KARINE

  • Les choses humaines

    Karine Tuil

    ' Tu sais ce qui arrive à ceux qui pensent qu'on peut survivre en respectant des lois morales ? Tôt ou tard, ils finissent piétinés. '

    Les Farel forment un couple de pouvoir. Jean est un célèbre journaliste politique ; son épouse Claire est connue pour ses engagements féministes. Leur fils, Alexandre, étudie dans une prestigieuse université américaine. Mais alors que tout semble leur réussir, une accusation de viol fait voler en éclats ce qu'ils avaient si chèrement acquis.
    Ce roman puissant interroge la violence du monde contemporain et nous confronte à nos peurs : qui est à l'abri de se retrouver un jour piégé dans un redoutable engrenage ?

  • Ce que tu as fait de moi

    Karine Giebel

    • Belfond
    • 21 Novembre 2019

    Personne n'est assez fort pour la vivre. Personne n'est préparé à l'affronter, même si chacun la désire plus que tout. La passion, la vraie... Extrême. Sans limites. Sans règles. On se croit solide et fort, on se croit à l'abri. On suit un chemin jalonné de repères, pavé de souvenirs et de projets. On aperçoit bien le ravin sans fond qui borde notre route, mais on pourrait jurer que jamais on n'y tombera. Pourtant, il suffit d'un seul faux pas. Et c'est l'interminable chute. Aujourd'hui encore, je suis incapable d'expliquer ce qui est arrivé. Si seulement j'avais plongé seul... Cette nuit, c'est le patron des Stups, le commandant Richard Ménainville, qui doit confesser son addiction et répondre de ses actes dans une salle d'interrogatoire. Que s'est-il réellement passé entre lui et son lieutenant Laëtitia Graminsky ? Comment un coup de foudre a-t-il pu déclencher une telle tragédie ?
    Si nous résistons à cette passion, elle nous achèvera l'un après l'autre, sans aucune pitié. Interrogée au même moment dans la salle voisine, Laëtitia se livre. Elle dira tout de ce qu'elle a vécu avec cet homme. Leurs versions des faits seront-elles identiques ?
    Si nous ne cédons pas à cette passion, elle fera de nous des ombres gelées d'effroi et de solitude. Si nous avons peur des flammes, nous succomberons à un hiver sans fin. La passion selon Karine Giebel... conduit forcément à l'irréparable.

  • Maman disait de moi que j'étais un ange. Un ange tombé du ciel. Ce que maman a oublié de dire, c'est que les anges qui tombent ne se relèvent jamais.
    Je connais l'enfer dans ses moindres recoins. Je pourrais le dessiner les yeux fermés. Je pourrais en parler pendant des heures. Si seulement j'avais quelqu'un à qui parler... Tama est une esclave. Elle n'a quasiment connu que la servitude.
    Prisonnière de bourreaux qui ignorent la pitié, elle sait pourtant rêver, aimer, espérer.
    Une rencontre va peut-être changer son destin...
    Frapper, toujours plus fort. Les détruire, les uns après les autres. Les tuer tous, jusqu'au dernier. Gabriel est un homme qui vit à l'écart du monde, avec pour seule compagnie ses démons et ses profondes meurtrissures.
    Un homme dangereux.
    Un matin, il découvre une inconnue qui a trouvé refuge chez lui. Une jeune femme blessée et amnésique.
    Qui est-elle ? D'où vient-elle ?
    Rappelle-toi qui tu es. Rappelle-toi, vite ! Parce que bientôt, tu seras morte.

  • L'insouciance

    Karine Tuil

    "L'amour n'est rien d'autre qu'une des compensations que la vie offre parfois en dédommagement de sa brutalité."

    De retour d'Afghanistan où il a perdu plusieurs hommes, le lieutenant Romain Roller est dévasté. Au cours d'un séjour de décompression à Chypre, il tombe sous le charme de Marion Decker, mais découvre dès le lendemain que cette jeune journaliste est mariée à François Vély, un entrepreneur franco-américain très influent. Au même moment, Romain renoue avec son ami d'enfance Osman Diboula, fils d'immigrés ivoiriens devenu une personnalité politique montante.
    Tentant désespérément de reprendre le contrôle de leur vie, tous ces protagonistes sont entraînés dans un engrenage qui révèle la violence du monde.

