Elisabeth Fritz

  • Pendant les douze années qu'a duré le IIIe Reich, rares furent ceux qui osèrent se dresser contre la tyrannie, et plus rares encore ceux qui le firent au nom du caractère sacré de la loi et de la foi. Ce livre traite de deux de ces hommes qui, dès le début, firent tout pour s'opposer à Hitler, puis montèrent une conspiration pour le renverser. L'un, Dohnanyi, avocat, est presque inconnu ; l'autre, son beau-frère, Bonhoeffer, pasteur et théologien, jouit d'une grande célébrité.

    Le 5 avril 1943, la Gestapo les arrêta tous les deux. Après deux ans passés en prison dans les pires conditions, ils furent exécutés en avril 1945, quelques semaines seulement avant le suicide de Hitler et la capitulation de l'Allemagne.

    Bonhoeffer fait partie des dix martyrs immortalisés sur le portail de l'abbaye de Westminster. Dohnanyi est enregistré à Yad Vashem comme "juste parmi les nations". Pour eux, comme pour beaucoup de ceux qui se sont dressés contre Hitler, l'indignation devant les atrocités à l'égard des Juifs fut la motivation principale. Résister durant l'époque la plus sombre qu'ait connue l'Allemagne fut un drame plus grand, plus profond et plus complexe que ce qui est généralement admis.

    Elisabeth Sifton et Fritz Stern s'efforcent ici au moins d'en approcher la réalité.

  • During the twelve years of Hitler’s Third Reich, very few Germans took the risk of actively opposing his tyranny and terror, and fewer still did so to protect the sanctity of law and faith. In No Ordinary Men, Elisabeth Sifton and Fritz Stern focus on two remarkable, courageous men who did--the pastor and theologian Dietrich Bonhoeffer and his close friend and brother-in-law Hans von Dohnanyi--and offer new insights into the fearsome difficulties that resistance entailed. (Not forgotten is Christine Bonhoeffer Dohnanyi, Hans’s wife and Dietrich’s sister, who was indispensable to them both.)
    From the start Bonhoeffer opposed the Nazi efforts to bend Germany’s Protestant churches to Hitler’s will, while Dohnanyi, a lawyer in the Justice Ministry and then in the Wehrmacht’s counterintelligence section, helped victims, kept records of Nazi crimes to be used as evidence once the regime fell, and was an important figure in the various conspiracies to assassinate Hitler. The strength of their shared commitment to these undertakings--and to the people they were helping--endured even after their arrest in April 1943 and until, after great suffering, they were executed on Hitler’s express orders in April 1945, just weeks before the Third Reich collapsed.
    Bonhoeffer’s posthumously published Letters and Papers from Prison and other writings found a wide international audience, but Dohnanyi’s work is scarcely known, though it was crucial to the resistance and he was the one who drew Bonhoeffer into the anti-Hitler plots. Sifton and Stern offer dramatic new details and interpretations in their account of the extraordinary efforts in which the two jointly engaged. No Ordinary Men honors both Bonhoeffer’s human decency and his theological legacy, as well as Dohnanyi’s preservation of the highest standard of civic virtue in an utterly corrupted state.

  • Vivons-nous à une époque où le capitalisme a une emprise totale sur les productions artistiques? Est-ce que le spectacle est synonyme d'aliénation de l'individu? Y a-t- il, en contrepartie, des aspects positifs à cette spectacularisation de la culture? Dans un dossier intitulé « Spectacle », le numéro 82 de esse se penche sur les nouvelles modalités du spectacle en observant ses différentes manifestations dans la société actuelle, et particulièrement dans le domaine de l'art contemporain où l'appel du spectaculaire se fait de plus en plus impérieux.

empty