Histoire d'une censure médiatique aux élections présidentielles 2007 ; le CD Sarkozy

À propos

Le 6 décembre 2006, à l'occasion de la Saint Nicolas, j'avais présenté aux citoyennes et citoyens d'en France, et naturellement aux candidats à l'Elysée, un album de réflexions politiques en musique, principalement sous la forme de la parodie de chansons, le CD SARKOZY Selon Ternoise. Cet album de 14 titres est devenu un collector (http://www.cdsarkozy.com) : nos vaillants médias si prompts à dénoncer la censure en Chine n'ont pas jugé nécessaire d'accorder la moindre attention à ces chansonnettes, peut-être par souci de ne pas les retrouver dans la bouche des électrices et électeurs. Je n'ai pas encore noté le terme censure !
J'ai même hésité au sujet du titre. Facile de crier à la censure ! Je précise rester persuadé qu'aucun décret secret ne fut pris pour interdire aux journalistes d'honorer leur métier au sujet de cette production indépendante et lotoise.

Puis j'ai relu l'article les médias et la censure du 22 juin 2005, de l'Observatoire français des médias : « la forme la plus courante de censure est l'autocensure par laquelle les journalistes décident eux-mêmes de ne pas couvrir certains sujets qui seront vus d'un mauvais oeil par des supérieurs. » (http://www.censures.info) Je me souviens aussi de Daniel Carton dans « bien entendu... c'est off » : "la presse est aujourd'hui en France moralement sinistrée, mais comme ils me disent tous « il faut bien bouffer »".

Pourtant, peut-être, qu'en 2012, quelque chose a changé : Internet est vraiment devenu un média.

Rayons : Arts et spectacles > Musique

  • EAN

    9782916270333

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    67 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Distributeur

    Immatériel

  • Diffuseur

    Immatériel

  • Entrepôt

    immatériel.fr

  • Support principal

    ebook (ePub)

empty