Offrir cet ebook
Agnès Grey

Les mots clés

XIX étranger

Agnès Grey

Traduction CH. ROMEY  - Langue d'origine : ANGLAIS

À propos

Élevée au sein d'une famille unie mais pauvre - qui n'est pas sans rappeler la fratrie Brontë -, Agnès Grey, 18 ans, fille d'un pasteur d'un village du nord de l'Angleterre, décide de tenter sa chance dans le monde en se faisant gouvernante. Trop discrète et inexpérimentée, elle est vite confrontée à la dure réalité dès son arrivée chez la famille Bloomfield.
Désarmée face à l'indiscipline des enfants gâtés dont elle a la garde, et à l'indifférence cruelle des adultes, elle est renvoyée au bout de quelques mois. Sans désemparer, et dans l'obligation de subvenir à ses besoins, elle trouve alors un emploi chez les Murray. Les jours passent, avec leur lot de monotonie et de difficultés, jusqu'à l'arrivée du nouveau pasteur, Mr Weston...
Chronique réaliste à la première personne, non dénuée de satire, Agnes Grey est largement inspiré de l'expérience de gouvernante d'Anne Brontë dans l'Angleterre provinciale de son siècle, tout comme Jane Eyre de sa soeur Charlotte.

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782352873303

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    288 Pages

  • Poids

    1 213 Ko

  • Distributeur

    ePagine

  • Diffuseur

    Editis

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    ebook (ePub)

Anne Brontë

Fille d'un pasteur anglican née en 1820, Anne Brontë passe sa jeunesse au presbytère de Haworth avec son frère et ses s½urs aînées Emily et Charlotte. Tous quatre font très tôt preuve d'une imagination hors du commun. Les trois s½urs publient ensemble un recueil de poèmes, avant d'écrire chacune des romans. Anne, marquée par son expérience de gouvernante (1835-1845), souligne dans Agnes Grey (1847) la responsabilité des parents dans le manque de rectitude morale des enfants de familles riches. Femme réservée, elle masquait ses sentiments sous un « voile de nonne rarement soulevé », selon sa s½ur Charlotte. Elle meurt en 1849 de la tuberculose, comme son frère et Emily, après avoir publié l'année précédente cet ultime roman, La Dame du manoir de Wildfell.

empty