Chantal Humbert

  • C'est sur la notion d'usager de l'action sociale, qui semble être devenue aujourd'hui une évidence dans ce secteur, que vous avons choisi de porter notre réflexion. Comment peut-on comprendre l'utilisation de ce terme ? Comment le sujet, l'acteur, le bénéficiaire, le consommateur, le client " co-habitent-ils " avec l'usager ? Quelles transformations les institutions doivent-elles opérer pour prendre en compte l'usager ?

  • Le secteur de l'action sociale traverse une période déterminante de son histoire. Projets d'établissement et de service, individualisation et contractualisation de la prise en charge, centration de la mission sur les usagers et affirmation des droits des usagers sont à l'origine de bouleversements profonds de l'ensemble des "institutions" de ce secteur. Mais quelles transformations plus précises, les "organisations" doivent-elles opérer pour intégrer ces nouvelles pratiques ? Quels changements entraînent-elles sur la définition et la clarification des fonctions, sur la place de l'autorité et sur les systèmes hiérarchiques, sur les relations avec les environnements.

  • Dans le secteur social et médico-social, le législateur impose désormais que les associations, leurs établissements et services rédigent leur projet. " Projet thérapeutique ", " projet éducatif ", projet individualisé de l'usager ", évaluation et contrôle de la " qualité du projet "..., la question du projet est incontournable. Quels sont les enjeux et les spécificités du projet dans le secteur social et médico-social ? comment les associations de ce secteur s'emparent-elles de ces obligations ? Est-ce une opportunité de transformation et de changement ? Assiste-t-on à l'émergence de nouvelles valeurs visant à redonner aux individus et aux groupes sociaux plus de citoyenneté.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage collectif s'adresse aux formateurs et aux professionnels qui conduisent des groupes d'analyse des pratiques professionnelles et interviennent auprès des équipes des institutions sociales et médico-sociales.

  • Jean Dubost est l'un des fondateurs de la psychosociologie française. Il a inventé « l'intervention psychosociologique » à l'occasion de la construction du barrage de Serre-Ponçon et de la disparition du village de Savines. Il fut parmi les fondateurs de l'ARIP en 1959 puis du CIRFIP en 1993. À l'université de Paris Nanterre, il créa le DESS « Conseil et formation psychosociologiques ». Cet ouvrage présente d'abord l'homme et son parcours avec le témoignage de proches collaborateurs. Sont ensuite soulignés les principaux apports de Jean Dubost sur plusieurs registres : l'intervention psychosociologique et la recherche-action en milieu ouvert comme dans les organisations, la formation à l'université.

  • This volume provides a unique collection of mathematical tools and industrial case studies in digital manufacturing. It addresses various topics, ranging from models of single production technologies, production lines, logistics and workflows to models and optimization strategies for energy consumption in production. The digital factory represents a network of digital models and simulation and 3D visualization methods for the holistic planning, realization, control and ongoing improvement of all factory processes related to a specific product. In the past ten years, all industrialized countries have launched initiatives to realize this vision, sometimes also referred to as Industry 4.0 (in Europe) or Smart Manufacturing (in the United States). Its main goals are
    o reconfigurable, adaptive and evolving factories capable of small-scale production
    o high-performance production, combining flexibility, productivity, precision and zero defects o energy and resource efficiency in manufacturing None of these goals can be achieved without a thorough modeling of all aspects of manufacturing together with a multi-scale simulation and optimization of process chains; in other words, without mathematics.
    To foster collaboration between mathematics and industry in this area the European Consortium for Mathematics in Industry (ECMI) founded a special interest group on Math for the Digital Factory (M4DiFa). This book compiles a selection of review papers from the M4DiFa kick-off meeting held at the Weierstrass Institute for Applied Analysis and Stochastics in Berlin, Germany, in May 2014. The workshop aimed at bringing together mathematicians working on modeling, simulation and optimization with researchers and practitioners from the manufacturing industry to develop a holistic mathematical view on digital manufacturing. This book is of interest to practitioners from industry who want to learn about important mathematical concepts, as well as to scientists who want to find out about an exciting new area of application that is of vital importance for today's highly industrialized and high-wage countries.

empty