Audiolib

  • L'écume des jours

    Boris Vian

    Un titre léger et lumineux qui annonce une histoire d'amour drôle ou grinçante, tendre ou grave, fascinante et inoubliable, composée par un écrivain de vingt-six ans. C'est un conte de l'époque de la découverte du jazz et de la science-fiction, à la fois comique et tragique, féerique et déchirant. Dans cette œuvre d'une modernité insolente, livre culte depuis plus de quarante ans, la mort prend la forme d'un nénuphar. Seules deux choses demeurent éternelles et triomphantes : le bonheur ineffable de l'amour absolu et la musique des Noirs américains...
    Boris Vian (1920-1959) passa comme un météore au milieu de notre siècle, laissant une trace éblouissante et vivace. Chantre des délires et des merveilles, alchimiste fécond du langage et des formes, messager audacieux de l'imaginaire, il nous offre des pages inspirées par la poésie des extrêmes, témoignant d'une volonté farouche de créer et de partager.
    Depuis 1988, musicien et interprète, Arthur H s'est forgé une place à part dans la chanson française, avec sa voix grave, son répertoire jazz, sur une dizaine d'albums largement récompensés.
    Durée : 7 h

  • L'arrache-coeur

    Boris Vian


    Voilà un coin de campagne où l'on a de drôles de façons... La foire aux vieux, par exemple. Curieuse institution ! On sait bien que tous les enfants peuvent voler comme des oiseaux dès qu'ils étendent leurs bras - mais est-ce une raison suffisante pour les enfermer derrière des murs de plus en plus hauts, de plus en plus clos ? Le psychiatre Jacquemort se le demande - puis ne se le demande plus, car il a trop à faire avec la honte des autres, qui s'écoule dans un bien sale ruisseau.

    Mais nous, qui restons sur la rive, nous voyons que Boris Vian décrit simplement notre monde. En prenant chacun de nos mots habituels au pied de la lettre, il nous révèle le monstrueux pays qui nous entoure...


    Fanny Cottençon saura vous émouvoir et vous faire sourire dans un voyage que vous n'oublierez pas.


    Boris Vian (1920-1959) passa comme un météore au milieu de notre siècle, laissant une trace éblouissante et vivace. Chantre des délires et des merveilles, alchimiste fécond du langage et des formes, messager audacieux de l'imaginaire, il nous offre des pages inspirées par la poésie des extrêmes, témoignant d'une volonté farouche de créer et de partager.


    Fanny Cottençon a tourné dans de très nombreux films pour le cinéma et la télévision, où l'on a pu apprécier son mélange de charme, d' humour, mais aussi de profondeur et de douceur. Au théâtre, elle a joué récemment dans Après la répétition, d'Ingmar Bergman, et participé à la création mondiale des Monologues du vagin, de Eve Ensler.


    Durée : 6 h 25 min

  • Et on tuera tous les affreux a reçu le Prix Professionnel Classique attribué par l'association La Plume de Paon

    Se réveiller tout nu dans une chambre de clinique, où l'on veut vous forcer à faire l'amour avec une très belle fille... L'aventure n'est pas banale. Surtout quand on s'appelle Rocky, que l'on est la coqueluche des demoiselles et qu'on voudrait se garder vierge jusqu'à vingt ans. Le cocktail mis au point par Boris Vian (alias Vernon Sullivan) dans ce polar mené à un train d'enfer est tour à tour angoissant et hilarant. Soixante ans après la première publication, l'anticipation ne nous paraît pas si fantaisiste...


    Boris Vian (1920-1959) passa comme un météore au milieu de notre siècle, laissant une trace éblouissante et vivace. Chantre des délires et des merveilles, alchimiste fécond du langage et des formes, messager audacieux de l'imaginaire, il nous offre des pages inspirées par la poésie des extrêmes, témoignant d'une volonté farouche de créer et de partager.


    Comédien reconnu, formé par Michel Bouquet au Conservatoire, Sociétaire de la Comédie Française, Denis Podalydès est aussi écrivain et fervent amateur de lecture à voix haute. Le succès de son dernier livre Voix Off (Mercure de France), et chaque nouvel enregistrement sont une nouvelle preuve de son talent.


    Durée : 4 h 20 min

  • L'automne à Pékin

    Boris Vian

    À dire vrai il n'est pas question de Pékin dans ce roman, et d'automne guère plus - mais seulement d'un homme qui, ayant raté son autobus, se retrouve à construire des voies de chemin de fer en plein désert.
    Ils seront d'ailleurs plusieurs, bientôt, à s'en mêler : archéologue, médecin, abbé..., chacun venu là pour des raisons qui restent à élucider mais avec une vision des choses bien précise, des rêves et des désirs bien singuliers.
    Flirtant avec l'absurde de façon aussi drôle que poignante, ce roman est enchanté par la lecture magistrale de Denis Lavant.


  • « On est arrivés ce matin et on n'a pas été bien reçus, car il n'y avait personne sur la plage que des tas de types morts ou des tas de morceaux de types... ».
    Retrouvez dans chacune de ces nouvelles l'humour en coup de poing, la fantaisie verbale, l'imagination drolatique et le goût du canular qui ont fait la célébrité de Boris Vian.


    Boris Vian (1920-1959) passa comme un météore au milieu de notre siècle, laissant une trace éblouissante et vivace. Chantre des délires et des merveilles, alchimiste fécond du langage et des formes, messager audacieux de l'imaginaire, il nous offre des pages inspirées par la poésie des extrêmes, témoignant d'une volonté farouche de créer et de partager.


    François Marthouret a travaillé au théâtre avec, notamment, André Engel, Antoine Vitez, Georges Lavaudant, Peter Zadek, Lluis Pasqual, Jean-Louis Martinelli, Robert Hossein. Metteur en scène de La tempête et Hamlet de Shakespeare, il a tourné au cinéma sous la direction de nombreux réalisateurs dont Michel Deville et Eric Rohmer.


empty