maghreb et du Golfe, au Proche-Orient et en Asie. Il en tire un constat terrible : l'esclavage est en réalité la pratique la mieux partagée de la planète, un phénomène quasi universel. Depuis plus de quatorze siècles, l'islam interdit de réduire quiconque en esclavage, croyant ou non-croyant, Blanc ou Noir. Pourtant, ce phénomène demeure encore vivace : l'islam couvre-t-il les esclavagistes ? Les encourage-t-il ? Qui s'en soucie dès lors que le tabou occulte ces questions qui dérangent ? Pour décrypter les nouvelles formes que prend la servitude dans le monde arabo-musulman, l'auteur reconstitue avec minutie le développement d'une culture esclavagiste qui s'est greffée sur l'islam.

  • Des ruines romaines de Timgad aux noces du soleil et de la mer à Tipaza, du désert algérien cher à Eugène Fromentin à la conversion d´Isabelle Eberhardt, des tableaux de Delacroix aux femmes de Biskra d´Etienne Dinet, de la prise d´Alger en 1830 à l´indépendance du pays en juillet 1962, de l´émir Abd el-Kader à Bouteflika, Malek Chebel, en observateur averti du pays où il est né, où il a grandi, n´élude rien et aborde beaucoup de non-dits.
    Mais, ce dictionnaire est aussi un ouvrage ludique. Il nous parle d´une Algérie tour à tour romaine, musulmane, ottomane, espagnole, arabe eta fortiorialgérienne, occupée mille fois et sans cesse réinventée. Au gré des entrées, nous découvrons avec bonheur son charme pittoresque, ses fragrances, ses espoirs et ses désillusions.



    Anthropologue des religions et spécialiste du monde arabe, Malek Chebel est néà Skikda, en Algérie. Il est l´auteur duDictionnaire amoureux de l´Islam(2004) et duDictionnaire amoureux des Mille et une nuits(2010).

  • Le roi d'un immense empire découvre que son épouse, esseulée, le trompe avec ses esclaves. Fou de jalousie, il tire son sabre de son fourreau et les achève tous. Le roi décide alors qu'à l'avenir, il ne passerait qu'une seule nuit avec de jeunes vierges, avant de leur trancher le cou. Schahrazade devient l'épouse du roi. En magicienne des mots, elle cherchera à sauver sa tête en enchaînant des histoires plus passionnantes les unes que les autres. A sa façon, elle a inventé l'intrigue à rebondissements, le feuilleton du désir. Nées à Bagdad vers l'an mil, inspirées par les légendes de la Perse et de l'Inde, puis enrichies par celle du Caire et de Damas, les Mille et Une Nuits sont un miroir de l'humanité sous toutes ses facettes. Ce livre, redécouvert au XVIIIe siècle par le Français Antoine Galland, est l'un des plus lus dans le monde.



    Malek Chebel, spécialiste reconnu de l'Islam, est notamment l'auteur de L'Encyclopédie de l'amour en Islam (Payot), du Kama-Sutra arabe (Pauvert) et de la Nouvelle Traduction duCoran (Fayard). On lui doit aussi, chez Plon, le Dictionnaire amoureux de l'Islam (2004).

  • Mon coeur est ouvert à toutes sortes de réalités : il est un verger pour les gazelles, un couvent de moines chrétiens, un temple d'idoles, la Kaaba du pèlerin, les Tables de la Torah et le Livre sacré du Coran. Je suis adepte de la religion de l'amour ; dans quelque direction que ses caravanes avancent, la religion de l'amour est ma religion et ma voie. (Ibn Arabi, XIIIe s.) La joie de chercher est supérieure à la satisfaction de trouver, parce que l'espoir subsiste. (Ad-Daqqaq, Xe s.) Découvrez un joli florilège de pensées et sagesses musulmanes.
    Un florilège de sagesses soufies qui nous rappellent combien l'amour est inscrit au coeur de l'islam et qui nous font réfléchir à la façon dont il trouve sa place dans les sociétés.
    En Orient, l'oralité est mère de tous les enseignements - éthiques, moraux, familiaux. Autant de principes de vie, de proverbes et d'aphorismes qui font grandir, réfléchir... ou parfois sourire.