  • Chambres noires

    Karine Giebel

    Après D'ombre et de silence, Karine Giebel offre un nouveau recueil de textes noirs, humains, bouleversants et engagés.
    Il y a des soupirs, des souvenirs et des sourires.
    Il y a ces jours sans fin et ces nuits sans chaleur. Cette sensation d'être sale, d'être rien, moins que rien.
    Ces dangers qu'on n'a pas vu venir, ces risques qu'on n'a pas osé prendre. Ces tentations auxquelles on n'a pas eu la force de résister.
    Il y a ces mauvais héritages, ces mauvais choix, mauvaises pentes, mauvais départs.
    Il y a ce manque de chance.
    Il y a cette colère, ce dégoût.
    Il y a...
    Des fois où on préférerait être mort.

    Voilà ce qu'on découvre dans les Chambres noires de Karine Giebel, recueil de quatre nouvelles inédites dont les héros, ou anti-héros, incarnent et dénoncent tour à tour les manquements de notre société. Quatre histoires pour lesquelles l'auteure emprunte les titres de grands films qui l'ont marquée.
    Karine Giebel, dont les romans sont parmi les plus lus en France et ont fait le tour du monde, a désormais une place de choix dans l'univers exigeant de la nouvelle. Après D'ombre et de silence (2017), elle nous offre un nouveau recueil tout en noir, humain, bouleversant, qui agit comme un révélateur, nous faisant ouvrir les yeux sur le monde en dépit de son opacité et de sa noirceur. Des textes engagés d'une auteure engagée.
    À la fin de l'ouvrage, en bonus, trois nouvelles déjà parues dans Treize à table ! (Pocket) au profit des Restos du Coeur ainsi que Sentence, nouvelle écrite en plein confinement et publiée dans Des mots par la fenêtre (12-21) au profit de la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France.

  • Il est assez curieux ce mot « centenaire  » apposé tout près du nom d'Hélène Berr et avec lequel il ose  même faire la rime. Presque inapproprié ou anachronique tant Hélène Berr est restée cette jeune femme à la grâce altière et d'éternelle jeunesse. 24 ans. 24 ans au moment où la vie lui est arrachée, en 1945, à Bergen-Belsen, laissant derrière elle son Journal, mais emportant dans le néant toutes les autres promesses d'amour et de créativité qu'elle sentait prêtes à éclore en elle. Pas une année de plus ne viendra égrener le décompte de ce temps qui passe inexorablement, vieillit les visages, mais pas le sien, dessine des projets ou conforte des vocations, mais pas la sienne.
    C'est en réponse à cette injustice qu'est née la volonté d'une publication à l'occasion de cette date symbolique. Un hommage certes, mais un hommage pleinement chargé de dire la vie et la mémoire, l'une et l'autre toujours aussi vives. Une célébration de son Journal donc, telle qu'elle l'aurait peut-être souhaitée, par des femmes et des hommes de la sphère publique ou non, sans distinction d'âge, d'appartenance sociale ou religieuse et dont le ressenti serait aussi un témoignage pour tous les autres partis avec elle, mais sans laisser le moindre mot ni la moindre trace.
     
    Préface de Mariette Job
    Regards littéraires de Karine Baranès-Bénichou
     
    Contributions de
    Haïm Korsia - Karen Taieb - Ivan Levaï - Antoine Spire - Marcel Cohen -- Isabelle Carré -- Guila Clara Kessous - Jean-Luc Marchand - le Quatuor Girard - Boris Cyrulnik - Vincent Duclerc - Robert Frank - Jérôme Pujol - Julien Coutant et ses élèves Cassandra Lobo et Ornella Neri - Benny Boret.

