Langue française

  • New York, dans les années 1900. Une jeune fille, que passionnent les livres rares, se joue du destin et gravit tous les échelons. Elle devient la directrice de la fabuleuse bibliothèque du magnat J.P. Morgan et la coqueluche de l'aristocratie internationale, sous le faux nom de Belle da Costa Greene. Belle Greene pour les intimes.
    En vérité, elle triche sur tout.
    Car la f lamboyante collectionneuse qui fait tourner les têtes et règne sur le monde des bibliophiles cache un terrible secret, dans une Amérique violemment raciste. Bien qu'elle paraisse blanche, elle est en réalité afro-américaine. Et, de surcroît, fille d'un célèbre activiste noir qui voit sa volonté de cacher ses origines comme une trahison.
    C'est ce drame d'un être écartelé entre son histoire et son choix d'appartenir à la société qui opprime son peuple que raconte Alexandra Lapierre. Fruit de trois années d'enquête, ce roman retrace les victoires et les déchirements d'une femme pleine de vie, aussi libre que déterminée, dont les stupéfiantes audaces font écho aux combats d'aujourd'hui.

  • À elles deux, Maud et Nancy Cunard incarnèrent toutes les modes, les idées et les forces contraires de la première partie du XXe siècle. Héritières de fortunes colossales, séductrices, audacieuses, cultivées et libres jusqu'à fréquenter les chemins de tous les excès, elles choisirent d'être le négatif l'une de l'autre.
    Si Lady Maud Cunard fut une grande mécène de la musique anglaise, attirant dans son salon le Tout-Londres de l'entre-deux-guerres, sa fille, Nancy, dont la beauté fascina les plus grands photographes et qui partagea la vie d'Aragon, s'engagea dans la lutte contre le racisme et couvrit la guerre d'Espagne aux côtés des Républicains.
    Ces deux figures d'exception s'affrontèrent dans un duel à mort, un conflit mère-fille à la fois banal et tragique, qu'elles poussèrent à son paroxysme, jusqu'à en faire le stéréotype du carnage familial. Mais qui fut la coupable ? Qui fut l'innocente ?
    Célèbre pour ses biographies de femmes oubliées, Alexandra Lapierre nous offre ici un huis-clos psychologique d'une subtile et redoutable violence. Elle met l'intensité de son écriture au service d'une enquête passionnante et d'un drame d'une étrange actualité.

  • Adorée par ceux qu'elle aima, honnie par ceux qui la jugèrent insaisissable, Moura a bien existé. Dans les tourmentes de la révolution bolchevique, d'une guerre à l'autre, Moura a traversé mille mondes. Aristocrate d'origine russe, elle s'est appelée Maria Zakrevskaïa, Madame Benckendorff, la Baronne Budberg... Elle a été la passion d'un agent secret britannique, la muse de Maxime Gorki, la compagne de H.G. Wells et l'égérie de l'intelligentsia londonienne. Elle a côtoyé tous les grands du XXe siècle, le Tsar, Staline, Churchill, de Gaulle. Les uns chantèrent son courage, sa chaleur et sa fidélité. Les autres dénoncèrent ses mensonges. Tous s'entendirent néanmoins sur un point : Moura incarna la Vie. La vie à tout prix. Sur les traces de son héroïne, Alexandra Lapierre a fouillé les bibliothèques du monde entier durant trois ans. Elle s'est glissée dans les contradictions de son personnage pour brosser un magnifique portrait de femme. Son talent romanesque, son regard à la fois lucide et bienveillant font revivre une multitude de figures captivantes, qui viennent éclairer des pans de la grande Histoire.

  • En 1611, à Rome, dans un atelier du quartier des artistes, la jeune Artemisia se bat avec fureur pour imposer son talent. Son adversaire le plus redoutable n'est autre que son père, son maître, le célèbre peintre Orazio Gentileschi. Il voudrait cacher au monde sa sensualité et surtout son génie. Mais le destin bouleverse les plans d'Orazio : son meilleur ami viole Artemisia. Commence alors un duel dont le père et la fille seront tour à tout la victime et le vainqueur.
    Artemisia, c'est le drame d'un amour fou, de la tendresse et de la haine entre deux êtres enchaînés par les liens du sang. C'est la douloureuse rivalité entre deux artistes qui s'immiscèrent dans l'intimité des papes et des rois en un temps où art rimait avec pouvoir et politique. C'est l'histoire de villes - Rome, Florence, Naples, Venise, Londres - où éclatèrent les passions d'hommes en quête de beauté.
    Artemisia raconte l'aventure de l'une des premières grandes femmes peintres de l'histoire, une femme qui brisa toutes les lois de la société afin de conquérir la gloire et la liberté.

