Se souvenir des jours de fête

À propos

« Il faut se souvenir des jours de fête où nous avons été heureux et tout faire pour les revivre un jour... » 1939. L'orage qui gronde au loin sonne la fin des années d'insouciance. A Toulouse comme ailleurs, les hommes qui refusent de voir grandir leurs enfants dans une Europe soumise aux nazis s'engagent et partent pour le front. Beaucoup n'en reviendront pas. D'autres, comme Etienne, prisonniers en terre ennemie se retrouvent ballotés de camps en camps, toujours plus rudes à chaque tentative d'évasion. Au pays, les femmes ne baissent pas les bras. Mélina, qui vient de mettre au monde un petit garçon, est persuadée que pour revoir un jour son mari, elle doit se montrer digne de lui. Confiant leur enfant à un couple d'amis, elle s'engage dans la lutte et rejoint la Résistance... Après Nos si beaux rêves de jeunesse, cette vaste fresque, qui nous entraine des bords de la Garonne à la Prusse orientale, est un hymne à la vie, la liberté et l'espérance. Vous n'êtes pas prêts d'oublier Etienne et Mélina, ce jeune couple qui se bat avec la folle certitude que rien ni personne ne pourra jamais les séparer.

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782226389473

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    368 Pages

  • Distributeur

    ePagine

  • Support principal

    ebook (ePub)

Christian Signol

Consacré en 2015 comme l'un des dix romanciers préférés des Français, Christian Signol est né dans le Quercy et vit en Corrèze. Deux veines dans son œuvre : celle des grandes sagas populaires en plusieurs tomes (de La Rivière Espérance aux Messieurs de Grandval en passant par Les Vignes de Sainte-Colombe, Prix des Maisons de la presse 1997) et celle des œuvres plus intimistes, récits ou romans, telles que Bonheurs d'enfance, La Grande Île, Ils rêvaient des dimanches ou Pourquoi le ciel est bleu. Depuis trente ans, son succès ne se dément pas. Ses livres sont traduits en quinze langues.

empty