Etienne Anheim

  • Ceci n'est pas une biographie. Ni une histoire de la papauté sous le règne du pape Clément VI (1342-1352), non plus qu'une monographie consacrée à sa prédication et à sa bibliothèque. Si ce livre tient un peu des trois, son propos est différent. Il fait entrer dans l'atelier de travail d'un intellectuel de la première moitié du xive siècle, Pierre Roger, devenu professeur à l'université de Paris, cardinal puis pape sous le nom de Clément VI. Ses livres et sa parole ont été les instruments essentiels de son parcours et de son exercice du pouvoir. Leur étude montre la construction d'une pensée et d'une action politiques, saisies dans leur exercice concret. Trajectoire sociale et discours savant se construisent l'un par l'autre dans une histoire qui lie les savoirs rhétoriques, théologiques et scolastiques, et le pouvoir d'une papauté affaiblie par l'échec du projet théocratique de Boniface VIII et reformulant son ambition institutionnelle lors du séjour avignonnais. Étudier Clément VI au travail permet de mieux comprendre cette figure de pape éloquent, savant et mécène, et surtout d'éclairer un moment charnière dans l'usage gouvernemental des savoirs médiévaux et dans l'interrogation de l'Église sur elle-même et sur sa place dans la société du xive siècle.

  • En moins de vingt ans, l'édition en sciences humaines et sociales a été considérablement bouleversée. Tout a été réinventé : le marché du livre s'est transformé, le cadre légal a été radicalement modifié, la publication et la lecture en ligne ont connu un formidable essor, l'écriture même des sciences humaines s'est métamorphosée. Face à ces révolutions intellectuelles, techniques et socioéconomiques d'une ampleur inégalée, en faisant dialoguer éditeurs privés et publics, économistes, documentalistes, libraires, juristes, traducteurs, chercheurs, cet ouvrage collectif offre à celles et ceux qui se préoccupent du destin de l'édition en sciences humaines et sociales un premier bilan, à la fois clair et lucide, des changements survenus depuis le début du XXIe siècle.

empty