  • Comme Christophe Colomb, Doña Isabel Barreto rêva de repousser les limites des mondes connus. Admirée - haïe aussi -, elle devint, au temps des conquistadors, la première et la seule femme amirale de la flotte espagnole. En 1595, elle part de Lima avec quatre galions en quête du cinquième continent : l'Australie. Elle traverse le Pacifique, couvrant près de la moitié du globe sur une route maritime inexplorée. Au fil de ses découvertes, elle va devoir affronter la violence et tenir tête à la mort. Elle aimera follement deux hommes qui partageront son ambition. Mais pour survivre, elle accomplira des actes qu'elle-même ne pourra se pardonner...
    Connue pour la rigueur de ses enquêtes, Alexandra Lapierre a suivi sa trace dans les bibliothèques d'Europe et d'Amérique du Sud, traquant de Lima à Séville tous les témoignages de cette existence passionnée. Par le souffle et la vivacité de son écriture, elle brosse de cette femme qui osa l'impossible un portrait baroque et puissant, à la mesure d'un destin sans égal.

  • En 1839, au coeur des montagnes du Caucase, les cavaliers musulmans de l'imam Shamil résistent à l'invasion des puissantes armées du tsar Nicolas Ier. Contraints de négocier avec les Russes, ils leur remettent le fils aîné de l'Imam, Djemmal-Eddin, garant de leur bonne foi durant les pourparlers de paix. Le petit garçon, à peine âgé de huit ans, sera obligatoirement rendu à son peuple, une fois les accords signés.
    Mais les Russes, au mépris des traditions, de la parole donnée et du code de l'honneur, l'enlèvent et l'expédient de force à Saint-Pétersbourg.
    L'enfant y connaît une vie d'angoisses, de déchirures, de doutes et de découvertes. Le Tsar, touché par sa dignité, le fait instruire à la cour avec ses propres fils. Djemmal-Eddin devient un lettré, peintre, musicien, excellent officier.
    Cependant il ne renie pas ses origines et reste fidèle à l'Islam.
    Jusqu'au jour où il tombe amoureux...
    Construit comme un roman d'aventure, mais fondé sur une impeccable documentation, Tout l'honneur des hommes est le récit d'une histoire vraie qui met en scène des personnages d'une immense envergure.
    De la résistance tchétchène... aux ors du Palais d'Hiver.
    Des appels du Muezzin... aux valses de Glinka.
    Des farouches cavaliers du Caucase... aux charmes des princesses russes.

  • Lorsque, en 1876, Robert Louis Stevenson rencontre Mrs. Osborne, une Américaine de trente-cinq ans, séparée de son mari et mère de deux enfants, c'est le coup de foudre immédiat. Cette jeune femme joyeuse, sauvage, qui a derrière elle le passé rude et mouvementé d'une pionnière de l'Ouest, incarne aux yeux du jeune Écossais un nouvel idéal féminin.
    Entre ces deux êtres passionnés naît un amour extraordinaire, qui défiera les conventions et les frontières, de l'Angleterre à la Californie, jusqu'aux lointaines îles Samoa.
    Biographie à la fois fidèle et romancée, fruit d'une enquête de cinq années, le Fanny Stevenson d'Alexandra Lapierre retrace la vie hors du commun d'une femme résolument moderne, douée d'une volonté de fer et qui, muse et compagne d'un de nos plus grands écrivains, est devenue une légende à elle seule.

    " Roman d'aventures, biographie fervente (...), ce livre fou est un morceau de bravoure. " Gilles Pudlowski - Le Point Grand prix des lectrices de Elle 1994

  • Il fut l'un des premiers aventuriers à traquer les vestiges de la Grèce antique. Un conquérant qui eut la folie - ou le génie - de s'emparer des chefs-d'oeuvre de l'humanité sur les rivages de la Méditerranée.

    "On ne pourrait inventer un personnage mieux taillé pour la tâche, dira de lui en 1628 l'ambassadeur d'Angleterre à Constantinople. Un esthète qui accueille tous les accidents avec un flegme inébranlable, qui mange avec les Grecs quand ils n'ont rien à manger, qui dort sur le pont avec les marins dans ses nuits les meilleures, et Dieu sait où le reste du temps. Un homme qui se met au service de tous les hommes et qui joue tous les rôles, patriarche avec les orthodoxes, marchand avec les Vénitiens, j'en passe, le tout pour arriver à ses fins... Un limier subtil qui navigue entre la sagesse et l'excès, un chasseur raffiné qui croise entre l'érudition et le crime." Sur les traces de cet oublié de l'Histoire qui a rempli de trésors les plus grands musées du monde, Alexandra Lapierre nous entraîne dans un mystérieux voyage. Des châteaux embrumés de la Tamise aux temples lumineux de la Grèce, des galeries des palais vénitiens au fin fond des geôles turques, et jusque sous le baldaquin de Saint-Pierre et les coupoles de Sainte-Sophie...

  • Dans le Paris d'Alexandre Dumas, de Baudelaire et de Napoléon III, une pauvre ouvrière brise les chaînes de sa misère pour devenir la plus célèbre courtisane de l'époque.
    Après deux années d'une enquête minutieuse et passionnée, Alexandra Lapierre reconstitue le prodigieux destin de cette "lionne du boulevard" dont le Tout-Paris de la politique, de la finance et de la littérature s'arrachait la compagnie, les faveurs et l'amour.

