Lorraine Fouchet

  • Rattraper le temps perdu
    Lise et Cerise n'ont en commun que la rime. Tout oppose la mère et la fille. D'ailleurs c'est simple, Lise voulait un garçon. À la mort d'Axel, mari et père adoré, les deux femmes se retrouvent en tête à tête, et se repoussent comme des aimants réfractaires. Mais une inconnue s'invite dans l'équation. Elle efface tout, même les ressentiments, et apporte d'inespérées retrouvailles. Car il n'est jamais trop tard pour s'aimer... Dans la famille Venoge, on se déchire avec panache. Pourtant, la tendresse est bien là, en embuscade, et lorsqu'elle s'engouffre enfin dans la brèche, elle transforme les années perdues en heures gagnées. Lorraine Fouchet nous l'affirme,
    le bonheur est réservé à tout le monde.

  • Pièce montée à la bretonne
    En devenant romancière, Prune ignorait qu'elle serait aussi marieuse. Pourtant, grâce à l'un de ses livres, un couple va s'unir à Groix. Et elle est conviée à la noce. Elle qui s'était juré de ne plus jamais remettre les pieds sur l'île accepte. Il est peut-être temps de cesser de fuir. Sur place, fuir sera de toute façon impossible : une tempête retient les bateaux à quai. Les invités vont devoir se supporter plus longtemps que prévu... advienne que pourra !
    Que serait un mariage sans imprévus, petites vengeances familiales et rencontres sentimentales ? Certains sont là par affection, par politesse, ou pour ne pas dormir seuls. Mais cerné par la mer immense, chacun repartira transformé.

  • " Pour ceux qui ne te connaissaient pas tu étais un homme politique imposant et sérieux. Pour moi tu étais un papa souriant qui avait pour amis Charles de Gaulle, Saint-Exupéry, Alexandra David-Néel ou André Malraux. Un papa pour lequel je suis devenue urgentiste, ce qui m'a permis de réanimer les papas des autres. Tu m'as dit au téléphone la veille de ta mort que médecin c'était le plus beau métier du monde. Heureusement que tu n'as pas dit mannequin, ça m'aurait privée pour la vie de moelleux au chocolat. " Ainsi débute le livre de Lorraine Fouchet donnant le ton de cette oeuvre très personnelle qui mêle confidences intimes, humour et hommage. Près de quarante ans après la mort de son père, elle décide de rattraper le temps perdu et de partir à la recherche de l'homme qu'il était. Elle nous offre un livre touchant, sorte de dialogue entre un père et une fille à qui le destin a laissé le temps de s'aimer mais pas de se parler. Les souvenirs de l'auteur s'entrecroisent avec le récit de la vie politique de Christian Fouchet pour dresser le portrait intime et original d'un héros.
    Christian Fouchet (1911-1974) est une figure incontournable du gaullisme. Il rallie le Général, deux heures après la capitulation, la veille de l'appel du 18 juin, et sera un de ses plus proches collaborateurs et amis. Aviateur, il organise en 1945 le regroupement des prisonniers français libérés des camps allemands en Pologne. Il rejoint le RPF à sa création et devient député de la Seine. Il occupe divers postes ministériels importants : Affaires marocaines et tunisiennes, Éducation nationale. Ministre de l'Intérieur en 1968, il jouera un rôle capital en évitant le bain de sang. Il décède d'un infarctus en 1974, alors que sa fille n'a que dix-sept ans.

  • Le coeur du père de Dom cesse de battre dans les bras d'une femme qui s'éclipse après avoir ouvert aux secours. Orphelin à quinze ans, Dom tente de recoller les morceaux et se lance sur la piste de cette mystérieuse amoureuse.
    Mais un nouveau coup de tonnerre éclate lorsqu'il reçoit les condoléances d'un inconnu qui aurait rencontré ses parents en Argentine, juste avant la naissance de leur fille. Seulement voilà, Dom est fils unique ! Cette révélation fracassante en entraîne d'autres qui le conduisent à quitter son île de Groix pour aller doubler le cap Horn, au pays des glaciers bleus, à la recherche de la vérité.
    Porté par une écriture lumineuse et pleine de surprises,
    Tout ce que tu vas vivre est un condensé d'optimisme où l'espoir triomphe face aux aléas de la vie. Un roman d'une savoureuse tendresse.

