À propos

Freud était à la fois psychanalyste et lecteur : La Gradiva de Jensen lui sert d´illustration clinique et Hamlet inspire sa théorie du refoulement. Il nourrit son oeuvre de littérature ; mais lire et entendre n´est pas écrire : il ne s´est jamais aventuré vers la fiction. Psychanalyste, Michel Schneider est aussi romancier et nul n´a mieux ni plus étudié que lui, et de l´intérieur, les rapports - affinités et irréductibles différences - entre écriture et psychanalyse. Les chapitres de ce livre ouvrent chacun des perspectives psychanalytiques sur le masochisme, la psychose, la perversion... La littérature est un prisme qui révèle le spectre de situations psychiques étranges, des affres de l´analyste confronté à ses patients et à lui-même, ou de l´angoisse de l´écrivain. Pessoa, Proust, Schnitzler, Nabokov, Henry James apparaissent ici comme les protagonistes omniprésents de la pratique psychanalytique de Michel Schneider. Entendre ce que l´on lit et lire pour entendre. Michel Schneider évoque ici les trois instances auxquelles sa vie intellectuelle a été soumise : le pouvoir, la littérature, la psychanalyse. Il aurait pu ajouter la musique... Son oeuvre est aujourd´hui considérable. Il décrit la littérature comme un exercice contraignant. Son dernier roman, Comme une ombre, publié chez Grasset, est né de la contrainte du souvenir. De la psychanalyse, il a montré la nécessité mais aussi les hasards et les dérives. Ce livre en témoigne, ainsi que son Lacan, les années fauves, publié dans cette même collection.  

Rayons : Sciences humaines & sociales > Psychologie / Psychanalyse > Psychanalyse

  • EAN

    9782130624882

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    312 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Distributeur

    Immatériel

  • Support principal

    ebook (ePub)

Michel Schneider

Écrivain et psychanalyste, Michel Schneider a été directeur de la Musique et de la Danse au ministère de la Culture entre 1988 et 1991. Il a écrit de nombreux livres, dont un certain nombre sur la musique : Glenn Gould piano solo (Gallimard, 1988), La Tombée du jour, Schumann (Ed. du Seuil, 1989), Musique de nuit et Prima Donna. Opéra et psychanalyse (Odile Jacob, 2001). Parmi ses autres ouvrages, citons Marilyn dernières séances (Grasset, 2006, Prix Interallié) et Comme une ombre (Grasset, 2011).

empty