Bêtes, hommes et dieux

À propos

Krasnoïarsk, hiver 1920. Dénoncé aux « Rouges », un homme apprend que le peloton d'exécution l'attend. Il prend son fusil, quelques cartouches, sort dans le froid glacial et gagne la forêt. Commence alors une course-poursuite dont il ne sortira vivant, il le sait, que s'il ose l'impossible : gagner à pied l'Inde anglaise à travers l'immensité sibérienne, puis les passes de Mongolie, puis le désert de Gobi, puis le plateau tibétain, puis l'Himalaya...
Esprit exalté et curieux, Ferdynand Ossendowski vit sa marche folle à la manière d'une initiation et nous introduit aussi bien à la vie de bête traqué par les loups qu'aux mystères de l'Asie.
« Un fabuleux récit... mais aussi un document historique et ethnographique sans pareil. » Patrick Sabatier, Libération.

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782752907585

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    288 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Distributeur

    Immatériel

  • Diffuseur

    Immatériel

  • Entrepôt

    immatériel.fr

  • Support principal

    ebook (ePub)

Ferdynand Ossendowski

Né en 1876 dans l'actuelle Lettonie, Ferdynand Ossendowski passe son enfance à Saint-Pétersbourg, où il suit sa scolarité en russe, s'inscrit à l'université et entame des études scientifiques. Il fuit la Russie en 1899 à la suite d'émeutes étudiantes et se rend à Paris achever ses études à la Sorbonne. Revenu en Russie en 1901, il est condamné à mort pour son implication dans les mouvements révolutionnaires, mais sa peine sera commuée en travaux forcés. Relâché en 1907, avec l'interdiction de travailler et de quitter la Russie, il se consacre, pour survivre, à l'écriture de romans. À nouveau contraint à l'exil pour son ralliement en 1917 aux groupes contre-révolutionnaires, il s'installe un temps à New York, travaillant pour les services secrets polonais et à Varsovie en 1922 où il enseigne à l'École supérieure de guerre et à l'Institut d'études politiques. Il participe au gouvernement secret de Pologne durant la Seconde Guerre mondiale. Il meurt le 3 janvier 1945 et ses ouvrages furent interdits par le gouvernement communiste de Pologne jusqu'à la chute du régime, en 1989.

empty