Alain Fournier

  • Il est entré dans sa vie comme s'il y avait sa place depuis toujours et François, le fils de l'instituteur de Sainte-Agathe, se souvient à peine du temps précédant son arrivée. Ce grand garçon aux cheveux coupés ras comme un paysan du Cher, cet Augustin Meaulnes, suscite naturellement l'admiration et tous, à l'école, l'appellent maintenant le grand Meaulnes. Un jour d'hiver, peu avant Noël, Meaulnes disparaît... William Mesguich incarne avec force et émotion le personnage-narrateur de François Seurel. Comme une évidence, sa voix juste et claire, teintée d'une grâce passée, nous emmène sur les traces du grand Meaulnes, à la recherche du domaine perdu, entre souvenir, rêve et réalité, aux frontières du merveilleux.

  • Un soir de novembre 1910, Monsieur et Madame Seurel, directeurs d'une paisible école de la campagne solognote, reçoivent un nouveau pensionnaire, Augustin Meaulnes, accompagné par sa mère. Le prestige naturel de ce grand adolescent lui vaut d'être bientôt connu de tous les élèves comme "le Grand Meaulnes". En partageant la même chambre, Augustin et François, le fils des Seurel, se lient d'amitié. Le nouveau venu éveille rapidement chez le sensible François une véritable fascination...

empty