fr
Bookeenstore 0 Panier
Menu
chargement
chargement
chargement
chargement
chargement
chargement

Chronique d’un étudiant en droit

Mes conseils pour obtenir votre L1 (en y prenant du plaisir)

de

Enrick B. Editions | | Fiche technique
10,99 €
Format EPUB | Adobe DRM (En savoir plus sur les formats)
Téléchargement immédiat | Lecture multi-support

Résumé

Extrait

Certains arrivent en fac de droit par choix, d’autres par défaut, et d’autres encore par hasard. Dans mon cas, ce fut un peu les trois… Après un début d’année pénible en hypokhâgne au Prytanée national militaire de La Flèche (matricule 4320D) dont je m’échappais avec la bienveillante complicité mêlée d’inquiétude de mes parents, il fallait bien que je fasse quelque chose de ma vie ! Ou pour dire les choses plus prosaïquement : mes parents voulaient bien que je m’échappe du monde militaire mais j’avais plutôt intérêt à rebondir vite.

Dès lors, l’année étant commencée, il ne me restait pas 500 options disponibles à part l’université. Et quand on vient d’une famille d’ingénieurs mais qu’on a obtenu un bac littéraire, autant vous dire qu’il ne reste pas beaucoup de filières envisageables. Par ailleurs, suivre un cursus juridique me laissait la possibilité de passer le concours de Saint-Cyr (malgré mon départ du Prytanée) et d’envisager d’autres carrières qui m’intéressaient à l’époque, notamment dans la police et la gendarmerie.

Les hasards de la vie et des rencontres m’ont finalement mené à embrasser un parcours professionnel en zigzag entres les charmes de la vie en Asie du Sud-Est, les montagnes russes de l’aventure entrepreneuriale, les saveurs aigres-douces du conseil politique, les plaisirs hédonistes du métier d’écrivain et les anecdotes éclairantes d’une activité d’enseignant. Tout ça pour vous dire qu’il n’y a pas de bonne ou de mauvaise raison de commencer des études de droit. Et il n’y a pas non plus de bonne ou de mauvaise façon de les achever !

Pour ma part, voici précisément comment s’est déroulée ma formation initiale :

• L1 droit et sciences politiques (Nantes)

• L2 droit et sciences politiques + L1 LEA (Nantes)

• Je redouble ma L2, j’abandonne LEA

• L3 science politique (Assas) + L3 droit (Nantes)

• M1 science politique (Assas)

• M2 science politique (Paris-1)

• Doctorat de droit public (Nantes)

Comme vous pouvez le constater, on peut donc quitter le droit et y revenir plus tard… mais on peut aussi quitter le droit et ne jamais y revenir. C’est à vous de voir ce qui vous convient et il n’est pas interdit de changer d’avis. De changer d’avis plusieurs fois, même ! D’ailleurs, après le droit, j’ai suivi des formations en coaching, en communication, en programmation neuro-linguistique, etc. Contrairement à ce qu’on nous dit quand on est enfant, la curiosité n’est pas un vilain défaut et il est souvent profitable d’aller voir si l’herbe est plus verte ailleurs pour se forger son propre avis.

Au-delà de mon exemple, vous pourrez trouver dès cette introduction (et dans les chapitres qui suivent) les témoignages d’une quinzaine d’autres personnes qui sont passées par les bancs de la fac de droit. Vous y découvrirez leurs parcours et leurs conseils, leurs avis et leurs analyses, ainsi que quelques petites anecdotes pour égayer l’ensemble. Parmi ces « grands témoins », quelques-uns furent mes condisciples, quelques autres furent mes étudiants… Oui, mes étudiants !

Car je ne suis pas qu’un ancien étudiant en droit déjà passé par là, je suis aussi un de ceux que vous allez apprendre à aimer ou à détester : un prof. Plus précisément, je ne fais pas partie des « enseignants-chercheurs » qui sont des fonctionnaires d’État passés par un rigoureux processus de sélection ; je suis ce qu’on appelle un « chargé d’enseignement vacataire », c’est-à-dire que je peux dispenser des cours et des TD sur la base d’un contrat annuel qui me lie à une université ou une école. Bref. Pour les étudiants, je suis un demi-traître ; pour les enseignants, je suis un demi-prof. Mais pour l’instant, cela me convient très bien. Même s’il faudrait vraiment que je finisse ma thèse un jour, mais ça, c’est une autre histoire…

Lire la suite

9782356441454

Avis des lecteurs

Noter cet ebook :
Publier mon avis :
Fermer

Partager mon avis

Cybook Odyssey
Vous voulez lire « Chronique d’un étudiant en droit » en toute mobilité ?
Lisez cet ebook sur une liseuse Bookeen.

Informations

Titre Chronique d’un étudiant en droit - Mes conseils pour obtenir votre L1 (en y prenant du plaisir)
Auteur
Editeur Enrick B. Editions
Date de publication 7 octobre 2016
Catégorie Droit
Langue FR
Date de livraison Immédiat (à partir de la date de publication)

Droits numériques

Ean EPUB 9782356441454
Type de protection Adobe DRM
Ean papier 9782356441447
Haut