  • Lou de toi Jo vient de perdre l'amour de sa vie, son souffle, son rire et son appétit : Lou. Il est désormais seul sur l'île de Groix, leur île, celle qu'il a choisie et qu'elle a épousée en même temps que lui. Lors de ses funérailles, entouré de ses enfants, Cyrian et Sarah, avec qui il nourrit des rapports distendus, le notaire lit le testament. Jusqu'à cette annonce fracassante : Jo l'a trahie. Stupeur ! Ce dernier comprend que Lou, mère dévouée et épouse amoureuse, n'a pas dit son dernier mot et lui lance un ultime défi. Son " piroche " aura deux mois pour renouer avec Cyrian et Sarah, et surtout, les rendre heureux. Mais entre une belle-fille acariâtre et jalouse, un fils sur la défensive, une petite-fille en mal de père et une fille cabossée par l'amour, Jo a du pain sur la planche... Haut les coeurs ! Chaque famille a son lot de secrets, de colères tues et de sourires entendus. Lou, Jo et leurs enfants ne dérogent pas à la règle. Mais est-il jamais trop tard pour se retrouver et rattraper le temps perdu ? Avec Entre ciel et Lou on rit, on pleure, on s'engueule, et surtout, on s'aime ! Un roman aux effluves iodées à dévorer emmitouflés face à la mer.

  • Un roman breton où la tendresse ne reste pas poste restante, où les liens du sang n'accusent pas réception, où le bateau du courrier est porteur de bien des surprises, où les boites aux lettres recèlent de lourds secrets.
    Élevée dans le culte d'un père mort par accident, Chiara, 25 ans, apprend fortuitement que son père biologique vit à Groix en Bretagne. Chamboulée par cette révélation, Chiara part à sa recherche sur l'île aux grenats. Elle remplace la factrice pour s'intégrer à la communauté groisillonne et mener son enquête. Mais tout se complique lorsque la jeune femme apprend que deux frères Tonnerre étaient sur l'île en même temps que sa mère vingt-cinq ans plus tôt.
    Sur place, Chiara se lie d'amitié avec Urielle, une jeune groisillonne, qui ne supporte plus le stress de Paris, et Perig, un vieux correspondant de presse dont le fils a disparu en mer. Alors que l'île l'envoûte et l'invite à rester, elle rencontre Gabin, un écrivain Corse qui prête sa plume à des romanciers célèbres. Cette histoire d'amour inattendue s'épanouira-t-elle ?

  • Rien ne vaut la vie
    Quand Kim, jeune Groisillonne fraîchement débarquée de sa Bretagne natale à Antibes, est embauchée comme dame de compagnie par Côme, elle est touchée par le dévouement de ce fils pour sa mère Gilonne. D'autant que cette mondaine, ancienne actrice au caractère bien trempé, n'est pas toujours facile à vivre ! Quelle est donc sa surprise quand elle découvre, au hasard d'une conversation téléphonique, que le fils de Gilonne est mort... Ce jeune homme est-il un escroc, ou ses intentions sont-elles sincères ? Et pourquoi Gilonne, qui n'est pourtant pas sénile, le fait-elle passer pour son fils ? Guidée par sa curiosité et son attachement pour ces deux être cabossés par la vie, Kim se lance dans une enquête, afin de démêler le vrai du faux, et de faire la lumière sur la personnalité du " vrai " Côme, disparu dans des circonstances mystérieuses.
    Les apparences sont parfois trompeuses, et la vérité peut être plus douloureuse que le mensonge... Dans ce roman choral aux accents résolument optimistes, Lorraine Fouchet dépeint la vieillesse avec ses regrets, ses tracas, mais aussi ses espoirs. On retrouve avec plaisir les ingrédients qui font la magie des livres de l'auteur : des personnages pittoresques, une touche de Bretagne, des airs de musique, le tout formant un merveilleux hymne à la vie.

