être en vie

Traduction DOMINIQUE VITTOZ  - Langue d'origine : ITALIEN

À propos

« Qu'est-ce que ça veut dire être en vie ?
- Pour moi, c'est comme une chanson, vous la savez par coeur, elle vous semble stupide, toujours la même, tout le monde la connaît, mais quand il vous arrive de la chanter à nouveau, elle vous donne le frisson... »
Caterina vit à Rome, a un travail qu'elle aime, un mari et deux enfants. Un destin inespéré pour la petite orpheline de Campanie.
Quand les corps sans vie de sa mère adoptive et de son compagnon, Sebastiano, sont retrouvés dans une chambre d'hôtel à Athènes, Caterina décide de s'y rendre, seule. À son arrivée, elle est rejointe par le fils de Sebastiano. Ils ont le même âge, sont liés par la même douleur. Pourtant, tout en lui l'irrite, la dérange, et l'attire.
Au cours de ces quelques jours intenses, ils vont revisiter leur enfance et faire ressurgir un passé au goût d'interdit et de liberté. Et se sentir, enfin, vivants.
Traduit de l'italien par Dominique Vittoz

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782234083226

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    256 Pages

  • Action copier/coller

    Non

  • Action imprimer

    Non

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Nb Partage

    6 appareils

  • Poids

    1 096 Ko

  • Distributeur

    Numilog

  • Diffuseur

    Numilog

  • Entrepôt

    Numilog

  • Support principal

    ebook (ePub)

Cristina Comencini

Née à Rome en 1956, Cristina Comencini, fille du cinéaste Luigi Comencini, a suivi les cours du lycée français de cette ville, grandissant dans les deux langues. Après des études de sciences économiques, elle rejoint son père - en tant que co-scénariste aux côtés de Suso Cecchi d'Amico - lors du tournage de deux films : Cuore, d'après le roman d'Edmondo De Amicis, et La Storia, d'après Elsa Morante. Puis elle aborde seule la mise en scène avec Zoo, en 1988, et Les Amusements de la vie privée, en 1990.
Grâce au soutien de Natalia Ginzburg, elle publie en 1991 son premier roman aux éditions Feltrinelli : Les Pages arrachées (Le pagine strappate), avant de faire paraître, trois ans plus tard, chez le même éditeur, Passion de famille (Passione di famiglia) et, en 1997, Il cappotto del Turco (traduction littérale du titre : Le Manteau du Turc).

empty