Littérature générale

  • Hamnet

    Maggie O'Farrell

    • Belfond
    • 1 Avril 2021

    Women's prize for fiction 2020Un jour d'été 1596, dans la campagne anglaise, une petite fille tombe gravement malade. Son frère jumeau, Hamnet, part chercher de l'aide car aucun de leurs parents n'est à la maison...
    Agnes, leur mère, n'est pourtant pas loin, en train de cueillir des herbes médicinales dans les champs alentour ; leur père est à Londres pour son travail ; tous deux inconscients de cette maladie, de cette ombre qui plane sur leur famille et menace de tout engloutir.
    Porté par une écriture d'une beauté inouïe, ce nouveau roman de Maggie O'Farrell est la bouleversante histoire d'un frère et d'une soeur unis par un lien indéfectible, celle d'un couple atypique marqué par un deuil impossible. C'est aussi l'histoire d'une maladie " pestilentielle " qui se diffuse sur tout le continent. Mais c'est avant tout une magnifique histoire d'amour et le tendre portrait d'un petit garçon oublié par l'Histoire, qui inspira pourtant à son père, William Shakespeare, sa pièce la plus célèbre.
    Livre de l'année 2020 Librairies Waterstones

  • I am, i am, i am

    Maggie O'Farrell

    • Belfond
    • 7 Mars 2019

    Après le succès d' Assez de bleu dans le ciel, Maggie O'Farrell revient avec un nouveau tour de force littéraire. Poétique, subtile, intense, une oeuvre à part qui nous parle tout à la fois de féminisme, de maternité, de violence, de peur et d'amour, portée par une construction vertigineuse. Une romancière à l'apogée de son talent.
    Il y a ce cou, qui a manqué être étranglé par un violeur en Écosse.
    Il y a ces poumons, qui ont cessé leur oeuvre quelques instants dans l'eau glacée.
    Il y a ce ventre, meurtri par les traumatismes de l'accouchement...
    Dix-sept instants.
    Dix-sept petites morts.
    Dix-sept résurrections.
    Je suis, je suis, je suis.
    I am, I am, I am.

  • Avec un art de la construction vertigineux qui mêle les lieux, les époques et les voix, Maggie O'Farrell donne vie à une galerie de personnages complexes et livre la bouleversante radiographie d'un mariage, des forces qui le soudent aux pressions qui le menacent. Encensé par une presse unanime, un roman puissant, à la fois drôle et poignant. Une maison au bout d'une piste, à des kilomètres de tout. Autour, rien que l'herbe verte, les trembles aux feuilles chargées de pluie et le ciel changeant du Donegal. Daniel Sullivan est linguiste, il s'en va donner un cours à l'université avant de prendre l'avion pour les États-Unis, son pays d'origine, pour se rendre à l'anniversaire de son père qu'il n'a pas vu depuis des années. À ses côtés, dans la voiture qui le conduit à l'aéroport, sa femme Claudette et leurs deux enfants. C'est là, dans cette voiture, que Daniel apprend à la radio le décès de Nicola, son premier amour. Une cascade de souvenirs se déversent et une question : se pourrait-il qu'il soit responsable de sa mort ? Le doute le ronge, implacable. Et une envie, deux en fait : découvrir la vérité sur Nicola ; revoir sa famille, son autre famille, ses deux grands enfants qu'il a abandonnés soudainement aux États-Unis dix ans plus tôt. Mais comment dire tout cela à Claudette, cette ex-star de cinéma fantasque, passionnée, qui a choisi d'organiser sa propre disparition pour échapper au monde ? Comment lui révéler l'homme qu'il est véritablement ? Et que peut-il encore promettre, lui qui n'a jamais su que fuir ? Si comme le veut le proverbe, assez de bleu dans le ciel promet une belle journée, alors chacun peut voyager sans crainte. Il y aura toujours l'amour pour les ramener à bon port...

  • Servi par une prose limpide et incisive, Quand tu es parti explore la complexité des liens familiaux et affectifs, les terreurs qui vont de pair avec l'amour, mais aussi la déception, le deuil, et les effets pervers du mensonge. Premier roman de Maggie O'Farrell, paru en 2000, une oeuvre lumineuse et sensible, à redécouvrir. Nul ne sait ce qu'à vu Alice, ce matin-là, en arrivant à la gare d'Édimbourg, et qui l'a bouleversée au point de repartir immédiatement pour Londres. Au point, quelques heures plus tard, de vouloir mourir. Tombée dans un profond coma, au gré des flottements de sa conscience, la jeune femme se souvient : de l'amour fou avec John, un journaliste, fils d'un juif intégriste qui l'a renié ; de l'étrange enfant, puis de l'adolescente fragile et rebelle qu'elle a été ; de l'affection d'Elspeth, sa grand-mère, et des heurts avec sa mère, Ann, beauté froide et énigmatique. Et, tandis que la famille guette le moindre signe d'espoir, Ann est elle aussi rattrapée par le passé ; la genèse de ce drame affleure...