  • Généreux et optimiste, un roman qui fait du bien.
    0300 Parce qu'elle n'a personne à qui se confier et que c'est trop lourd, Lucie demande de l'aide sur le Site des Voisins, en se cachant derrière le pseudo de Mouette. Tout de suite, des internautes du site se mettent à correspondre avec elle et Lucie découvre à travers ce réseau de proximité une solidarité insoupçonnée.
    Il y a Alberte, une formidable institutrice à la retraite qui a guéri du même cancer vingt ans auparavant. Erwan, un breton qui a vendu sa maison pour payer les dettes de son fils, lequel ne veut plus entendre parler de lui. Darius, un chirurgien iranien exilé politique qui travaille comme infirmier de nuit. Il y a aussi Sébastien, l'ami de Léa, adopté par des parents scientifiques qui le délaissent. Et il y a Charlie, son préféré, le seul qu'elle n'a jamais vu... Charlie, qui écrit des messages provocants et drôles, qui la fait rire dans les moments de panique, et qui, pendant les sept semaines que dure sa radiothérapie, lui envoie chaque jour le titre d'une chanson, d'un morceau ou d'un air qu'elle découvre grâce à son iPhone et écoute juste avant d'entrer dans ce qu'elle appelle « le grille-pain ». Autant de messages d'amour, autant de petits cailloux blancs sur le chemin de la guérison...
    Dans l´existence ordinaire, l´ennemi de Lucie, c'est Malo, son voisin chocolatier avec lequel elle est en perpétuel conflit. Malo qui pourtant prend de plus en plus de place dans sa vie... Le jour de la fin de son traitement, Lucie découvrira ce que sa fille et tous ses amis ont compris avant elle : Malo et Charlie sont la même personne.
    0300Aujourd'hui, on guérit du cancer du sein s'il est pris à temps. C'est ce qu'on dit à Lucie, et c'est vrai. Sauf que... Si on est maman célibataire d'une fillette de onze ans, et si on se retrouve seule dans une nouvelle ville où on ne connaît personne, où trouvet-on le soutien pour traverser vaillante l'espace incertain qui sépare le diagnostic de la fin du traitement ? Grâce au Site des Voisins, un site Internet de proximité, Lucie va découvrir, au fil de son traitement, de vraies amitiés qui, virtuelles au départ, vont devenir réelles, reconstruire autour d'elle une famille comme elle n'osait plus en rêver. Et puis il y a ces lettres d'amour qu'elle reçoit chaque jour, sous forme de chansons, comme pour mieux redonner au mot « espoir » les couleurs et la force que la maladie menaçait de lui voler. L'histoire de Lucie lui tient particulièrement à coeur, et le lecteur le sent : Lorraine Fouchet nous offre ici son meilleur roman depuis son best-sellerL´Agence.0400RÉSUMÉ À vingt-neuf ans, Lucie emménage en Provence avec sa fille Léa, laquelle ignore qui est son père. Elles ne sont là que depuis quelques mois, elles ne connaissent encore vraiment personne. Le jour des onze ans de Léa, à l'heure du déjeuner, Lucie ferme sa fromagerie et se rend chez la gynécologue pour un contrôle de routine. Et le ciel lui tombe sur la tête : elle a un cancer du sein. Dans son désarroi, elle ne pense qu'à une chose : il ne faut pas que Léa sache - il ne faut pas que Léa se retrouve impuissante face à la maladie comme Lucie le fut elle-même, au même âge, face à l'anorexie de sa soeur aînée. Car celle-ci a fait se déliter complètement la famille de Lucie : sa soeur n'a jamais complètement guéri, leur mère a plongé, leur père les a quittées... Alors Lucie se fait une promesse : continuer coûte que coûte à offrir à Léa l'enfance insouciante et heureuse dont elle-même a été brutalement privée.Parce qu'elle n'a personne à qui se confier et que c'est trop lourd, Lucie demande de l'aide sur le Site des Voisins, en se cachant derrière le pseudo de Mouette. Tout de suite, des internautes du site se mettent à correspondre avec elle et Lucie découvre à travers ce réseau de proximité une solidarité insoupçonnée. Très vite, certains quittent même l'univers virtuel pour devenir ses amis dans la vie réelle. Il y a Alberte, une formidable institutrice à la retraite qui a guéri du même cancer vingt ans auparavant. Erwan, un mateloteur breton qui a vendu sa maison pou

  • Eugène, petit garçon du XIXe siècle néàÉpernay, fils naturel dont on ne connaît pas le père, a deux rêves : faire goûter le champagne à tous les hommes et toutes les femmes de son époque, pas seulement aux élites - ce qui est révolutionnaire -, et disculper son meilleur ami Paul, injustement accusé de parricide.

    Le premier de ses rêves deviendra réalité. Parti de rien, Eugène fondera sa maison, les champagnes Mercier, et réussira son pari : démocratiser le champagne, faire du « vin des rois » le vin de fête pour tous, partout dans le monde.

    Mais il mourra sans avoir pu réaliser son second rêve. C´est son journal intime, rédigé de 1854 à 1904 et caché dans les caves Mercier, qui permettra à Cornélius, son petit-fils champenois, et à Mary, la petite-fille américaine de Paul, de découvrir enfin la vérité un siècle plus tard.

