fr
Bookeenstore 0 Panier
Menu
chargement
chargement
chargement
chargement
chargement
chargement
4,99 €
Format EPUB | Adobe DRM (En savoir plus sur les formats)
Autres formats disponibles
4,99 €
Format PDF | Adobe DRM (En savoir plus sur les formats)
Téléchargement immédiat | Lecture multi-support

Résumé

Extrait

PRÉAMBULE

Scène 1

La table grince sous le poids de la visiteuse qui soulève les reins, écarte les genoux, s'arc-boute pour s'offrir de son mieux aux fouilles avisées d'une matrone en tablier et bonnet sales. De l'autre côté de la cloison, on entend les rires, les cris, la rumeur lourde et sourde de la vie du cabaret, des coups vagues, peut-être la fin brutale d'une partie de bras de fer, un pichet qui roule à terre, une servante qu'on bouscule fort et qui rouscaille. La matrone a enfilé sa main jusqu'au poignet dans le ventre de sa patiente, on dirait qu'elle cherche un trésor, son masque laid se concentre, noue des sourcils laborieux, elle pointe la langue dans le coin de sa lippe moustachue...

« Non ma belle, finit-elle par décréter, ce n'est pas le sang qui s'est arrêté... Tu as le giron farci, et gros encore. Trois bons mois. Si tu veux, je peux te délivrer. »

Elle plisse sa paupière de vieille chouette, dans une moue roublarde qui se voudrait tentatrice.

- Merci, merci, dit l'autre en se redressant. Je vais réfléchir...

La vieille l'aide à descendre de la table, la regarde rabattre ses jupes, les lisser, s'assurer de mains inquiètes que rien n'a bougé, de sa coiffure, de ses bijoux, deux magnifiques pendants d'oreilles qui, à eux seuls, pourraient acheter le cabaret et toutes les autres échoppes de la rue. Une vraie dame, pour sûr, avec une figure déjà vue quelque part...

- N'attends pas trop, conseille la faiseuse d'ange, dans quelque jours, je ne pourrai plus rien pour toi...

Scène 2

Elle se laisse déshabiller, debout tout près de la cheminée où danse un grand feu clair. Si elle s'éloigne d'un pas, elle gèle.

- J'étais soûre, dit-elle à la femme de chambre qui l'épluche, couche après couche, jupon après jupon, j'étais soûre que Giulio réouissirait tout de souite ce qui a pris vingt-deux ans à cette couille molle de Lvi. Elle a une voix qui chante en roucoulant les R.

- Et encore..., murmure la servante.

- Oui, encore, comme tou dis, ma vieille Beauvais... Enfin, cette fois, j'ai une certitoude...

La vieille, qui semble très à l'aise avec sa maîtresse, lui parle sans la regarder, s'applique à arranger les plis d'une chemise fine autour du cou blanc qu'on lui abandonne.

- Et pourquoi n'avoir pas consulté votre apothicaire, comme d'habitude ?

- J'ai 42 ans, Beauvais! Il est trop tard pour certaines choses...

- Trop tard pour le garder ?

- Non, bestasse, trop tard pour le perdre! À mon âge, on ne peut plous se permettre de cracher sour la chance.

- Et le scandale, Majesté ?

- Ma quel escandale ? Giulio m'épousera, ça c'est pour être en paix avec Dieu. Pouis j'irai accoucher loin, à la campagne. Et l'enfant restera secret. Ça c'est pour éviter l'escandale !

Scène 3

Il est arrivé au petit matin. Il sentait la sueur, les fatigues de la mauvaise nuit en diligence, et même le crottin de cheval. Il avait jeté une grande cape sur ses épaules, et portait un vaste chapeau de feutre qui dérobait aux regards sa physionomie trop connue. Il se penche à présent sur le berceau, en extrait un paquet de linge d'où jaillit un miaulement aigre.

Il a l'air attendri et triste : « Bellissima, dit-il à l'accouchée, j'aurais tant voulu que ce soit un garçon, et qu'il porte mon nom !

- Caro mio, répond-elle en tendant vers lui sa main potelée. Carissimo! ...

Tou rêves... Jamais nous n'aurions pou l'appeler de ton nom, à cause dou secret, tou le sais. Tandis qu'elle, la niña, son prénom te rend grâce ! ...

- Comment l'as-tu nommée, ma mie ?

- Mazarine, amore mio! Et je veillerai à ce que plus tard, sa fille, et la fille de sa fille, et toutes les filles de notre descendance à venir s'appellent Mazarine, je l'écrirai, je le dicterai par testament.

- Mia bella, dit-il en effleurant de sa jolie bouche d'Italien sensuel le poignet orné de dentelle qu'on lui offre, Mia bella, c'est toi qui rêves ! Il risque d'y avoir beaucoup, beaucoup de Mazarine! Des soeurs, des cousines, des petites cousines, toutes Mazarine !

- Alors je spécifierai que seules pourront porter ce prénom les filles nées d'oun noeud clandestin avec un père illoustre...

- Dans ce cas, il y en aura peut-être bien peu...

- On les remarquera d'autant plous, amore! Dans plusieurs siècles, ton nom claquera encore comme un beau défi, il étonnera comme oune énigme...

- Carissima, ma très chère, dit-il, en baisant derechef la belle main. Puis il se tait, car il aime cette femme bien au-delà des mots.

Lire la suite

9782915629811

Avis des lecteurs

Noter cet ebook :
Publier mon avis :
Fermer

Partager mon avis

Bookeen Diva
Vous voulez lire « Mazarine » en toute mobilité ?
Lisez cet ebook sur une liseuse Bookeen.

Informations

Titre Mazarine
Auteur
Editeur Editions Livrior
Date de publication 1 janvier 2011
Catégorie Romans
Langue FR
Date de livraison Immédiat (à partir de la date de publication)

Droits numériques

Ean EPUB 9782915629811
Type de protection Adobe DRM
Ean PDF 9782915629804
Type de protection Adobe DRM
Ean papier 2915629803
Haut