Poldark - tome 1 Les falaises de Cornouailles

À propos

1783. Après avoir pris part à la Guerre d'Indépendance, le jeune et fougueux Ross Poldark quitte l'armée britannique et l'Amérique pour retrouver les siens.C'est un homme blessé qui rejoint ses falaises de Cornouailles. Là, il trouve le domaine familial en déshérence : son père vient de mourir et Elizabeth, sa fiancée, a rompu sa promesse pour en épouser un autre...Se repliant sur lui-même, il décide de relancer le domaine. Agriculture, élevage, prospection minière, il se bat sur tous les fronts. Et se lie même avec ses fermiers et ouvriers - quitte à se brouiller avec ses proches et l'aristocratie locale.Un jour, lors d'une foire aux bestiaux, il prend la défense d'une fillette de treize ans, Demelza, qu'il ramène chez lui et engage à son service comme domestique.Les années passent, Demelza s'épanouit. Et ce qui devait arriver... Quitte à choquer une fois de plus les bien-pensants, Ross n'écoutera que son coeur.



Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782809821260

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    320 Pages

  • Poids

    2 699 Ko

  • Distributeur

    ePagine

  • Diffuseur

    Editis

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    ebook (ePub)

Winston Graham

La notoriété de l'adaptation cinématographique par Alfred Hitchcock de
son roman Pas de printemps pour Marnie a occulté en France le reste de l'oeuvre
pourtant considérable de Winston Graham (1908-2003). Pourtant une partie de son
célèbre cycle de romans historiques « Poldark » situé dans ce pays de Cornouailles
où l'auteur a passé la plus grande partie de sa vie avait fait l'objet d'une traduction
française (elle a par ailleurs été adaptée pour le petit écran par la BBC où elle a
rencontré un très vif succès). Et, surtout, Winston Graham qui a reçu un « Golden
Dagger », la plus haute récompense dans le domaine du roman policier
britannique, fut unanimement loué comme l'un des grands spécialistes du thriller
psychologique ce dont « Marnie » reste l'un des meilleurs exemples.

empty