    Mélange parfaitement réussi de réalité biographique et de pure fiction, l´histoire d´Eugène, fondateur visionnaire du champagne Mercier et ancêtre de l´auteur, alterne avec la quête de Cornélius et Mary dans les années 1970.

  • Alors, quand, dans la librairie de Chatou où elle signe son deuxième roman, une lectrice l´aborde en mentionnant, comme si rien n´était plus naturel, leur grand frère, elle croit rêver.
    Pourtant, cette certitude d´être « filles uniques » avec laquelle elles ont grandi, Amélie est prête à la balayer sur-le-champ, et à remuer ciel et terre pour retrouver leur frère.
    Puisque l´inconnue de la librairie n´en sait pas plus (elle a toujours entendu parler de ce frère par leur parrain commun, ami d´Hubert, disparu depuis), et puisque Marie ne veut rien savoir de cette histoire, Amélie va devoir mener son enquête sans sa soeur. Forcer une à une les portes d´un passé bien cadenassé, quels qu´en soient les risques. Reprendre contact avec la « bande de Furstenberg », les meilleurs amis de leur père dont les jumelles se sont éloignées parce que les voir était trop douloureux. Découvrir que tous étaient au courant de l´existence de ce frère, sauf elles. Essuyer, au passage, des désillusions qui semblent donner raison à Marie d´avoir refusé de l´aider. Mais au final, recevoir, une fois les secrets du passé mis à nu, la plus belle et la plus inattendue des surprises : l´amour, qui chez Lorraine Fouchet triomphe toujours, pour le plus grand plaisir du lecteur.

  • "APPRENEZ LE PIANO EN 24 HEURES... L'enseigne clignotait comme chaque soir à la devanture du numéro 3 de la rue, jetant des ombres sur le trottoir. Dans leur taxi, les chauffeurs allumèrent la radio pour le flash d'informations..." Eux, au volant. Olivier file sa mère, Robert cherche son fils, Monge râle. Elles, au standard. Marie rencontre Serge, Agnès s'endort sur sa console, Rosemonde court après l'amour. Et Vladivostok, le vieux Russe figé, les guette du haut de son quatrième étage. Paris 24 heures sur 24 : le temps pour Serge de courir l'Atlas en 4 × 4, pour Sébastien d'appeler au secours. La nuit, tous les chats sont gris !

