Louison

  • Le chemin des amoureux

    Louison

    Comment vivre sa plus grande joie quand, dehors, tout est glacé d'effroi, et sa plus violente peine quand, autour de vous, un pays entier est en liesse ?
    De la soirée du vendredi 13 novembre 2015, où Joseph, leur fils, vient au monde à la maternité de la Pitié- Salpêtrière, à la journée du dimanche 15 juillet 2018, où elle perd brutalement Jérôme, l'homme de sa vie, Juliette se souvient. De tout. Des minuscules comme des énormes choses.Et comme rien, dans sa nature, ne la prédispose à la tragédie, elle nous entraîne par la grâce de son regard tendre, cocasse et décalé dans l'histoire d'un amour plus fort que la mort où éclate à chaque page un formidable goût de vivre.La dessinatrice Louison signe ici un premier roman à la générosité contagieuse, à l'image de ses BD.

  • On suit les comptes absolument parfaits de plusieurs personnages sur Instagram et en face la version réelle avec le personnage de Louison.
    Deux dessins se répondent sur une double page.
    A gauche le monde vu par le prisme fantasmé d'Instagram.
    A droite la même scène dans la vie réelle dans un esprit de décalage absolu.
    À chaque fin de partie, un petit texte pour déculpabiliser et remettre l'application de photos à sa juste place, celle d'un miroir aux alouettes qui nous piègent et frappent là où ça fait mal  : à nos petits égos déjà pas très en forme.
    Quatre parties  : #love , #food , #fashion , #lifestyle . Chaque partie se termine par un #reallife où des conseils sont donnés. Il se termine sur une cinquième et dernière partie, sorte de conclusion toute trouvée  :  #selfie
    Les hashtags utilisés sous les «  photos  » Instagram sont là pour montrer toute l'absurdité de cet univers du paraître et du «  montré  ».

  • Une femme mène une guerre effrénée face à sa balance et veut trouver une solution rapide et durable avant l'épreuve fatidique de la plage et du bikini...
    Dans trois mois la plage  ! Trois mois pour tout perdre. Trois mois, pour tenter cette cure miraculeuse à base de raisins qui fait perdre 8 kilos et la raison, en seulement 10 jours. Trois mois pour se dire que cette moquerie maternelle était la dernière. Trois mois pour affronter une dernière fois ce regard méprisant d'une vendeuse quand on demande la taille du dessus. Trois mois pour vivre une dernière fois l'humiliation de ce garçon rencontré sur une appli de rencontre et qui «  vous voyait moins grosse sur la photo de profil  ». Trois mois pour oublier tout ça. Ou peut-être trois mois pour décider de s'en foutre. C'est parti pour une saison en enfer  !
    L'être humain, et soyons précis  : la femme surtout, se livre invariablement entre avril et mai à une bataille sans merci contre elle-même. Le but  ? Arriver au coeur de l'été avec le bikini body dont elle a toujours rêvé. Il est plus que temps de réapprendre à s'aimer, à se regarder et à avancer tranquillement dans une société déjà, bien assez compliquée. Et si on décidait d'arrêter de vouloir ressembler à un Top model et qu'à la place, on se resservait des frites  ?

  • Les 12 râteaux d'Hercule

    Louison

    Une jeune femme pétillante et amoureuse est lâchement quittée le soir du réveillon du nouvel an, par son homme qui, au bout de cinq ans de relation, lui assène : « c'est quoi l'amour ?».
    Il s'en suit une dépression et une nuit d'ivresse pendant laquelle surgit Philae, une déesse grecque qui lui propose douze épreuves pour trouver l'amour.
    Ce récit se déroule sur une année. Philae l'éprouve en lui imposant les douze défis suivants : tester les applis, boire beaucoup, rappeler ses ex, essayer les filles, se réjouir pour les autres, résister à l'homme marié, faire n'importe quoi avec ses cheveux, croiser l'ex un jour de cheveux sales, supporter les réunions de famille, résister au retour de l'ex, ne pas avoir la peur de finir en vieille dame à chat, ne pas foirer la prochaine relation.
    Philae, sorte de double bienveillant, restera à ses côtés pendant ses douze râteaux. Entre rire et larmes, le personnage principal va pouvoir avancer dans ses phases de deuil, jusqu'à la rédemption. À la fin, Philae va révéler son vrai visage...

