À propos

Dès leur indépendance, les États-Unis s'étaient donné pour tâche d'inscrire dans la réalité américaine un idéal démocratique et universaliste. Pourtant la nation naissante écartait d'emblée les Noirs et les Indiens réservant ainsi à certains groupes ethniques privilégiés le bénéfice de ses institutions et de ses richesses. Ce livre étudie à travers l'histoire de certaines minorités la politique des États-Unis vis-à-vis des groupes qui ont été appelés à former la nation américaine : exclusivisme, appropriation des richesses, recherche d'une homogénéité nationale au prix du rejet des cultures allogènes. Vivre en marge, pour les minoritaires américains, c'est être relégué dans des réserves réelles ou symboliques, hors du circuit des richesses du pays, dans l'impossibilité de prendre pleinement part à la compétition que prétend leur offrir le capitalisme américain ; c'est être maintenu par la discrimination au bas de l'échelle économique et sociale ; « vivre en marge » c'est aussi être exclu de la « démocratie américaine » et se voir refuser l'accès à une culture détenue par la majorité. C'est être dépouillé de sa propre culture par le mépris qui lui est opposé. Mais ceux auxquels le nativisme et les idéaux uniformisateurs n'ont laissé de choix qu'entre l'assimilation ou l'exclusion mettent aujourd'hui en question les normes qui les excluent. Quelles que soient leur prise de conscience et la forme de leur combat, les minoritaires d'origine européenne, orientale, africaine ou aborigène réclament tous l'égalité inscrite dans les grands textes américains, une égalité qui passe par le droit à la différence et par la dignité retrouvée.

  • EAN

    9782348033162

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    492 Pages

  • Poids

    2 375 Ko

  • Distributeur

    ePagine

  • Diffuseur

    FeniXX

  • Entrepôt

    Eden Livres

  • Support principal

    ebook (ePub)

empty