Quand faire, c'est croire

À propos

La religion des Romains a mauvaise réputation. Comparée aux religions universelles dites du Livre, elle paraît dénuée d´intérêt. Ignorant l´idée de révélation, dépourvue de croyances et de dogmes, elle ne se compose que de rites et d´obligations rituelles. C´est précisément ce ritualisme qui a longtemps été mal compris, voire méprisé. Or rites et sacrifices peuvent manifester une pensée théologique ou philosophique implicite : ils mettent en scène les hiérarchies qui existent dans ce monde-ci et dans l´au-delà, entre les hommes et les dieux, entre les dieux eux-mêmes, et entre leurs partenaires humains. Ainsi, la découpe d´un boeuf, l´ordre de distribution des parts de viande ou même la manière de les consommer en disent long sur les relations entre les dieux et les humains.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Antiquité (jusqu'en 476)

  • EAN

    9782081278004

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    352 Pages

  • Action copier/coller

    Non

  • Action imprimer

    Non

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Nb Partage

    6 appareils

  • Poids

    3 102 Ko

  • Distributeur

    Flammarion

  • Support principal

    ebook (ePub)

John Scheid

John Scheid est professeur au Collège de France. Il a notamment publié Religion et piété à Rome (Albin Michel, 2001), La Religion des Romains (Armand Colin, 2002) ; avec Jesper Svenbro, Le Métier de Zeus. Mythe du tissage et du tissu dans le monde gréco-romain (Errances, 2003), et avec Jean-Maurice de Montrémy, Jupiter et la puissance de Rome (Larousse, 2008).

empty