  • À la très grande piscine, Léa a peur de passer pour un bébé et encore plus peur de se jeter à l'eau... Encouragée par ceux qui sont très à l'aise et rassurée par les plus inquiets, elle va pouvoir se lancer et profiter joyeusement des "plouf" et des "plaf", des rires, des jeux et des premiers battements de pieds.

  • Noa pose toujours des tas de questions, au point qu'il fatigue un peu sa maîtresse.
    Pourtant, Noa écoute toutes les réponses de la maîtresse... qui ferait bien, elle, d'écouter Noa un peu mieux...

  • Camille Jouneaux, créatrice du compte Instagram @la.minute.culture présente ici la légende de la Table ronde avec les ingrédients qui ont fait son succès en ligne : entre héros présentés sous forme de profils réseaux sociaux et récits authentiques, le lecteur parcourt le mythe en s'amusant avec les références anachroniques dans un docu... décoiffant !Le livre présente les personnages les plus emblématiques de la légende : Merlin, Arthur, Guenièvre, Lancelot, Perceval mais aussi des chevaliers moins connus  : Uther, Galaad...Des doubles spécifiques proposent des focus thématiques : la place des femmes dans le mythe, les lieux légendaires, des précisions sur le Graal...Des cartes contextualisent géographiquement les histoires.Le ton léger cache une retranscription rigoureuse de la légende, au regard de l'énorme travail de recherche de l'auteur.La BD, tantôt en quadrichromie, tantôt en bichromie apporte la touche supplémentaire à l'originalité du projet. 

  • Action ! Voici l'épisode où vos grands dadais vous en font voir de toutes les couleurs ! Pas encore de clap de fin, et, vous verrez, il vous faudra quelques prises pour trouver le meilleur scénario !
    Ce livre deviendra votre compagnon de route, car il fait état des tracas causés par la délicate étape de la puberté de votre enfant, en y ajoutant un zeste d'humour.
    Sur un ton léger et divertissant, cet ouvrage dédramatise les événements qui vous sont les plus familiers et s'emploie à déculpabiliser les parents en rationalisant leurs doutes. Un véritable guide de survie, teinté d'une légèreté rafraîchissante qui ne se départit pas de sa justesse. En effet, l'auteure, Louison Nielman, psychologue de profession, analyse les réactions de chacun pour permettre aux parents de prendre de la distance et de ne pas se laisser emporter. À l'aide d'anecdotes pertinentes, un véritable fil rouge est déroulé pour aiguiller le lecteur dans la gestion de ce passage délicat, mais néanmoins universel, à l'âge adulte.
    À PROPOS DE L'AUTEURE
    Louison Nielman est connue pour allier ses compétences de psychologue, spécialiste de l'enfant et de la parentalité, à celles d'auteure experte. Elle souhaite ainsi mettre à profit son métier et sa passion de l'écriture pour guider les parents et apaiser les enfants. Formée en sophrologie ludique, elle a également publié de nombreux ouvrages tels que Petits soucis et grands chagrins, Le Grand Livre des émotions, J'ai pas sommeil ou encore Colère de Loup.