  • Karine Lacombe nous ouvre les portes de son service d'infectiologie à l'hôpital Saint-Antoine. Depuis mars, elle et son équipe sont confrontés à un virus qu'ils n'avaient jamais vu sous leur microscope : le Covid-19. Comment se prépare-t-on au combat ? Comment organise-t-on son service ? Quelles sont les péripéties du quotidien ? Y-a-t-il une différence quand on trouve un article défini au féminin devant le nom de sa profession, médecin ?
    Grâce au trait franc et spontané de Fiamma Luzzati, nous suivons caméra à l'épaule Karine Lacombe dans ses réflexions, son quotidien de soignante dans un hôpital sous haute tension. Un reportage dessiné incarné, pédagogique et informatif pour mettre en perspective la crise du coronavirus et celle de l'hôpital public.

  • Quand Élisabeth et Stéphane déménagent loin de l'agi­tation parisienne avec leur fille Maëva, ils sont convain­cus de prendre un nouveau départ. Une grande maison qui leur permettra de repartir sur de bonnes bases : sauver leur couple, réaliser enfin de vieux rêves, retrou­ver le bonheur et l'insouciance. Mais est-ce si simple de recréer des liens qui n'existent plus, d'oublier les trahi­sons ? Et si c'était en dehors de cette famille, auprès d'autres, que chacun devait retrouver une raison de vivre ? Dans son premier roman, Carine Joaquim décrypte les mécaniques des esprits et des corps, les passions nais­santes comme les relations détruites, les incompréhen­sions et les espoirs secrets qui embrasent ces vies.

  • Une table, une chaise, une étagère venue de l'autre côté de la planète ou encore du bois de chauffage  : dans nos sociétés toujours plus urbaines, nous sommes confrontés à l'arbre d'abord en tant qu'objet.
    Déconnectés de la nature, nous avons tendance à oublier qu'il s'agit avant tout d'un être vivant  : un être complexe, sensible et fragile, dont il faut prendre soin.
     
    C'est tout le sens du métier de Karine Marsilly, arboriste, élagueuse-grimpeuse ou encore «  généraliste de l'arbre  ». Telle une doctoresse, entre diagnostic, traitement et remise en forme, son regard singulier examine chaque arbre dans sa globalité, de la cime de son feuillage à ses racines profondes sans oublier ses relations avec l'environnement. En appelant à considérer l'arbre comme un patient, comme un être sensible, elle nous invite à redéfinir notre rapport au vivant.
     
    L'une des premières femmes en France à avoir exercé cette profession, elle nous fait partager dans cet ouvrage son amour des arbres et la nécessité de les protéger.
     
     
    Le récit d'une vie au service des fragiles et paisibles géants qui nous entourent, accompagné de conseils pour prendre soin des pensionnaires de son jardin.
     
     
    À propos de l'auteur
    Née en 1974, Karine Marsilly est arboriste-grimpeuse.  Après un bref passage par l'Éducation nationale, elle se forme à l'Institut de l'écologie, de l'environnement et de l'eau puis se spécialise en taille et soins des arbres. Elle intervient dans les communes et les écoles pour sensibiliser la population à l'importance des arbres dans l'environnement.

  • Grandir avec l'absence Nouv.

    Orphelins trop tôt, ils se racontent : Clémentine Autain, Nicolas Batum, Sarah Biasini, Cali, Antoine Compagnon, Jean-Pierre Elkabbach, Anne Goscinny, Nicolas Hulot, Serge Klarsfeld, Jean-Georges Malcor, Élie Semoun, Joann Sfar, Hervé Temime" Ton père est mort. " " Maman ne reviendra plus. " Et leur enfance chavire. Treize personnalités racontent leur parcours d'orphelin de père ou de mère : le choc du décès, le manque prégnant, le regard des autres qui change - et une construction personnelle inévitablement différente... Comment transformer cette vulnérabilité en force ? Comment continuer à faire vivre le parent disparu ? Quelle relation bâtir avec le parent restant ? Devenues écrivain, artiste, avocat, sportif ou personnalité politique, elles ont accepté de dévoiler cette part intime et méconnue de leur vie pour lancer un message d'espoir et de solidarité à tous les orphelins, dont la situation est encore souvent ignorée, voire taboue.

