Alice et autres nouvelles

Traduction ALAIN DEFOSSE  - Langue d'origine : ANGLAIS (ETATS-UNIS)

À propos

" Vers 1940, fut publié un des plus curieux livres érotiques confidentiels jamais parus aux Etats-Unis. A la différence de la grande majorité de la production érotique d'alors, la fiction en était d'une sensualité extrême (...) et l'écriture d'une habileté quasiment inconnue à l'époque dans ce genre littéraire (...). Même dans leurs passages les plus descriptifs, les plus sexuellement explicites, il est difficile de qualifier ces récits d'obscènes ou de pornographiques. Ils sont simplement trop bien écrits pour cela (...). Au fil des ans, ce recueil a presque été oublié.
Personne n'a déclaré ouvertement en être l'auteur, et jusqu'à la présente édition, seuls ceux qui ont eu la chance de trouver un exemplaire de cet ouvrage original de plus en plus rare, ont pu savourer le raffinement du plaisir qu'il offre. " (C.J. Sheiner, New-York) Attribué à Anaïs Nin, auteure incontournable de la littérature érotique féminine, cet ouvrage, traduit pour la première fois par La Musardine en 1999, est l'un des plus grands succès de la collection Lectures amoureuses.

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles de genre > Erotisme

  • EAN

    9782364902664

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    89 Pages

  • Poids

    319 Ko

  • Distributeur

    ePagine

  • Diffuseur

    Editis

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    ebook (ePub)

Anaïs Nin

Anaïs Nin (1903-1977) est née à Neuilly-sur-Seine et a grandi à New York où sa mère, d'origine danoise, s'est installée après avoir été abandonnée par son mari, le compositeur cubain Joaquín Nin. À quatorze ans, Anaïs Nin commence à travailler comme mannequin puis épouse en 1923 Hugh Parker Guiler, avec lequel elle s'installera à Paris. Elle se lance dans l'écriture et s'intéresse à la psychanalyse. Elle doit sa notoriété à la publication de ses journaux intimes offrant une vision profonde de sa vie et de ses relations. La version non censurée de ces journaux n'a pu être publiée qu'après sa mort et celle de son second mari. Elle fut élue membre du National Institute of Arts and Letters en 1974.

empty