Billie Morgan

  • Elle ne savait rien du désir... Mais c'était avant de le rencontrer.

    En apparence, Annabelle mène une vie sans remous : la jeune femme est issue d'une bonne famille, destinée à de grandes études... Pourtant, elle lutte chaque jour contre les secrets qui l'emprisonnent.

    Et lorsque son chemin percute celui de Pappas, elle tombe instantanément sous son charme.

    Il est à l'opposé de son monde : bad boy, dangereux, solitaire, adepte de free fight illégal et d'excès en tout genre...

    Et pourtant, c'est avec lui qu'elle veut découvrir le désir, le plaisir et la passion... quoi qu'il lui en coûte !

    ***


    - Pourquoi tu me détestes ?

    Il appuie plus fort dans mon dos pour me rapprocher encore, de sorte que nos visages sont si proches que nos nez se touchent, mais je n'ose toujours pas bouger, à peine respirer.

    - Je ne te déteste pas. C'est juste que ce n'est pas ta place.

    - Ici ?

    Il hausse les épaules et soupire.

    - Au squat. Ici, avec moi. Là, tout de suite.

    - Pourquoi ?

    Une main quitte mon dos et se faufile sur mon flanc, effleure mon sein avant de s'enrouler dans mon cou et de se perdre dans mes cheveux. Il se penche pour que nos lèvres se touchent et mon coeur tressaute dans tous les sens, me faisant mal, me coupant le souffle. Il écrase mon pubis contre le sien, je sens son excitation dure à travers mon pantalon, et cette constatation me donne un coup de fouet. Soudain, mes mains se trouvent dans ses cheveux, je fourrage dedans comme si j'en avais rêvé toute ma vie, et je laisse échapper un faible gémissement, qu'il avale. Sa bouche s'ouvre légèrement, il goûte mes lèvres avec sa langue, en mordille une avant de m'embrasser à nouveau. Tout mon corps n'est qu'une boule enflammée, chaque terminaison nerveuse de ma peau est sollicitée, enchantée. Son odeur m'enivre, son goût de cigarette est si ténu que je ne le sens pas. C'est son odeur à lui et elle me fait décoller.

    ***


    Free Fighter, de Billie Morgan, premiers chapitres du roman.

  • Free Fighter

    Billie Morgan

    Elle ne savait rien du désir... Mais c'était avant de le rencontrer.

    En apparence, Annabelle mène une vie sans remous : la jeune femme est issue d'une bonne famille, destinée à de grandes études... Pourtant, elle lutte chaque jour contre les secrets qui l'emprisonnent.

    Et lorsque son chemin percute celui de Pappas, elle tombe instantanément sous son charme.

    Il est à l'opposé de son monde : bad boy, dangereux, solitaire, adepte de free fight illégal et d'excès en tout genre...

    Et pourtant, c'est avec lui qu'elle veut découvrir le désir, le plaisir et la passion... quoi qu'il lui en coûte !

    ***


    - Pourquoi tu me détestes ?

    Il appuie plus fort dans mon dos pour me rapprocher encore, de sorte que nos visages sont si proches que nos nez se touchent, mais je n'ose toujours pas bouger, à peine respirer.

    - Je ne te déteste pas. C'est juste que ce n'est pas ta place.

    - Ici ?

    Il hausse les épaules et soupire.

    - Au squat. Ici, avec moi. Là, tout de suite.

    - Pourquoi ?

    Une main quitte mon dos et se faufile sur mon flanc, effleure mon sein avant de s'enrouler dans mon cou et de se perdre dans mes cheveux. Il se penche pour que nos lèvres se touchent et mon coeur tressaute dans tous les sens, me faisant mal, me coupant le souffle. Il écrase mon pubis contre le sien, je sens son excitation dure à travers mon pantalon, et cette constatation me donne un coup de fouet. Soudain, mes mains se trouvent dans ses cheveux, je fourrage dedans comme si j'en avais rêvé toute ma vie, et je laisse échapper un faible gémissement, qu'il avale. Sa bouche s'ouvre légèrement, il goûte mes lèvres avec sa langue, en mordille une avant de m'embrasser à nouveau. Tout mon corps n'est qu'une boule enflammée, chaque terminaison nerveuse de ma peau est sollicitée, enchantée. Son odeur m'enivre, son goût de cigarette est si ténu que je ne le sens pas. C'est son odeur à lui et elle me fait décoller.

    ***

    Free Fighter, de Billie Morgan, histoire intégrale.

  • Indécent - Teaser Nouv.

    Ils n'ont rien en commun... Sauf Ella.

    Une soirée libertine dans un club huppé de la ville?? Ella saute sur l'occasion?: ce sera parfait pour retrouver l'inspiration afin d'écrire ses romances érotiques?! Accompagnée d'Arthur, son meilleur ami, la jeune femme se rend dans ce lieu où s'accomplissent divers fantasmes tous plus sensuels les uns que les autres?: des corps consentants qui se mêlent, des bouches humides qui s'ensorcellent...

    Ella y croise aussi son crush de toujours, Soan, un homme libre et sans attaches, et l'ambiance électrique du club l'aide à lâcher prise. Mais Arthur, secrètement amoureux d'Ella, n'a pas dit son dernier mot...

    Tous deux aiment Ella, et Ella les aime tous les deux.

    Et si elle n'était pas obligée de choisir??