  • Cloé Beauchamp est une jeune femme à qui tout semble réussir ; belle, brillante, sur le point d´être nommée à la tête d´une prestigieuse agence de publicité... Et amoureuse, depuis peu, d´un homme charmant.

    Elle cache à la perfection ses failles et les horreurs qui ont jalonné son passé.

    Mais lentement, sa vie va se transformer en cauchemar.

    On la suit dans la rue, on pénètre chez elle quand elle n´y est pas et même quand elle dort, on l´observe sans relâche, jusque dans son intimité.

    La peur devient alors son unique compagne.

    Elle en parle à ses amis, puis à la police. Mais personne ne la prend au sérieux, personne ne l´écoute.

    Sa vie en apparence si parfaite s´effrite et part en lambeaux.

    Seul Alexandre, un flic à la dérive et sur la touche, va décider de lui venir en aide.

    Mais sera-t-il de taille à affronter l´Ombre qui terrorise la jeune femme ?

    Qui, dans l´entourage de Cloé, pourrait vouloir la détruire ? Vouloir la rendre folle ? Vouloir son suicide ?
    Le temps qu´Alexandre comprenne, il sera peut-être trop tard...

  • Condamnée à perpétuité une porte pourrait s'ouvrir... mais à quel prix ?0500Marianne, vingt ans. Les miradors comme unique perspective, les barreaux pour seul horizon. Perpétuité pour cette meurtrière. Une vie entière à écouter les grilles s´ouvrir puis se refermer. Indomptable, incapable de maîtriser la violence qui est en elle, Marianne refuse de se soumettre, de se laisser briser par l´univers carcéral sans pitié où elle affronte la haine, les coups, les humiliations. Aucun espoir de fuir cet enfer. Ou seulement dans ses rêves les plus fous. Elle qui s´évade parfois, grâce à la drogue, aux livres, au bruit des trains. Grâce à l´amitié et à la passion qui l´atteignent en plein coeur de l´enfermement. Pourtant, un jour, l´inimaginable se produit. Une porte s´ouvre. On lui propose une libération... conditionnelle. « La liberté Marianne, tu dois en rêver chaque jour, chaque minute, non ? » Oui. Mais le prix à payer est terrifiant. Pour elle qui n´aspire qu´à la rédemption...0300 Et puis un jour, l´inimaginable se produit. Une porte s´ouvre au parloir. Trois hommes, trois flics lui proposent un odieux marché, lui offrant une possibilité de quitter ce purgatoire.
    Mais en échange de sa liberté elle devra tuer pour eux. Des derniers meurtres à commettre... pour rédemption.

  • L'invention de nos vies

    Karine Tuil

    • Grasset
    • 21 Août 2013

    Sam Tahar semble tout avoir : la puissance et la gloire au barreau de New York, la fortune et la célébrité médiatique, un « beau mariage »... Mais sa réussite repose sur une imposture. Pour se fabriquer une autre identité en Amérique, il a emprunté les origines juives de son meilleur ami Samuel, écrivain raté qui sombre lentement dans une banlieue française sous tension. Vingt ans plus tôt, la sublime Nina était restée par pitié aux côtés du plus faible. Mais si c´était à refaire ?À mi-vie, ces trois comètes se rencontrent à nouveau, et c´est la déflagration...« Avec le mensonge on peut aller très loin, mais on ne peut jamais en revenir » dit un proverbe qu´illustre ce roman d´une puissance et d´une habileté hors du commun, où la petite histoire d´un triangle amoureux percute avec violence la grande Histoire de notre début de siècle.