  • Nous avons tous eu, un jour, la tentation de changer de vie Mais combien ont osé franchir le pas?0300Qui n´a pas éprouvé au cours de sa vie le désir brutal de changer d´existence? de tout remettre en question? de changer de métier? de changer de ville? de s´inventer une nouvelle façon de vivre? C´est sur la force de ce désir universel que s´est construit ce roman.Juliette Forestier, vingt-neuf ans, journaliste parisienne, élève seule son fils, Aurélien, dix ans, et sa jeune soeur Alice, quinze ans. Tout lui tombe dessus en même temps: elle se retrouve au chômage, son fils est diabétique, sa soeur croit et raconte que Juliette a tué leurs parents... Sarah, son amie d'enfance anglaise, la persuade de la rejoindre dans le Gers où elles passaient autrefois leurs vacances. Elles y créent l´agence «Changer tout» pour aider les gens qui le souhaitent à changer de vie en organisant leur nouvelle existence clés en main.Une autre vie commence alors pour Juliette, héroïne courageuse qui «ose» enfin le bonheur, entourée de sa famille et de ses amis, mais aussi des Gascons orgueilleux, hâbleurs et tendres, et des clients de l´agence qui viennent chacun apporter à l´aventure sa part de mystère et de rêve...À travers ces expériences si diverses et ces destins atypiques, Lorraine Fouchet dessine le portrait d´une époque et d´une société qui cherche avec enthousiasme, imagination et inquiétude, à trouver les clés de la réussite et de l´épanouissement.0400Vendredi, jour de marché, Juliette et Sarah montèrent de nouveau à la ville. Dans un petit pays, on se repère vite. Juliette reconnut plusieurs mamans et salua Pascal Castera. Le boucher aux moustaches en guidon de vélo se souvenait qu'il y avait trois carnivores chez la Parisienne.? J'ai des tournedos extra, aujourd'hui. Et j'ai gardé un os de genou pour votre chien, annonça-t-il en tendant un paquet à Sarah. Juliette acheta trois tournedos, rangea la viande au fond de son cabas, sourit à la marchande de bonbons.? Pour votre mignon petit garçon blond, tenta la fille aux cheveux verts en lui tendant une friandise.Amusée, Juliette secoua la tête.? Mon fils est diabétique. Désolée.La tignasse verte se tourna aussitôt vers une autre cliente. Juliette et Sarah continuèrent leurs emplettes puis remontèrent la rue Nationale. Sarah lui présenta ses amis: Fabienne, qui tenait l´épicerie fine; le libraire Au bonheur des pages, qui ressemblait à un acteur; Toko, qui tenait le magasin de décoration du même nom; M. Pabon, le pâtissier dont les gâteaux étaient sublimes; Damien, le photographe; Gérard, le caviste torréfacteur; Fabienne et son Lhassa Apso Thyphon; Anne, qui tenait le Bar du coin.? On prend un pot? suggéra Juliette.Elles s'assirent en terrasse, commandèrent deux verres de floc de Gascogne à base de moût de raisin et d´armagnac. Le boucher passa devant elles, la moustache réjouie.? On bronze, mesdames? ? Je me sens inutile, avoua Juliette à Sarah. J'ai commencé à écrire des piges à dix-neuf ans et je n'ai jamais arrêté de travailler depuis. C'est la première fois qu'on ne m'attend nulle part. En fait, je m´ennuie.? Tu voudrais t´occuper à quoi?? C´est ça le problème: aucune idée!Elles passèrent en revue les possibilités. Le journal local n'avait besoin de personne. Tenir un gîte rural ne tentait guère Juliette. Elle aurait été incapable d'ouvrir un restaurant ou de gaver des oies. ? Tout ce que je sais faire, c´est diriger une rédaction, écrire des articles, acheter une vieille maison, la décorer, inscrire ma soeur et mon fils à l'école et m'intégrer. Personne ne me paiera pour ça! conclut-elle en riant.Sarah acquiesça et enchaîna.? Moi, tout ce que je sais faire, c´est déménager d'un pays à l'autre, m'adapter, aider John à créer un jardin, rencontrer de nouveaux amis et élever mon chien. Ça me fait une belle jambe. C´est pas un métier de changer de vie!Juliette fronça les sourcils.? Qu´est-ce que tu as dit, là?? Que ce n´était pas un métier de changer de vie. Et alors?Juliette leva la main. Elle repensait aux compagnons de voyage de ses allers et retours en train au mois de juillet. Tou

  • Ils se croisent, s'attirent, se heurtent, s'affrontent et leur histoire, soudain, devient extraordinaire. On appelle cela le hasard.0300Il a fallu que ce jour-là Eva se dispute violemment avec son père pour que les hasards de la vie plongent quelques individus que rien ne destinait à se rencontrer dans un redoutable imbroglio...Tandis que le père d´Eva pédale trop vite dans les rues de Paris pour rentrer chez lui téléphoner à sa fille, il est victime d´un accident fatal. Cet événement va bouleverser l´existence d´une jeune beurette, d´un ébéniste breton, d´un médecin surmené et de quelques autres dont un faux Père Noël qui s´initie à la photographie.C´est à Groix, où elle est partie sous le coup de la colère, qu´Eva apprend, à la radio, la mort de son père. Rentrée à Paris, elle découvre qu´il a été renversé par un chauffard et envoyé aux urgences où un interne débordé n´a pas réussi à le retenir. Écrasée par la douleur, rongée de culpabilité, folle de rage, Eva porte plainte contre le conducteur maladroit et l´interne incompétent, puis elle retourne à Groix s´enfermer dans son chagrin. Mais la souffrance et la colère sont parfois mauvaises conseillères. Retranchée dans sa maison, Eva se rendra compte que lorsqu´on condamne sans discernement, les accusés peuvent mal le prendre. Que les plus belles îles du monde ne sont pas des refuges inviolables. Et que du bateau du matin peut débarquer aussi bien le pire que le meilleur...

  • Un soir, Silvia, la jeune patronne du restaurant parisien Amore Pasta, sauve une cliente en train de s'étouffer en dégustant ses pâtes. Le lendemain, en venant la remercier, la cliente rescapée lui demande qui elle aime le plus au monde. Silvia pense à son père, Jacopo, et à son amoureux, Julian, mais ne répond pas. Pourtant, la cliente - psychanalyste de profession - réagit comme si elle avait distinctement prononcé leurs deux noms et lui annonce qu'ils sont tous les deux en sursis. En ajoutant que, pour l'avoir sauvée, Silvia a " gagné une vie en échange ", et peut donc choisir lequel des deux sera épargné... Silvia la prend pour une folle et refuse de l'écouter. Mais, le soir même, son père et son amoureux se trouvent tous les deux en danger de mort. La menace était donc bien réelle. Et il reste à Silvia deux jours pour choisir...
    Une comédie romantique pleine de rebondissements, à la lisière du fantastique.