  • Elle s'appelait Elizabeth Chudleigh.

    Issue de la petite noblesse, elle devint la protégée du roi d'Angleterre et l'amie de l'impératrice de Russie, Catherine II. Dans un siècle d'abus et de périls, et de voluptés, elle connut toutes les fastes et toutes les humiliations. Libertine, adultère, bigame, elle aima la vie, elle aima le pouvoir et les hommes avec passion. Elle en fut aimée à la folie.

    Elizabeth Chudleigh dépassa les limites et ne mit aucune borne à ses désirs. D'instinct, elle savait ce qu'elle voulait et, d'instinct, elle sut combattre pour l'obtenir. Elle essuya des défaites auxquelles nulle autre femme n'aurait pu survivre. Indestructible, elle encaissa, rebondit, et transforma ses naufrages en triomphes.

    Cette splendide aventurière, qu'Alexandra Lapierre a retrouvée aux quatre coins de l'Europe, osa vivre et jouir de tous ses excès.

    Alliant le souffle de l'aventure à la rigueur de l'enquête, les livres d'Alexandra Lapierre ressuscitent les figures de grandes dames oubliées par l'Histoire. Elle est notamment l'auteur deFanny Stevensonqui obtint le « Grand Prix des lectrices deELLE», d'Artemisiaqui fut couronné en Sorbonne par « Le Prix du XVIIesiècle », avant d'être élu « Book of the Week » par la BBC et deEllesont conquis le monde : les grandes aventurières 1850-1950, traduit dans le monde entier. Son dernier ouvrage, paru chez Plon,Tout l'honneur des hommes, a reçu le « Prix des Romancières ».

  • Choderlos de Laclos et Vivant Denon hantent ce jeu littéraire, aussi moderne que malicieux.

    Un clin d'oeil plein de légèreté et d'humour.

  • Lui: une haute silhouette un peu voûtée, très élégante, qui sirote son whisky dans l'ombre, sans se donner la peine de faire sa cour. Trente-cinq ans, l'air perdu à la Gérard Philippe, le regard rêveur...
    Elle: une crinière de boucles noires. Des anneaux d'or aux oreilles, une robe rouge, un petit côté Carmen.
    Eux: le couple le plus amoureux, le plus romantique qui fût jamais. Sept ans de bonheur. Et puis un matin, ils se réveillent , ils se regardent et ne se reconnaissent plus.
    Commence alors, entre New York et Paris, l'aventure d'une femme qui perd l'homme qu'elle aime, le père de son enfant, qui lutte avec la vie de chaque jour, se bat pour reconstruire et s'interroge sur la fragilité de l'amour...
    L'Absent retrace les étapes de ce temps où deux êtres ne sont plus ceux qu'ils étaient, et ne savent pas encore ce qu'ils vont devenir. Période charnière où se confondent l'enfer et le paradis, où l'enthousiasme alterne avec l'angoisse, le rire avec les larmes; où le passé, le présent, l'avenir sont à chaque seconde remis en question.
    Un moment d'une vie où tout semblait perdu, où tout redevient possible...
    Un jour peut-être.
    Tendre et drôle, un regard plein de lucidité sur une crise que chacun peut connaître.

  • Comme Bel-Ami, Raphaël Castex réussit par les femmes. Emigré à Los Angeles au lendemain de la Première Guerre mondiale, il veut devenir l'un des plus puissants producteurs du cinéma muet - l'un des six nababs de Hollywood.
    Cette ascension, il la devra d'abord à l'amour de trois initiatrices qui, chacune à sa manière, vont le pousser, le former, en faire l'homme de premier plan dont elles rêvaient. A son tour, il les entraînera dans des passions qu'elles croyaient ne jamais connaître, vers des horizons qu'elles ne soupçonnaient pas. Aucune, peut-être, n'y gagnera le bonheur. Mais toutes y trouveront un destin...
    Raphaël Castex, l'homme fatal, l'homme du destin. Celui qui bouleverse la vie des êtres placés sur son chemin. Celui après lequel rien n'est plus pareil.

  • Elles ont l'air de madones et fomentent le meurtre dans les plis et les replis de leurs âmes.

    N'avons-nous pas tous rencontré ces amies trop serviables, ces secrétaires trop dévouées, ces mères trop complices qui mènent la danse sous le masque du sacrifice et de l'abnégation ? Violemment, vicieusement vertueuses, elles usent de la bonté comme d'une arme.
    Court, contemporain, féroce : Alexandra Lapierre s'amuse... Biographe des femmes oubliées, elle s'insinue dans les secrets de cinq héroïnes aux destinées aussi baroques qu'inattendues. Dans ces intrigues pleines d'ironie, elle nous emporte dans un monde qui semble appartenir au passé, et renoue avec la grande tradition du roman d'analyse.
    Rome...
    Les dernières années du vingtième Siècle...
    Les petits crimes moraux des Laissées-pour-compte...

empty