  • Mon prénom, Céleste, pourrait vous faire croire que ma vie fut facile et douce.
    Il n'en est rien.
    J'ai connu la peur, la colère, l'impuissance ; il m'est arrivé de sentir toutes mes forces m'abandonner.
    On m'a aidée ; aujourd'hui, je vais bien.
    Aujourd'hui, j'ai fait tomber le masque. Celui derrière lequel se cachait mon père.
    À PROPOS DE L'AUTEURE
    Louison Nielman est connue pour allier ses compétences de psychologue, spécialiste de l'enfance et de l'adolescence, à celles d'auteure. Sa plume est animée par le désir de faire rêver les plus jeunes, mais aussi de les apaiser et de les accompagner dans leurs questionnements. Également auteure de plusieurs ouvrages dédiés à la jeunesse, tel que Petits soucis et grands chagrins, elle publie en 2019 un guide de survie à l'intention des parents, Vivre heureux avec ses ados, et en 2020 un roman jeunesse, #TRAHIE.

  • Un petit loup en colère surgit dans la cuisine. Grâce au calme, à la douceur et à la gentillesse de Maminette, le petit loup peut sortir de sa colère et redevenir sa petite fille chérie. Une histoire pleine de tendresse qui montre aux parents comment accueillir les émotions de leur enfant pour l'aider à l'apaiser.

  • Un témoignage pratique et décomplexé sur un problème de santé qui touche des millions de Français. Comment vivre sereinement quand un acte aussi banal que se nourrir vous gâche la vie ? Que le moindre petit bout de pâtisserie, de pain, de fromage, vous envoie dans un monde parallèle de maux de ventre, de fatigue permanente ? Margot Montpezat, comme des milliers de Français, est intolérante au gluten, aux produits laitiers et aux oeufs. Depuis qu'elle les évite, sa vie a considérablement changé. Elle nous livre dans ce journal un témoignage pratique et décomplexé, et une enquête approfondie auprès des meilleurs spécialistes. Elle nous aide à mieux comprendre les mécanismes des intolérances alimentaires et à retrouver le chemin d'une vie normale.

  • Combien sont-elles, ces femmes antillaises à avoir suivi l'amour en Afrique sans savoir ? Le canari brisé est l'histoire de Lucie, originaire de l'Ile aux Hibiscus, débarquée en Afrique avec son mari et confrontée malgré elle au monde terrifiant de la sorcellerie.

    En recevant un canari, pot en terre cuite, Lucie ne savait pas qu'elle posait ainsi les premiers pas dans la magie noire africaine. Il lui faudra une série de « flashbacks », retours sur sa propre vie, pour briser le canari, pour comprendre qu'elle, la petite Antillaise, avec ses origines créoles pouvait vaincre l'influence de ses ancêtres restés sur la terre d'Afrique.
    L'écriture de ce livre s'est présentée à Jacqueline Louison comme une obligation morale de transmettre aux autres les fruits de son expérience personnelle dans un pays africain.
    Son expérience professionnelle comme directrice du Centre culturel américain d'Abidjan, en Côte d'Ivoire a beaucoup influé sur sa détermination à écrire. Sans prétendre donner toutes les réponses aux questions que tous se posent sur les mystères de cet immense continent, ce livre a le mérite d'apporter une contribution à l'éclairage des chercheurs.
    Le canari brisé a été longuement mûri et c'est lorsque la guerre éclate en Côte d'Ivoire en septembre 2002, que l'auteur ressent le besoin de l'améliorer de le publier et c'est ce qu'elle fera deux ans après.

  • La danse est à la fois un jeu et un enjeu. Jeu mondain, jubilatoire et séducteur, où il convient de paraître pour intégrer une société dans laquelle le ridicule naît du faux pas. Jeu dramatique où le corps a son propre langage pour raconter une histoire. Mais la danse est aussi un enjeu politique dès l'instant où le ballet de cour est au service d'une idéologie qu'il diffuse par l'allégorie, le mythe et l'implicite. La danse est un phénomène de société qui, en dévoilant les rapports de l'homme avec son corps, est le miroir où se décryptent les valeurs d'une époque.

