Un millionnaire à Lisbonne v.2

Traduction CATHERINE LETERRIER  - Langue d'origine : PORTUGAIS

À propos

L'apogée et la fin de la vie du mystérieux Arménien qui a régné sur le monde du pétrole et sur celui de l'art. L'organisation mondiale de l'industrie pétrolière est désormais établie et Kaloust Sarkisian devient l'homme le plus riche du XXe siècle. Vivant entre ses suites du Ritz à Paris et à Londres, l'homme d'affaires se consacre à sa collection d'art et à ses jeunes maîtresses. Mais l'Histoire va le rattraper. L'horreur du génocide arménien puis le chaos de la Seconde Guerre mondiale forcent le millionnaire arménien à chercher une nouvelle ville pour s'installer. Il choisit Lisbonne ; un choix qui étonne tout le monde... notamment le dictateur Salazar qui ne voit pas cela d'un bon oeil. Avec la magie propre à J.R. dos Santos, ce deuxième roman nous fait comprendre combien ce petit Arménien si mystérieux a bouleversé l'ordre mondial. Il explique également comment il a marqué l'histoire des Portugais et notamment celle de Lisbonne, en léguant toute sa collection d'Art à la ville. Aujourd'hui, la Fondation Gulbenkian est l'une des plus riches et des plus importantes d'Europe.

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles de genre > Roman historique

  • EAN

    9782357205000

  • Disponibilité

    Disponible

  • Poids

    3 179 Ko

  • Distributeur

    Editis

  • Support principal

    ebook (ePub)

José Rodrigues dos Santos

Journaliste, grand reporter, correspondant pour CNN et la BBC, José Rodrigues Dos Santos a parcouru le monde pour couvrir les plus grands conflits (Israël, Palestine, Liban, Irak, Bosnie, Serbie...) et a été primé trois fois par CNN. Il a tiré de cette expérience du terrain des romans à la véracité et au suspens inégalables. Des bestsellers traduits dans plus de 17 langues.ÿJosé Rodrigues Dos Santos est également professeur à l'Université de Lisbonne et présentateur vedette du 20H au Portugal. Ses romans se sont vendus à plus d'un million d'exemplaires dans le monde et il n'était pas encore traduit en France...

empty