  • Écoutez bien : dans le désert de l'Aïr, le chant des dunes murmure à l'oreille des amoureux...
    À une semaine de son mariage, Zoé, jeune médecin, voit tous ses rêves se briser. Son fiancé en aime une autre, le mariage est annulé et sa mère lui reproche d'être incapable de garder un homme. Pour cicatriser ses blessures, Zoé part dans le désert du Niger. Là-bas, les dunes balayées par le vent, la beauté des paysages époustouflants et sa rencontre avec John, photographe plein de fougue, lui redonneront le goût de vivre... et d'aimer. Mais à peine les a-t-il réunis que le désert menace de séparer les deux amants : d'après le secret qu'il garde depuis tant d'années, et que leur rencontre va révéler, Zoé et John n'ont pas le droit d'être ensemble...Une comédie romantique et populaire, avec une touche d'exotisme propre à séduire un large public : tombée amoureuse du désert comme son héroïne (particulièrement attachante), Lorraine Fouchet en a rapporté l'une de ses plus belles histoires.

  • Au lycée, elles étaient quatre inséparables. Vingt ans plus tard, resurgit un passé qui les a séparées et unies à jamais0300Lundi 19 septembre 2005. Dans une maison de pêcheur de l´île de Groix, une demeure cossue des Yvelines, un château décati du Sud-Ouest et un quatre-étoiles romain, Gwénola, Olivia, Axelle et Jenny contemplent le même carton d´invitation: «Les 20 ans du bac! Dîner de la promotion 1985 de Sainte-Agathe, mardi 20 septembre». Demain, elles vont se retrouver, elles qui ne se sont pas vues depuis vingt ans et qui pourtant, vingt ans plus tôt, ne se quittaient pas. Les souvenirs affluent avec la curiosité de savoir ce que chacune est devenue, et ce petit noeud d´angoisse: à quoi ressemblent, vingt ans plus tard, leurs rêves de jeunesse partagés? Que reste-t-il de leur amitié?Le lendemain, avant de franchir le seuil de leur ancienne école, un institut privé parisien, chacune, sans croiser les autres, s´arrête naturellement au Trèfle à Quatre Feuilles, le café qui était leur QG de lycéennes. Une dernière hésitation avant de replonger dans ce passé qu´elles ont moins oublié qu´elles ne se l´avouent. Elles ont raison d´hésiter: les retrouvailles de Sainte-Agathe vont bouleverser leurs vies et les obliger à lever un à un les mensonges et les secrets sur lesquels elles se sont construites. Pour le moment, une seule le sait, Jenny. Elle n´est venue que dans ce but précis: révéler la vérité, parce que c´est elle qui en détient la clé, parce qu´elle a fait une promesse.Mais Jenny a d´étranges absences, d´étranges trous de mémoire. Est-elle vraiment celle qu´elle prétend être? Ou une inconnue qui usurpe son identité?Peu à peu, à partir du dîner de Sainte-Agathe, les masques vont tomber et la vérité éclater.

  • 24 heures de trop, est-ce une bonne ou une mauvaise nouvelle?0300Lisa Niels est médecin généraliste dans un service hospitalier. Ce jour-là, comme chaque matin quand elle arrive à l´hôpital, elle monte voir son frère qui attend une greffe du coeur. À neuf heures, elle reçoit sa première patiente, Marie Martin, à qui elle doit apprendre sa séropositivité. De cette annonce découleront toute une série de faits, tragiques mais aussi, de façon surprenante, heureux... Le lendemain matin, quand Lisa ouvre à neuf heures la consultation avec la même patiente, elle comprend qu´elle va revivre intégralement la journée de la veille.Marie Martin, après avoir appris qu´elle était séropositive, a été victime d´un terrible accident de voiture en sortant de l´hôpital. Lisa a alors découvert qu´une erreur tragique avait été commise : les dossiers ont été confondus, cette femme n´était pas séropositive... Grâce à cet «accident» pourtant, le frère de Lisa, dont les jours sont comptés, peut bénéficier d´une greffe inespérée. Une vie contre une vie. Lorsque la journée recommence, que va faire Lisa?

empty