  • érotisme arabe

    Malek Chebel

    L'érotisme arabe est le fruit d'une tradition millénaire qui a pris son essor bien avant l'arrivée de l'islam. Malek Chebel a rassemblé dans cet ouvrage un florilège des meilleurs textes issus de cette veine littéraire méconnue.
    Le Kama-sutra arabe, en premier lieu. Conçu comme un manuel de savoir-vivre amoureux et d'éducation sexuelle, il traite des questions relatives à l'art de la séduction, de la jouissance et de la sensualité. Cet hymne à l'amour physique sous toutes ses formes, sans complexe ni tabou, est ici illustré par le traité de psychologie amoureuse d'Ibn Hazm l'Andalou, Le Collier de la colombe, par le torride Jardin parfumé de Nafzaoui, et par Les Cimes du savoir dans le domaine de la copulation de Sheikh Suyûti, théologien et auteur d'une dizaine de traités d'érotologie.
    Le lecteur pourra aussi s'initier à la poésie épistolaire qui a marqué la culture arabe classique, une poésie métaphorique qui use du langage comme d'une arme subversive, la littérature devenant ainsi le meilleur paravent pour parler librement de sexe et d'érotisme. Deux auteurs parmi les plus importants à cet égard ont été repris intégralement dans ce volume : Jahiz, à travers son épître Éloge des éphèbes et des courtisanes, et Ibn Fûlayta avec son Instruction de l'amant en vue de la fréquentation intime de l'aimé(e), traduit pour la première fois en français pour la présente édition et qui relève de l'érotologie pure.
    Malek Chebel clôt cet ensemble par un " Dictionnaire culturel de l'érotisme arabe ", dans lequel s'expriment en toute liberté la diversité amoureuse comme l'audace d'une tradition aux antipodes de tout intégrisme.

  • Le Kama-sutra arabe, deux mille ans de littérature érotique en Orient est le fruit d'une longue tradition portant sur le désir, l'érotisme et la sexualité. Ce livre de sagesse millénaire, de méditation et de détente est un merveilleux voyage dans la culture arabo-persane.
    Conçu comme un manuel de savoir-vivre amoureux et d'éducation sexuelle pour les jeunes, il regroupe une variété d'oeuvres littéraires et de poèmes portant sur le bien-jouir et la copulation.En célébrant les fastes de la chair, Malek Chebel, grand érudit de l'Islam, nous dévoile un monde fascinant dans lequel s'entrecroisent des amants célèbres déchirés par des passions contrariées - bien avant Roméo et Juliette -, des couples comblés de volupté, ainsi que diverses spécialités érotiques encore tenues au secret.
    Il nous révèle surtout les mystères du harem et du hammam, les règles du massage, les douze inflexions de la beauté parfaite chez la femme et le secret des aphrodisiaques orientaux (la formule O).Certains textes étant traduits ici pour la première fois, le Kama-sutra arabe, qui tient autant de L'art d'aimer d'Ovide ou de De l'Amour de Stendhal que du Kama-sutra indien, est d'abord un hymne à l'amour sous toutes ses formes, exploré sans complexe ni tabou.Les Houris aux yeux de biches nous feront longtemps rêver...

  • S'interroger sur la place du désir et de la beauté en islam est loin d'être anecdotique tant ces notions y sont taboues et centrales à la fois. Taboues en ce qu'un certain nombre de théologiens fondamentalistes y voient une forme de dévoilement diabolique. Centrales en ce qu'elles sont essentiellement humaines, voire même profondément spirituelles. Par essence, l'islam embrasse de nombreux aspects de la vie et codifie le lien au corps. Et alors que dans une vision dogmatique de l'islam, le désir est une réalité refoulée et donc proscrite, pour Malek Chebel il en est, au contraire, une part essentielle, anticipation du Paradis, et condition du bonheur ici-bas. À travers l'étude de la calligraphie, du tatouage, de l'amour des pierres précieuses, de l'art des jardins, l'auteur nous révèle l'importance du beau en islam, reflet d'une existence de plaisir tout autant que d'une attitude spirituelle. Il est urgent, pour lui, d'initier une nouvelle théologie en terre d'islam, celle de la Raison face à l'idéologie assassine, celle de la Lumière face à l'obscurantisme, celle de la paix face à la monstruosité du crime, celle du désir face à l'interdit. Un véritable traité du bonheur en terre d'islam.

  • On parle sans cesse de « réformer l'islam », comme si l'islam avait toujours été figé. Cette vision des choses arrange autant les pourfendeurs d'un islam « rétrograde » que les fondamentalistes d'un islam « éternel ». Mais le fait est que l'islam n'a jamais cessé de se réinventer et de se remettre en question à travers la voix de penseurs, de théologiens et de mystiques qui se sont heurtés à l'establishment clérical et politique.
    Avec ce dictionnaire, Malek Chebel nous présente les grandes figures de l'histoire de la réforme en islam, dont la diversité est souvent surprenante : en effet, le monde islamique a connu des réformes libérales et modernistes, aussi bien doctrinales que philosophiques, mais aussi des retours obsédants vers un « islam des origines », pur et anhistorique. On rencontrera donc aussi bien des universitaires progressistes comme Mohammed Arkoun que les fondateurs d'idéologies contemporaines telles que l'islamisme, le wahhabisme et le salafisme, qui sont toutes les produits d'une confrontation à la modernité et à la mondialisation.
    L'ouvrage ne se limite pas au monde arabe mais inclut également l'Inde, la Turquie, l'Indonésie, l'Asie centrale, l'Iran, le Pakistan et jusqu'à l'Amérique.Tout en prenant sans ambiguïté parti pour une réforme libérale, Malek Chebel nous donne à saisir toute la complexité des multiples courants de pensée qui ont agité l'islam, tant sur le plan politique que religieux. Un livre de notre temps.

