L'état du monde 2015 ; nouvelles guerres

,

À propos

Ce chapitre intégral est extrait de l'édition 2015 de " L'état du monde " : Nouvelles guerres, publiée sous la direction de Bertrand Badie et Dominique Vidal. On n'enseigne plus, dans les collèges et les lycées de France, cet enchaînement de guerres qui, depuis la Renaissance, a marqué l'histoire de l'Europe, pratiquement jusqu'en 1945. De la Guerre de Trente Ans jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, le mécanisme des affrontements militaires a peu à peu dessiné le Vieux Continent, établi les frontières, construit les nations et consolidé les États. Du philosophe anglais Thomas Hobbes, auteur du Leviathan (1651), jusqu'à Raymond Aron, l'histoire n'était conçue que comme tragique, la guerre était dans les gènes de notre modernité politique. Cette vision est-elle universelle ? Pas si sûr. Si la violence est la chose du monde la mieux partagée, sa réalisation sous forme de guerre interétatique est bien conforme au modèle européen.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences politiques & Politique > Vie politique dans le monde

  • EAN

    9782707185235

  • Disponibilité

    Disponible

  • Poids

    151 Ko

  • Distributeur

    Editis

  • Support principal

    ebook (ePub)

Bertrand Badie

Professeur des universités à Sciences Po-Paris, Bertrand Badie s'est imposé comme l'un des meilleurs experts en relations internationales. Il est l'auteur d'une vingtaine d'ouvrages qui font référence, dont La Diplomatie de connivence, L'Impuissance de la puissance et La Fin des territoires. Il codirige L'État du monde depuis sept ans.

Dominique Vidal

Dominique Vidal est maître de conférences de sociologie à l'Université Charles-de-Gaulle - Lille 3 et membre du GRACC (Groupe de recherches sur les actions et les croyances collectives). Il a notamment publié La politique au quartier. Rapports sociaux et citoyenneté à Recife (Maison des sciences de l'homme, 1998).

empty