Fleurs du mal

À propos

Comment, si Baudelaire est présent depuis les premiers textes mis en ligne sur publie.net (voir menu en haut à droite !), ne pas vous proposer, pour votre ordinateur, un des plaisirs et des puits essentiels de toute notre langue, les Fleurs du Mal ? Et vous pourrez compléter, puisque cette version-ci on vous l´offre, par 52´ de lecture audio à télécharger : Comme un aboi farouche. Pour moi, ce texte m´accompagne depuis 1996 sur mon ordinateur, progressivement révisé, mise en page toujours en chantier, en étude. Ma toute première connexion Internet avait été pour me procurer cette version numérique que Pierre Perroud, minéralogiste de l´université de Genève [1], Pierre Perroud, proposait en html sur Athena (avec une petite modif presque invisible pour pister les fichiers repris sans relecture ! - et ça nous a apporté de belles surprises à les tracer...). Pour ma part, qui n´ai jamais eu le syndrome du collectionneur (figure présente chez Benjamin), j´ai de toujours accumulé les éditions des Fleurs du Mal : la Corti faisant bien sûr référence, mais aussi mon gros livre relié cuir rouge de l´Imprimerie Nationale (dont j´ai supprimé les illustrations, remplacées par des portraits de Baudelaire pris à d´autres livres), et cette petite édition chinoise vendue 2 francs, pendant un temps, qu´on pouvait laisser dans la voiture ou dans le sac. J´ai aussi des traductions, on m´a même offert, un jour que j´avais parlé de Baudelaire dans une fac à Tokyo, une traduction japonaise. On rêve autrement, à reconnaître le texte, mais sans les mots, et j´ai besoin de ce rêve. Et le dernier cadeau qu´on m´a fait : la plus petite édition des Fleurs du Mal, grosse comme un ongle, merci PhR). Des enjeux parfaitement actuels des Fleurs du Mal, les travaux abondent : recommandons cependant l´inusable Baudelaire de Walter Benjamin (Payot). Il s´agit ici d´une lecture plaisir, on l´a basée sur l´édition originale des Fleurs du Mal. Nous y joindrons ultérieurement Les Épaves. FB

Rayons : Littérature générale > Poésie

  • EAN

    9782814501508

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    245 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Distributeur

    Immatériel

  • Support principal

    ebook (ePub)

Charles Baudelaire

En 1827, son père meurt mais cet homme lettré, épris des idéaux des Lumières et amateur de peinture, peintre lui-même, lui laisse un héritage spirituel. Un an plus tard, sa mère se remarie avec le chef de bataillon Aupick. Renvoyé du lycée pour une vétille en 39, Baudelaire choisit de mener une vie en opposition aux valeurs bourgeoises incarnées par sa mère et son beau-père. Il entreprend un voyage vers les Indes qui écourté, imprégnera pourtant son imaginaire (amour de la mer, vision d'un ailleurs exotique). De retour à Paris, il s'éprend de Jeanne Duval, jeune mulâtresse, avec laquelle il connaîtra tous les charmes et le amertumes de la passion. Dandy endetté, il est placé sous tutelle judiciaire et connaît dès 1842, une vie misérable. Il commence alors à composer plusieurs poèmes des Fleurs du mal. Critique d'art et journaliste, il combat les formes exaltées du romantisme. En découvrant, puis en traduisant l'oeuvre de Poe, il trouve l'esthétique de la poésie pure, quête du beau perçu par l'imagination . En 48, il participe aux barricades mais est surtout préoccupé d'aller fusiller... Aupick. Les Fleurs du mal paraissent en 1857 et le recueil est en partie condamné "pour outrage à la morale publique et aux bonnes moeurs". La nouvelle édition de 61 sera enrichie et restructurée mais aussi amputée des six plus beaux poèmes qui ont été interdits par le juge Pinar.ÿLe poète part alors pour la Belgique et se fixe à Bruxelles où il prépare un pamphlet contre ce pays qui figure à ses yeux une caricature de la France bourgeoise.Il meurt d'aphasie et de paralysie en 1867.

empty