Kivousavé

À propos

Kivousavé, on n'en parle qu'à mots couverts, à l'heure du thé.
Kivousavé, c'est la mère de la narratrice, disparue quand elle avait deux ans. Depuis, l'enfant vit entre son père, trop faible, et sa grand-mère, qu'elle déteste.
À 12 ans, elle découvre que sa mère n'est pas morte comme on le lui avait fait croire. Que cachent ces mensonges ? Pourquoi sa mère est-elle partie ? Qu'est-elle devenue ?
La narratrice est sûre d'une chose : elle va la retrouver.
Entre rire et larmes, humour et révolte, c'est la quête de soi d'une adolescente lumineuse que ce roman nous fait partager.
« Un livre écrit avec une encre couleur sang. Un charme sauvage se dégage de chaque ligne, quelque chose de formidablement remuant. Le talent fulgurant de Béatrice Hammer surgit, comme les geysers en Islande »
Christine Arnothy, le Parisien
« Par-dessus l'épaule de cette adolescente, le lecteur suit le récit spontané et tonique d'un apprentissage marqué par l'absence maternelle. »
Valérie Marin La Meslée, Télérama
« C'est le parcours d'une adolescente en révolte qui, dans un milieu étroit, mesquin, imbécile, a toutes les raisons d'être insupportable. Et pourtant, l'enfant sera droite, brillante, attachante pour être digne de l'absente qu'elle idéalise. Un livre vibrant, drôle, méchant, qui se lit avec avidité. Un vrai bonheur »
M-H. C, La Vie
« Une quête de l'amour et de la maturité »
Le Figaro
« C'est un très beau premier roman, écrit à la manière de l'enfance et de l'adolescence. Au féminin. »
Isabelle Lortholary, Elle
Béatrice Hammer a publié une quinzaine d'ouvrages, qui lui ont valu régulièrement des prix de lecteurs.
Kivousavé est son premier roman. Lors de sa première sortie (sous le titre La Princesse japonaise), ce livre a été finaliste du Grand Prix des Lectrices de Elle et a obtenu le Prix Goya, le prix du Festival du premier roman de Chambéry et le Prix du Premier roman de l'Université d'Artois. Republié sous le titre Kivousavé aux éditions du Rouergue, il a obtenu le prix Tatoulu, le prix Jean-Félix Paulsen et le prix des Collégiens de Mantes-la-Ville.
Aux éditions d'Avallon, Béatrice Hammer a publié récemment La petite chèvre qui rêvait de prix littéraires, une comédie satirique sur le monde de l'édition ; elle y a également republié ses romans Cannibale blues (sélection « Attention Talent » des libraires de la FNAC), Ce que je sais d'elle, Green.com, Lou et Lilas et Les Violons de Léna. Aux éditions de la Combe, elle a publié 6 nouvelles (Matthias, Camille, Toug, Princesse, Salvadora et Abélie) et republié deux romans pour la jeunesse : Le Fils de l'Océan (prix Livre mon ami) et Cet hiver-là.



Rayons : Jeunesse > Littérature Adolescents

  • EAN

    9782491996550

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    260 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Distributeur

    Immatériel

  • Diffuseur

    Immatériel

  • Entrepôt

    immatériel.fr

  • Support principal

    ebook (ePub)

Béatrice Hammer

Béatrice Hammer est romancière, scénariste et réalisatrice. Elle a publié une quinzaine d'ouvrages, qui lui ont valu régulièrement des prix de lecteurs, notamment le Prix Goya et le prix Tatoulu.
Aux éditions d'Avallon, elle a publié Cannibale blues (sélection « Attention Talent » des libraires de la FNAC), Ce que je sais d'elle, Green.com, Kivousavé, Les Violons de Léna et La petite chèvre qui rêvait de prix littéraires. Les éditions de la Combe ont publié récemment ses nouvelles : Camille, Toug, Blanche, Matthias, Abélie, Princesse et Salvadora.

empty