  • A Bogikamo, petit village d'Afrique Noire, une femme veut un enfant à tout prix. Son désir obsessionnel devient l'occasion rêvée pour les génies des eaux de réaliser un plan diabolique : régner sur les hommes. Voici l'histoire de Koumalan Djoko ou comment un enfant consacré dès sa naissance aux "esprits des crocodiles" deviendra l'un des plus puissants chef d'Etat de la jeune Afrique indépendante. Cette fiction s'appuie sur le contexte socio-politique commun à de nombreux pays africains à l'aube des indépendances.

  • Le triomphe des crocodiles est le troisième tome et le dernier tome de la trilogie du roman de fiction Le crocodile assassiné. Dans le troisième volet de la saga, J.Q. Louison nous dévoile la fin de l'épopée des hommes politiques de Katacuna, nous invite à pénétrer dans le secret du royaume des batraciens, et nous révèle la clé de l'origine des crocodiles de Bogikamo.

  • ?L'origine de la lignée de Jean-Paul Irta le condamne bien avant sa naissance. À Fort-de-France, où elle vivait pauvrement, Rosemaine sa tante, séduite par la promesse du bumidom, avait besoin, comme vous et des milliers d'autres Antillo-Guyanais, de rêves. Un jour, elle partit s'installer dans une ville provinciale où avec son ami, ils résidaient modestement dans un des nombreux immeubles taillés les uns aux pieds des autres comme d'immenses pans de roches. La possibilité d'obtenir un logement décent lui parvint rapidement grâce à un contrat sur le foetus que portait sa soeur Théodora. Par ce truchement, Rosemaine réussit à programmer un rapprochement familial et retourna récupérer Jean-Paul à peine sortie des entrailles de sa mère pour le ramener en France hexagonale. Dans un univers de tentations et d'engrenages néfastes, Jean-Paul lui, en grandissant, tentera d'éviter la spirale infernale : problèmes d'argent et avec la justice, secrets autour de sa propre ­identité mais aussi et par dessus tout de ne plus être la cible des opportunistes du système défaillant...

  • Dans les années 60, Hélène Magloire, enseignante acariâtre misanthrope, enseigne avec la cruauté des préjugés de races dont elle est pétrie. Flamète sera la victime de sa bêtise : il sera renvoyé de l'école pour avoir dessiné la tête d'un homme aux formes négroïdes. Flamète, pour avoir défendu son honneur en se battant, sera sévèrement rossé par son père. Hors de l'école, son seul salut sera la mer. Devenu pêcheur, il devra se rendre chaque jour à Miklon, la haute mer où les côtes ne sont plus visibles, mais qu´il craint également, c´est un lieu d´où on peut ne jamais revenir.


    L'auteur met à l'honneur la mer qui reste associée à la précarité, aux préjugés et aux échecs scolaires. Sur la côte du littoral du Nord de la Caraïbe, la mer est le dernier rempart qui permet de s'accrocher à la vie. Le pêcheurs doivent faire face à la concurrence déloyale des bateaux-usines qui épuisent les fonds marins et doivent se soumettre à des lois qui ne sont pas toujours en leur faveur. C'est ce monde fait de tracas quotidiens que décrit Louison Cazal.

  • Mea culpa, mea culpa, mea maxima culpa : phraséologie liturgique ou expression d'un sentiment de culpabilité ? La faute est inscrite dans le parcours de l'homme et soulève maintes questions sur sa responsabilité, son rapport au monde, sa subordination à Dieu ou à Satan. Ce premier tome analyse l'erreur technique en montrant comment l'établissement de la norme incline à sa transgression et suscite un débat moral qui aboutit à une définition plurielle de la faute.

  • Ce second tome étudie l'exploitation de la faute : tour à tour exemple ou contre-exemple, arme de polémique ou facteur de rédemption, elle devient, sous la dénomination de péché, l'un des enjeux de la dissension religieuse.