    ***

    - On va sur la piste?! Tu en meurs d'envie?!

    Et avant que je n'aie le temps de protester, je suis propulsée dans un endroit isolé d'où j'ai une vue plongeante sur plusieurs coins câlins. Ils ont beau être dans le noir, ou très peu éclairés, je constate que dans deux de ces coins, les couples s'en donnent à coeur joie?; cette fois, ils sont nus et s'accouplent comme s'ils étaient dans l'intimité de leur chambre à coucher.

    - Alors, ça te fait quoi??

    La voix rauque d'Arthur est différente, ce soir. Plus sombre, plus appuyée. Il est dans mon dos et se colle à moi, attrape mes mains pour les passer derrière sa nuque.
    - C'est bizarre que ça ne me fasse pas bizarre??

    Je l'entends rire et je poursuis :

    - Ce qui me perturbe le plus, finalement, c'est tous ces couples qui arrivent ensemble, s'embrassent, s'enlacent, s'aiment. Oui, ils s'aiment. Et si une tierce personne s'immisce entre eux, ce n'est rien de plus.

    - Tu crois ça??

    - Oui. Ces couples sont solides. Ils se font juste plaisir. Le temps d'une soirée...

    Arthur recommence à jouer. Il se colle trop à moi, je sens parfaitement la bosse dure dans son pantalon, qui frotte sur mes fesses, et vais pour me dégager quand il me retient par la taille.

    - Ne réfléchis pas, Ella... Fais ce dont tu as envie...

    Je me laisse bercer, transporter par la musique qui pulse jusque dans mon ventre, ferme les yeux.

    - S'il y a un endroit où personne ne te jugera sur ton attitude ou tes gestes, c'est ici.

    Petit à petit, je me laisse envoûter par ses paroles, je me sens si bien. Comme il le dit, on est dans un club libertin. Quoi de plus normal si je danse de façon un peu appuyée avec Arthur, alors que j'ai embrassé Soan il y a quelques minutes?? Et si, au fond, ça me plaisait?? Peut-être est-ce ça, le plus difficile : admettre qu'on en a envie. Assumer ses désirs.

    ***

    Indécent. 2 hommes, 1 femme..., de Billie Morgan, premiers chapitres du roman.

  • Indécent Nouv.

    Indécent

    Billie Morgan

    Ils n'ont rien en commun... Sauf Ella.


    Une soirée libertine dans un club huppé de la ville?? Ella saute sur l'occasion?: ce sera parfait pour retrouver l'inspiration afin d'écrire ses romances érotiques?! Accompagnée d'Arthur, son meilleur ami, la jeune femme se rend dans ce lieu où s'accomplissent divers fantasmes tous plus sensuels les uns que les autres?: des corps consentants qui se mêlent, des bouches humides qui s'ensorcellent...

    Ella y croise aussi son crush de toujours, Soan, un homme libre et sans attaches, et l'ambiance électrique du club l'aide à lâcher prise. Mais Arthur, secrètement amoureux d'Ella, n'a pas dit son dernier mot...

    Tous deux aiment Ella, et Ella les aime tous les deux.

    Et si elle n'était pas obligée de choisir??


    ***

    - On va sur la piste?! Tu en meurs d'envie?!

    Et avant que je n'aie le temps de protester, je suis propulsée dans un endroit isolé d'où j'ai une vue plongeante sur plusieurs coins câlins. Ils ont beau être dans le noir, ou très peu éclairés, je constate que dans deux de ces coins, les couples s'en donnent à coeur joie?; cette fois, ils sont nus et s'accouplent comme s'ils étaient dans l'intimité de leur chambre à coucher.

    - Alors, ça te fait quoi??

    La voix rauque d'Arthur est différente, ce soir. Plus sombre, plus appuyée. Il est dans mon dos et se colle à moi, attrape mes mains pour les passer derrière sa nuque.
    - C'est bizarre que ça ne me fasse pas bizarre??

    Je l'entends rire et je poursuis :

    - Ce qui me perturbe le plus, finalement, c'est tous ces couples qui arrivent ensemble, s'embrassent, s'enlacent, s'aiment. Oui, ils s'aiment. Et si une tierce personne s'immisce entre eux, ce n'est rien de plus.

    - Tu crois ça??

    - Oui. Ces couples sont solides. Ils se font juste plaisir. Le temps d'une soirée...

    Arthur recommence à jouer. Il se colle trop à moi, je sens parfaitement la bosse dure dans son pantalon, qui frotte sur mes fesses, et vais pour me dégager quand il me retient par la taille.

    - Ne réfléchis pas, Ella... Fais ce dont tu as envie...

    Je me laisse bercer, transporter par la musique qui pulse jusque dans mon ventre, ferme les yeux.

    - S'il y a un endroit où personne ne te jugera sur ton attitude ou tes gestes, c'est ici.

    Petit à petit, je me laisse envoûter par ses paroles, je me sens si bien. Comme il le dit, on est dans un club libertin. Quoi de plus normal si je danse de façon un peu appuyée avec Arthur, alors que j'ai embrassé Soan il y a quelques minutes?? Et si, au fond, ça me plaisait?? Peut-être est-ce ça, le plus difficile : admettre qu'on en a envie. Assumer ses désirs.

    ***

    Indécent. 2 hommes, 1 femme..., de Billie Morgan, histoire intégrale.

empty