Le miroir mural devant la berceuse électrique

À propos

Courtepointe, hamac, planche, rabot, guéridon, carte, atlas, barbacane et sarbacane; fréon, brique, pierre, métal, bois, jute, plastique, vinyle et simili synthétique : les appareils, les usages et les substances se confondent devant et dans la glace d´Éric Charlebois. Le poète atypique aime le vertige, les montres fracassées, les heures de pointe, les piments forts et la cannelle. Il a peur du sang, du silence, de l´heure où les lampadaires sont censés s´allumer et où les ampoules s´exaspèrent. Le miroir mural devant la berceuse électrique n´échappe pas à la douce folie qui imprègne sa poésie. J´ai écrit mon testament, accoudé au zinc de l´estaminet, des miroirs de kaléidoscope dans les yeux, le tableau périodique pour clavier et toutes les couleurs du spectre à la brunante grisante. Un recueil charnière, une berceuse grinçante pour endormir le mortel en soi et préserver le rapport à l´autre.

Rayons : Littérature générale > Poésie

  • EAN

    9782895972853

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    114 Pages

  • Poids

    1 525 Ko

  • Distributeur

    Demarque

  • Support principal

    ebook (pdf)

empty