  • De la Perse aux contreforts de l´Atlas, les « terres d´Islam » ont toujours produit du vin. Il semble qu´il ait longtemps fait bon boire dans ces régions. Puis vint l´interdit prophétique : « Dieu a maudit le vin, celui qui le boit, celui qui le sert, celui qui le vend, celui qui le presse, celui qui le transporte et celui qui jouit de l´argent qui en est tiré. » Adieu douce ivresse... Et pourtant ! Le Coran décrit comme suit le paradis : « Il y aura des fleuves dont l´eau est incorruptible, des fleuves de lait au goût inaltérable, des fleuves de vin, délices pour ceux qui en boivent, des fleuves de miel purifié. » Et de nombreux mystiques musulmans ont fait d´une ébriété mesurée et employée à bon escient un véritable instrument de leur foi.Malek Chebel, amateur éclairé d´un Islam ouvert et tolérant, ne pouvait manquer de s´intéresser à ce paradoxe. Sa connaissance sans faille de la tradition littéraire musulmane, de sa poésie et de ses contes, lui permet de nous livrer un succulent florilège de textes consacrés au vin, accompagnés de commentaires et d´indications historiques qui permettront à chacun d´en mesurer la portée et le sens.Un livre à déguster, en somme, sans modération.

  • Le Coran

    Malek Chebel

    • Fayard
    • 3 Juin 2009

    Comment comprendre aujourd'hui un texte arabe du VIIe siècle, qui reste aussi vivant que majeur pour plus d'un milliard et demi d'être humains ? Comment respecter l'esprit du livre sacré des musulmans tout en le rendant accessible aux lecteurs du XXIe siècle, musulmans et non musulmans ? C'est le défi qu'a relevé Malek Chebel. Après des années de labeur, il propose ici une nouvelle traduction du Coran. Précise et respectueuse du texte sacré des musulmans, la présente traduction est de plus fondée sur une connaissance intime de la langue arabe autant que sur une expertise scientifique du monde musulman. Spécialiste incontesté de l'islam depuis un quart de siècle, Malek Chebel, auteur par ailleurs de vingt-sept ouvrages sur la religion du Prophète, a en effet, dans sa jeunesse, appris une grande partie du Coran par coeur, avant d'entreprendre des études de philosophie et d'anthropologie. Conforme à la tradition du point de vue de l'ordre des sourates, du respect absolu du texte et de la restitution du contexte de la Révélation, cette nouvelle traduction du Coran est exempte de tout jugement moral. Elle permet enfin à tous, érudits ou non, de lire le Coran dans son intégralité et dans une langue accessible, c'est-à-dire claire, concise et contemporaine. Pour ne pas alourdir le texte, l'auteur a ajouté des notes techniques au terme de chaque chapitre afin que le lecteur puisse approfondir par lui-même la compréhension des versets. Enfin, sur tous les points majeurs, le lecteur peut encore se référer au Dictionnaire encyclopédique du Coran, dont la lecture est destinée à éclaircir la totalité des concepts du Saint Coran. Bien qu'autonomes dans leur conception, ces deux ouvrages ont été élaborés de façon très complémentaire. Cette nouvelle traduction du Coran constitue un livre événement.

  • Outre leurs aspects sectoriels, les grandes manifestations de l'imaginaire arabo-musulman sont plus que des médiations ou des rappels, elles jouissent d'une identité anthropologique propre. Les chemins qui mènent à l'imaginaire ne sont répertoriés, ici, que pour des besoins méthodologiques : ils épousent si par-faitement les interstices de la vie qu'il est vain d'en dresser ne serait-ce qu'une liste ramassée. En définitive, l'Imaginaire se veut l'un des préalables à toute recherche sur les Signes fondateurs de la civilisation arabo-islamique, appréhendée à travers un triple « inconscient » : arabe, berbère et musulman.

  • « L´enfer, c´est les autres », fait dire Sartre à l´un des personnages de Huis clos.



    Est-ce vrai ? L´ouverture à autrui représente-t-elle une menace ? Ou bien une chance, un enrichissement, pour un individu, un pays ? En un mot, « les autres » : enfer ou paradis ? Et pourquoi cette question se pose-t-elle aujourd´hui avec autant d´acuité ?
    Dans cet échange clair, ouvert et sans complaisance, Malek Chebel et Christian Godin renouvellent le genre du dialogue philosophique. Empruntant de nombreux exemples à l´histoire, à l´actualité et à la vie quotidienne, ils discutent librement de questions aussi essentielles que l´identité, l´amour, les droits de l´homme, la laïcité, la liberté, le racisme, la religion, l´immigration ou le terrorisme. Au fil de cet entretien vivifiant se détachent la nécessité et l´urgence, pour nos sociétés modernes, de fonder un nouveau pacte reposant sur une double exigence : la responsabilité individuelle et le respect d´autrui.

empty