  • L'ère du serpent fait suite au roman Le crocodile assassiné. Galoua, l'opposant historique du pays le plus prospère du continent noir, Katacuna, évolue dans un univers fantasmagorique sur lequel plane encore l'ombre du président Koumalan. La funeste présence spectrale de ce dernier semble étrangement influer sur la guerre de succession à laquelle se livrent ses trois héritiers potentiels.

  • La muse Terpsichore inspira de si nombreux écrits qu'aujourd'hui il s'en trouve encore de méconnus : traités théoriques, livrets de ballets, textes législatifs, partitions chorégraphiques, autant de feuillets qui ont trouvé leur place dans cette anthologie. De 1455 à 1715, la danse s'est écrite en français comme en latin, en prose comme en vers. Les auteurs ont consigné avec soin ses techniques, son lexique, ses règles, ses usages et ses modes pour tenter de fixer sur le papier un art des plus éphémères.

  • Promesses électorales, investissements publics et politiques musclées ont déferlé sur Creil. Pourtant la ville demeure en proie au chômage, aux trafics, à la désindustrialisation et au communautarisme. La journaliste Floriane Louison a quadrillé cette ville pendant quatre ans et a mené enquêtes et interviews auprès de ses habitants pour comprendre leurs problèmes et leurs espoirs.
    Elle a rencontré un syndicaliste qui lutte depuis quarante-cinq ans et a vu six mille emplois disparaître au cours de sa carrière, une mère célibataire qui vit en logement social et se démène pour travailler et éduquer ses enfants, une jeune femme convertie à l'islam qui a lancé son salon de beauté ou encore un médecin, le dernier de la ville, en passe de jeter l'éponge après une énième agression. À la recherche d'initiatives, elle a trouvé un jeune entrepreneur, garagiste dynamique et solidaire, un fondateur d'ONG qui se bat pour siéger à l'ONU ou encore une militante féministe, ceinture noire de karaté, qui défend le port du voile.
    À l'heure où s'essoufflent les slogans de la diversité et de la politique de la ville, Floriane Louison nous éclaire sur les échecs de cette politique mais aussi sur les réussites construites au quotidien par les habitants de Creil.
    Floriane Louison est journaliste. Après avoir collaboré à divers médias dont France Info et Rue 89, elle a couvert pendant quatre ans la ville de Creil pour Le Parisien. Des gens à part est son premier livre.

  • Lyon XXIe siècle,


    En pleine canicule, un manuscrit en lambeaux

    datant de la Renaissance est découvert dans
    le grenier d'une maison du quartier Saint-Jean.
    Son titre: " Les Tribulations d'un Enfant de
    Paris au temps du Roi Charles VIII et de la
    Reine Anne de Bretagne ou comment le Chat
    Pentaculum fut brûlé en place de Grève."
    Son auteur: un certain Gaspard Galatée.

    PARIS 1498,

    Enfant des rues, "contemplatif d'étoiles",
    Gaspard Galatée retrouve par hasard une
    vieille pomme de senteur ornée d'une tête
    d'Isis oiseau. C'est presque la copie conforme
    de la pomme de senteur de Margot Deux-
    Dunes dont le mari a été retrouvé poignardé
    deux annnées plus tôt près de la porte du
    château du Louvre. Supposé protéger du
    "mauvais air" des villes, le bijou abrite
    une énigme à demi effacée en forme de
    bonhomme à la tête d'étoile...

  • A l'autre bout du monde, une maîtresse auxiliaire remplace un professeur disparu. Expérience étrange où le désarroi côtoie la curiosité et les premières impressions sur l'île. Rencontre insolite avec ce professeur de philo qu'elle doit remplacer à l'improviste. Moment de flottement et d'indécision où l'on se sent usurpatrice, élément étranger au décor.
    L'auteur nous fait ici le récit d'un moment de vie intense dans un paysage aussi fascinant que déroutant : la côte est de la Nouvelle-Calédonie.

empty