  • "Écrire une nouvelle, c'est tenter, en quelques lignes, de donner vie à un personnage, de faire passer au lecteur autant d'émotions qu'en plusieurs centaines de pages.
    C'est en cela que la nouvelle est un genre littéraire exigeant, difficile et passionnant."
    Karine Giebel
    " Partir sans lui dire au revoir.
    Parce que je me sens incapable d'affronter ses larmes ou de retenir les miennes.
    L'abandonner à son sort.
    Parce que je n'ai plus le choix.
    (...)
    Je m'appelle Aleyna, j'ai dix-sept ans.
    Aleyna, ça veut dire éclat de lumière.
    (...)
    J'ai souvent détesté ma vie.
    Je n'ai rien construit, à part un cimetière pour mes rêves.
    Là au moins, on ne pourra pas me les voler. "
    Si les romans de Karine Giebel sont parmi les plus lus en France et ont fait le tour du monde, celle-ci excelle depuis quelques années dans un genre tout aussi exigeant : la nouvelle, où elle condense en quelques pages seulement toute la force de ses romans. D'OMBRE ET DE SILENCE réunit huit textes, dont certains sont inédits et d'autres restés jusqu'à aujourd'hui très confidentiels. Voici l'occasion de la (re)découvrir intensément, grâce à ce recueil de nouvelles noires, humaines, engagées...

  • Les enfants découvrent le monde et grandissent au travers des questions
    qu'ils se posent  L'ouvrage est un recueil de 60 grandes questions existentielles d'enfants de classe de primaire et début collège,  et les réponses sérieuses ou plus anecdotiques de la psychologue-auteur, pour dédramatiser.Chaque enfant peut lire seul ou accompagné, les questions-réponses, et ainsi, entamer une discution en famille.Chaque question est présentée en double page  ; les différents thèmes ne sont pas tous regroupés pour rendre la lecture moins scolaire. Ils sont dispachés et repérables à la couleur du logo  en haut des pages :
    L'Amitié (Comment savoir si mon amie est une vraie amie?  - L'Ecole ( Pourquoi la maîtresse crie tout le temps ? - Les Parents/Famille (  Pourquoi les parents se font du soucis ?) - Le rapport à soi (Est-ce que je suis intelligent ?) - Les sentiments (Pourquoi ça fait du bien d'être gentil ?)  - Les croyances et la mort (Est-ce que je vais mourir vraiment ?)...Le trait vif  des illustrations d'Isabelle Maroger apportent beaucoup de recul et d'humour !En fin d'ouvrage sont proposés 2 index thématiques,  par grands thèmes et mots clés.

  • Au royaume de Porte Nawak, les choses ne tournent plus rond. Certes, la princesse Hermine sait à présent que c'est sa soeur, Tilda, qui se cache derrière l'identité du Masque, ce justicier secret qui fait régner l'ordre sur la cité, mais il y a plus grave : toutes les chaussures gauches des habitants ont disparu ; alors que Noël a sonné, le père Pétuel n'a délivré aucun cadeau ; enfin, la finale de trollball doit être annulée à la suite du vol du glinouf, la créature qui sert de balle.
    Les indices sont formels : derrière ces sordides crimes ne se cache rien d'autre que le Maître du Mal lui-même ! Pour notre princesse justicière, c'est un défi de taille : tous les efforts et tous les sacrifices vont être requis pour le vaincre.
    Après un première tome déjà rempli de fantastique, de combats, de surprises et d'humour décalé, voici revenir la plus courageuse des princesses (et sa fée aux grandes oreilles) dans de nouvelles aventures toujours plus incroyables, et toujours plus drôles !

  • Raphaël a passé des années en prison pour vols à main armée puis pour récidive. Pendant son absence, sa mère est morte de chagrin tandis que son jeune frère William prenait le même chemin que lui. Raphaël, à sa libération, entraîne celui-ci dans leur premier braquage en commun, une bijouterie de la place Vendôme, avec la complicité d´un jeune couple. L´affaire tourne mal, un policier et une passante sont tués, et William est grièvement blessé. Leur cavale devient pour Raphaël une véritable course contre la montre : il faut sauver son frère. Les quatre fuyards atterrissent à quelques heures de Paris, et trouvent le numéro d´une vétérinaire, Sandra, qu´ils prennent en otage chez elle, dans sa ferme isolée, et forcent à soigner William. Sa vie contre celle du braqueur. C´est dans cet état d´esprit que Sandra doit opérer dans son salon, sans trembler, elle qui n´est pas chirurgienne. Mais les jours passent et William n´est toujours pas en état de reprendre la route. Et lorsque le mari de Sandra prévient sa femme de son retour, tous attendent. Les uns de le prendre également en otage et Sandra d´être sauvée... ou peut-être autre chose...

