La guerre de la noix de muscade

Traduction ANNE-MARIE HUSSEIN  - Langue d'origine : ANGLAIS

( Aucun avis )

À propos

Qui peut imaginer aujourd'hui la valeur fabuleuse que représentait la petite noix muscade à la fin du XVIe siècle ? Giles Milton brode autour de la chasse aux épices une fabuleuse histoire des grands navigateurs et marchands du XVIIe siècle. Les fastes orientaux, l´exotisme, les rêves de richesse et de puissance se mêlent à la cruauté des moeurs, à l´impitoyable affrontement guerrier et aux ruses des négociants. La bravoure, la curiosité et l´esprit de conquête animent ce roman d´aventures où abondent flibustiers, rois orientaux, rapines et batailles navales.

« L´histoire de cette graine se lit comme un roman d´aventures fabuleusement épicé. » Géo

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782882502858

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    367 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Distributeur

    Immatériel

  • Diffuseur

    Immatériel

  • Entrepôt

    immatériel.fr

  • Support principal

    ebook (ePub)

Giles Milton

  • Naissance : 1-1-1966
  • Age : 55 ans
  • Pays : Royaume Uni
  • Langue : Anglais

Né en 1966, Giles Milton, historien et écrivain anglais, est spécialiste de
l'histoire des voyages et des explorations. Il collabore à nombre de journaux anglais
et étrangers. Il a publié plusieurs ouvrages, dont six traduits en français aux Éditions Noir sur Blanc : La Guerre de la noix muscade (2000), Les Aventuriers de la Reine (2002), Samouraï William (2003), Captifs en Barbarie (2006), Le Paradis perdu (2010) et Wolfram, un jeune rêveur face aux nazis (2012), et deux romans traduits
chez Buchet/Chastel, Le Nez d'Edward Trencom (2007) et Le Monde selon Arnold (2010). Il a également écrit trois livres pour enfants, dont deux illustrés par sa femme Alexandra. Il vit à Londres.

Avis des internautes

empty