fr
Bookeenstore 0 Panier
Menu
chargement
chargement
chargement
chargement
chargement
chargement

Où passe l'argent de la Sécurité Sociale ?

de

Les Asclépiades | | Fiche technique
2,99 €
Format EPUB | Adobe DRM (En savoir plus sur les formats)
Téléchargement immédiat | Lecture multi-support

Résumé

extrait

Introduction

Les gens bien portants sont des malades qui s'ignorent

(Knock, Jules Romains, Acte I)

La Sécurité Sociale est-elle en crise ? Le système hospitalier est-il au bout du rouleau ? Y a-t-il rationnement des soins ? Va-t-on vraiment manquer de médecins ? On entend des discours inquiétants ces temps-ci sur le système de soins français, qui avait pourtant été classé comme le meilleur du monde par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) selon un certain nombre de critères au début des années 2000. Il semblerait que selon le point de vue adopté, le diagnostic ne soit pas identique. Si comme l'OMS, on demande aux intéressés s'ils sont correctement soignés et si une certaine égalité devant la santé est respectée, la France est l’un des pays les mieux placés dans le monde. D'ailleurs, l'espérance de vie à la naissance y est l’une des plus élevées, surtout chez les femmes : 84,3 ans en 2009 (mais « seulement » 77,8 ans chez les hommes), et sauf année de canicule, cela augmente chaque année ! La mortalité infantile y est très faible avec 3,5 décès pour 1000 naissances. Mai si on demande aux professionnels de la santé ce qu'ils en pensent, tout va mal, il n'y a pas assez de monde pour faire face à la demande, les consultations sont surchargées, les services d’urgences sont au bord de l’implosion… Quant aux patients, ils trouvent que les dépassements d’honoraires sont trop élevés, qu’on manque de médecins… Tout cela demande qu'on revienne à des arguments objectifs.

Il est vrai que pour que tout le monde ait les meilleures chances de se faire soigner, il faudrait un hôpital haut de gamme tous les 20 kilomètres, capable d'accueillir les urgences, adultes et pédiatriques, de traiter les infarctus, d'opérer jour et nuit, et tout cela gratuitement si possible… Aucun pays n'a pu mettre en place une telle organisation et aucun ne le pourra jamais vu le coût que cela impliquerait (essentiellement les salaires des personnels) ; il faudrait des revenus que la France n’a pas, et qu’a priori n’est pas prêt d’avoir (et il n’y aurait de toute façon pas assez de malades pour occuper tous ces hôpitaux !). Il faut de plus composer avec la géographie, avec l'histoire des organisations urbaines, avec les choix d'implantation des populations comme des médecins. Certes, des petites maternités ont été fermées ces dernières années, mais comme leur nom l'indique, elles étaient justement petites et les quelque 200 accouchements qui y étaient réalisés sont parfaitement assurés dans l'hôpital le plus proche… qui n’est pas si loin que cela avec les moyens de locomotion et le réseau routier qui se sont améliorés ces dernières années !

Alors, on entend des grandes phrases : "c'est la médecine à deux vitesses" ou, pour utiliser des termes plus juridiques : "il y a des pertes de chance". Les accusateurs reprochent aux pouvoirs publics d'avoir voulu faire des économies sur le dos des assurés sociaux, mais en fait d'économies, on n’a jamais autant dépensé que cette année pour la santé des Français, et la seule année où on observera une dépense supérieure… c'est l'année prochaine. Car chaque année, les dépenses augmentent, et vite. L'effet des plans d'économie est quasi nul sur longue période. Pourquoi les dépenses augmentent-elles si vite ? Et pour quel objectif ? C'est ce que nous verrons. Il faudra aussi se demander s'il est nécessaire de dépenser autant pour la santé ! 175 Milliards d’euros en 2010 ! Car en prenant un peu de hauteur de vue, on s'aperçoit que bien d'autres facteurs que le nombre de médecins et la quantité de médicaments que l'on avale ont un impact sur la santé : l'environnement, les conditions de vie au travail, les conditions de logement, l'hygiène, la façon de se nourrir, la sécurité renforcée des véhicules et les contrôles routiers … tout cela a souvent de bien plus grandes conséquences sur la durée de vie !

Alors… Des centaines de millions d’euros par an partent en fumée, ou quasi ! Faut-il une énième réforme de la Sécu ?

Il faut, pour le savoir, réfléchir aux principes de notre système, savoir où passe tout cet argent, notre argent. Il faut en effet avoir à l’esprit que pour 1000 euros de salaire net durement gagné, le salarié et son employeur payent au moins 800 euros de charges sociales (pour la maladie, la famille, la retraite…). Donc l’assurance maladie, contrairement à une idée reçue, est loin, très loin d’être gratuite ! Au contraire, elle est très chère pour tous, si chère qu’elle paralyse la compétitivité des entreprises françaises, les produits et services étant mis sur le marché à des prix trop élevés. Et voilà l’une des causes les plus importantes du chômage.

Alors il faut essayer de comprendre comment on en est arrivé à cette situation. Pour cela, cet ouvrage expose en premier lieu les objectifs de la Sécu : que rembourse-t-elle ? A quelle hauteur ? Pour qui ? Puis, comme cet argent n’est pas perdu pour tout le monde, il faudra parler des hôpitaux, des médecins, des médicaments, des coûts administratifs. Et il faudra se poser quelques questions de bon sens : existe-t-il des gaspillages dans toute cette organisation ? Où sont-ils ? Comment les résorber ? Car il n’y a pas de remède miracle pour faire face au déficit chronique de la Sécu, mais il existe des pistes… et des efforts à faire, de la part de tous.

Lire la suite

9782915238242

Avis des lecteurs

Noter cet ebook :
Publier mon avis :
Fermer

Partager mon avis

Bookeen Diva
Vous voulez lire « Où passe l'argent de la Sécurité Sociale ? » en toute mobilité ?
Lisez cet ebook sur une liseuse Bookeen.

Informations

Titre Où passe l'argent de la Sécurité Sociale ?
Auteur
Editeur Les Asclépiades
Date de publication 1 janvier 2013
Catégorie Economie de la santé
Langue FR
Date de livraison Immédiat (à partir de la date de publication)

Droits numériques

Ean EPUB 9782915238242
Type de protection Adobe DRM
Ean papier 9782915238082
Haut