    Car ce que Raphaël ignore, c´est qu´ils sont dans la demeure du diable. Ce que Raphaël ne sait pas, c´est qu´ils sont dans la maison d´un psychopathe de la pire espèce, qui vient de ramener, à l´arrière de son camion, deux adolescentes enlevées à la sortie de leur collège.

    De prédateurs, ils vont devenir des proies à la merci d´un monstre sans pitié...

  • " Le temps de l'impunité est révolu. Le temps des souffrances est venu. " Elle ne m'aimait pas. Pourtant, je suis là aujourd'hui. Debout face au cercueil premier prix sur lequel j'ai posé une couronne de fleurs commandée sur internet. Car moi, j'ai voulu l'aimer. De toutes mes forces. De force. Mais on n'aime pas ainsi. Que m'a-t-elle donné ? Un prénom, un toit et deux repas par jour. Je ne garderai rien, c'est décidé. A part le livret de famille qui me rappelle que j'ai vu le jour un 15 mai. De mère indigne. Et de père inconnu. Lorsque j'arrive devant la porte de mon ancienne chambre, ma main hésite à tourner la poignée. Je respire longuement avant d'entrer. En allumant la lumière, je reste bouche bée. Pièce vide, tout a disparu. Il ne reste qu'un tabouret au centre de la pièce. J'essuie mes larmes, je m'approche. Sur le tabouret, une enveloppe. Sur l'enveloppe, mon prénom écrit en lettres capitales. Deux feuilles. Ecrites il y a trois mois. Son testament, ses dernières volontés. Je voulais savoir. Maintenant, je sais. Et ma douleur n'a plus aucune limite. La haine. Voilà l'héritage qu'elle me laisse.

  • Il était une fois, dans le charmant royaume de Port Nawak, une jeune princesse (presque) comme les autres. Car, si, la journée, Tilda est à peu près sage, la nuit, elle devient "Le Masque", une mystérieuse justicière qui protège la cité. Aidée par sa fée Patrick (qui, avouons-le, n'a pas tellement le choix), elle combat des monstres tous plus vilains les uns que les autres : trolls, gobelins, araignées géantes... La princesse Tilda n'a peur de rien, et personne ne lui résiste.
    Personne, vraiment ? Mais que se passerait-il, par exemple, si des individus mal intentionnés usurpaient son identité pour faire le mal ? Ou si son père, le roi, qui ne voit déjà pas d'un très bon oeil l'existence du Masque, engageait un super-fantôme, carrément effrayant, pour la capturer ? Si Patrick se faisait tirer ses (très grandes) oreilles pour n'avoir pas empêché sa protégée de se mettre en danger ? Ou, pire, si sa soeur découvrait son identité ?
    Ça, ça serait sacrément effrayant... mais ça serait vraiment pas de chance, non ?
    Porté par le dessin moderne, efficace et dynamique de Karine Bernadou, ce premier tome des aventures de Tilda, imaginées par le talentueux Ced, sont à l'image de la jeune princesse : pleines d'aventure et d'humour !
    Une nouvelle série gentiment décalée et résolument inclassable, qui ravira tous les jeunes lecteurs amateurs de princesses révoltées, de monstres bêtes et méchants et d'aventures incroyables !

  • La sorcière des marais Nouv.

    Zoé est en panique : Tex, son chat adoré, a disparu ! La petite fille placarde des avis de recherche dans tout le village. Peine perdue, car personne n'a vu l'animal. En désespoir de cause, et malgré la peur que cela lui inspire, la petite fille demande de l'aide à la sorcière Mirabella. Guidée par un canard doué de parole et d'humour, Zoé entame un voyage initiatique en plein coeur des marais qu'elle  n'est pas près d'oublier...