  • Lexie évolue dans le Londres des années 1960, Elina dans celui des années 2000. Une génération les sépare, et pourtant un lien secret et ténu unit les deux femmes. Un roman bouleversant et plein de sensibilité sur le destin, la force de l'amour maternel et les liens du sang.

    Londres, années 1950-1970. Lexie a un rêve : rejoindre la capitale et mener une vie en technicolor. Un rêve qui devient réalité lorsque son chemin croise celui d'Innes, directeur d'une revue culturelle très en vogue dans le Soho des artistes. Mais le jour où son Pygmalion meurt, Lexie se retrouve seule. Devenue journaliste, elle doit désormais mener de front sa vie de femme et de mère célibataire. Jusqu'au jour où le destin se rappelle à elle...

    Londres, de nos jours. Elina, une artiste peintre finnoise, se remet avec difficulté de la naissance de son fils. Perdue dans sa vie de couple, la jeune femme tente désespérément de construire un avenir à son bébé, de trouver ses marques en tant que mère et de maintenir le lien avec son mari, Ted.

    Traumatisé par l'accouchement d'Elina, Ted est submergé par un flot de réminiscences dont il ne comprend pas l'origine. Son inconscient s'est réveillé d'un sommeil profond, et les contours d'un lourd secret se font jour. Un secret qui unit intimement Lexie et Elina.

  • Jake vit à Hong Kong, Stella à Londres. La distance entre eux est immense, et pourtant ils sont destinés l'un à l'autre. Un roman captivant et plein de charme sur l'amour, les liens familiaux et le destin.À Hong Kong, en Angleterre et en Écosse, de nos jours.Jake est né et vit à Hong Kong, d'une mère écossaise et d'un père écossais inconnu. Stella, italiano-écossaise, vit à Londres.À Hong Kong, lors du nouvel an chinois, plusieurs personnes meurent, piétinées par la foule. Mel, la petite amie de Jake, est mortellement blessée. Elle lui demande une dernière faveur : l'épouser. Or Mel survit, et le jeune homme se retrouve ainsi marié à une femme Pour laquelle il n'éprouve aucune passion. Il accepte cependant de la suivre chez elle en Angleterre. Ce sera pour lui l'occasion de partir quelque temps en Écosse sur les traces de son père inconnu. Tout ce qu'il sait de lui, c'est son prénom, Tom, et un lieu, Kildoune.Stella, elle, après avoir subi un étrange choc en apercevant, sur un pont londonien, un homme roux qu'elle est persuadée de reconnaître, a tout plaqué pour s'enfuir. Elle en a aussi profité pour semer Nina, sa soeur ultra possessive. Dans un coin reculé de l'Écosse, elle trouve un emploi dans un hôtel de luxe nommé Kildoune.C'est là que Jake va croiser sa route et tomber fou amoureux d'elle.Stella a un terrible secret qui remonte à l'enfance et qui la ronge, Jake est marié, tous deux se sentent différents des autres et fuient leur vie. La distance entre eux est immense, et pourtant, à force d'épreuves, de quiproquos et de dérobades, ils parviendront à envisager un avenir ensemble. Mais auparavant, il faudra que Stella mette un terme à sa relation fusionnelle avec sa soeur et que Jake ait le courage d'en finir avec Mel. Il faudra aussi que Stella accepte d'être heureuse en dépit de son lourd secret...Entre l'Écosse, Londres, l'Italie et Hong Kong, la route sera longue avant que les deux jeunes gens se retrouvent.