  • Une compil' de fiches par duos de spécialités, Physique-Chimie et SVT, pour réviser vite et bien ! + des fiches consacrées au Grand oral du BacConforme à la réforme du LycéePhysique-Chimie et Sciences de la vie et de la Terre + Grand oral Terminale
    Des fiches simples et claires pour un maximum d'efficacité :-
    150 fiches détachables au format poche pour réviser un peu tout le temps.
    -
    Des synthèses sur toutes les notions des nouveaux programmes de vos spécialités.
    -
    Les méthodes utiles pour réussir les épreuves finales et le Grand oral.
    -
    Avec des quiz pour s'auto-évaluer.
    Et en plus :-
    Un système pratique pour suivre ses révisions : "lue", "relue", "apprise"
    -
    Des infos-clés sur les rabats de couverture.
    -
    Des exos interactifs avec l'application Nathan Live !

  • Une compil' de fiches par duos de spécialités, Maths et Physique-Chimie, pour réviser vite et bien ! + des fiches consacrées au Grand oral du BacConforme à la réforme du LycéeMaths et Physique-Chimie + Grand oral Terminale
    Des fiches simples et claires pour un maximum d'efficacité :-
    150 fiches détachables au format poche pour réviser un peu tout le temps.
    -
    Des synthèses sur toutes les notions des nouveaux programmes de vos spécialités.
    -
    Les méthodes utiles pour réussir les épreuves finales et le Grand oral.
    -
    Avec des quiz pour s'auto-évaluer.
    Et en plus :-
    Un système pratique pour suivre ses révisions : "lue", "relue", "apprise"
    -
    Des infos-clés sur les rabats de couverture.
    -
    Des exos interactifs avec l'application Nathan Live !

  • Le cerveau comme on ne vous l'a jamais raconté ! Mémoire, émotions, conscience, langage... les sciences du cerveau ont la particularité d'éclairer un domaine qui nous parle, mais dans une langue que nous ne parlons pas ! Une langue étrangère truffée de mots abscons : glie, synapse, récepteur membranaire, hippocampe, mémoire épisodique, cortex... autant de termes qui se dressent comme un mur entre notre cerveau et nous. Avec Parlez-vous cerveau ?, faites enfin tomber ce mur en vivant une expérience qui tient autant de la leçon de choses cérébrales que des aventures extraordinaires de Monsieur (ou Madame) Cerveau. Une expérience inédite et jubilatoire pour un bilinguisme non moins inédit : Parlez-vous cerveau ? ou comment devenir bilingue français-cerveau ! Ce livre est né d'une série estivale qui a réuni des millions d'auditeurs sur France Inter. De la radio au livre, le plaisir originel est intact, et l'écriture enrichie fait résonner ces mots du cerveau dans une comédie humaine dont chacun d'entre nous est le personnage principal. Lionel Naccache est normalien, neurologue, professeur à la Pitié-Salpêtrière, chercheur à l'Institut du cerveau et de la moelle épinière (ICM) et membre du Comité consultatif national d'éthique. Auteur de nombreux essais à succès (Le Nouvel Inconscient, L'Homme réseau-nable, Le Chant du signe), il écrit pour la première fois avec sa femme Karine Naccache, ancienne élève de l'ESSEC, auteur de romans, qui pratique le « français-cerveau » au quotidien depuis plusieurs années. 

  • Une compil' de fiches avec 3 matières de spécialités, Maths, Physique-Chimie, SVT, pour réviser vite et bien en 1re !Conforme à la réforme du LycéeMathématiques, Physique-Chimie, SVT 1re
    Des fiches simples et claires pour un maximum d'efficacité :-
    140 fiches détachables au format poche pour réviser un peu tout le temps.
    -
    Des synthèses sur toutes les notions des nouveaux programmes de vos spécialités.
    -
    Avec des quiz pour s'auto-évaluer.
    Et en plus :-
    Un système pratique pour suivre ses révisions : "lue", "relue", "apprise"
    -
    Des infos-clés sur les rabats de couverture
    -
    Des exos interactifs avec l'application Nathan Live !

empty