  • Amour, trahison et mensonges, un roman brillamment construit où l'on effleure la folie ordinaire.De nos jours, à Londres.Lily, une jeune femme que sa vie ennuie un peu, rencontre à un vernissage Marcus, architecte. Entre eux, l'attirance est immédiate, magnétique, et la jeune femme accepte rapidement de devenir sa colocataire. Chose étrange, l'appartement de Marcus semblelittéralementhanté par Sinead, l'ex-fiancée de Marcus : d'une part toutes ses affaires sont encore là le jour où Lily visite les lieux, d'autre part, sitôt que s'installe sa liaison avec Marcus, sitôt même qu'ils se touchent, Lily commence à " voir " Sinead rôder dans l'appartement...Marcus est resté mystérieusement muet sur les raisons de ce départ aussi soudain que douloureux mais il a involontairement laissé entendre que Sinead était morte. Effrayée à juste titre par ses " visions " et déjà très amoureuse de lui, Lily se démène pour comprendre et ne pas sombrer dans la folie. Elle va questionner Aidan, le meilleur ami de Marcus, que celui-ci héberge quelques temps. Le jeune homme se montre d'une grande discrétion mais lui suggère néanmoins de ne pas trop approcher Marcus. Or, Lily, stupéfaite, croit un jour distinguer Sinead dans la foule d'une rue. Elle décide sur-le-champ de la suivre et poursuit sa filature les jours suivants. C'est alors que Sinead la repère et, au comble de la colère et de l'inquiétude, la rejette violemment. Mais devant la bonne foi et le désarroi de Lily, la jeune femme consent à expliquer tout ce que Marcus a pris soin de taire.Commence alors son récit, entrecoupé des souvenirs de sa rencontre avec Marcus et de leurs cinq années d'amour passionné. Au cours d'un séjour professionnel de deux mois à New York, Marcus avait collectionné les aventures et lui avait tout avoué à son retour. Sinead l'avait alors quitté dès le lendemain matin, le laissant aller seul au vernissage où il devait rencontrer Lily...Parallèlement, Aidan, complice forcé de Marcus, se révèle épris de Sinead depuis leur première rencontre mais il garde ses sentiments pour lui dès lors que Sinead décide d'accepter un poste d'universitaire à Sidney.Après une dernière preuve cuisante du mépris ou de l'indifférence de Marcus à son égard, Lily se résout à le quitter pour refaire sa vie en Australie. Là-bas, elle croisera sur la route l'image de Sinead et Aidan, passagers d'un camion. Vision réelle ou imaginaire ?

  • Winner of the 2010 Costa Novel Award, THE HAND THAT FIRST HELD MINE is a gorgeously written story of love and motherhood, a tour de force from one of our best loved novelists When the sophisticated Innes Kent turns up on her doorstep, Lexie Sinclair realises she cannot wait any longer for her life to begin, and leaves for London. There, at the heart of the 1950s Soho art scene, she carves out a new life. In the present day, Elina and Ted are reeling from the difficult birth of their first child. Elina struggles to reconcile the demands of motherhood with sense of herself as an artist, and Ted is disturbed by memories of his own childhood that don't tally with his parents' version of events. As Ted begins to search for answers, an extraordinary portrait of two women is revealed, separated by fifty years, but connected in ways that neither could ever have expected.

  • Gripping, insightful and deft, Maggie O'Farrell's third novel is a haunting story of the way our families shape our lives. It won the Somerset Maugham Award.

    On a cold February afternoon, Stella catches sight of a man she hasn't seen for many years, but instantly recognises. Or thinks she does. At the same moment on the other side of the globe, in the middle of a crowd of Chinese New Year revellers, Jake realises that things are becoming dangerous.

    They know nothing of one another's existence, but both Stella and Jake flee their lives: Jake in search of a place so remote it doesn't appear on any map, and Stella for a destination in Scotland, the significance of which only her sister, Nina, will understand.

  • THE VANISHING ACT OF ESME LENNOX is vintage Maggie O'Farrell: a stunning imagining of a life stolen, and reclaimed.

    Edinburgh in the 1930s. The Lennox family is having trouble with its youngest daughter. Esme is outspoken, unconventional, and repeatedly embarrasses them in polite society. Something will have to be done.

    Years later, a young woman named Iris Lockhart receives a letter informing her that she has a great-aunt in a psychiatric unit who is about to be released.

    Iris has never heard of Esme Lennox and the one person who should know more, her grandmother Kitty, seems unable to answer Iris's questions. What could Esme have done to warrant a lifetime in an institution? And how is it possible for a person to be so completely erased from a family's history?

  • Winner of the 2010 Costa Novel Award, THE HAND THAT FIRST HELD MINE is a gorgeously written story of love and motherhood, a tour de force from one of our best loved novelists When the sophisticated Innes Kent turns up on her doorstep, Lexie Sinclair realises she cannot wait any longer for her life to begin, and leaves for London. There, at the heart of the 1950s Soho art scene, she carves out a new life. In the present day, Elina and Ted are reeling from the difficult birth of their first child. Elina struggles to reconcile the demands of motherhood with sense of herself as an artist, and Ted is disturbed by memories of his own childhood that don't tally with his parents' version of events. As Ted begins to search for answers, an extraordinary portrait of two women is revealed, separated by fifty years, but connected in ways that neither could ever have expected.

empty