Première station avant l'abattoir

À propos

Gênes, avril 1922. Les palaces de la côte ligure accueillent une foule effervescente de diplomates et de journalistes attirés par la conférence internationale censée résoudre les problèmes de l'Europe après la guerre ; doivent y siéger, pour la première fois depuis la révolution, des délégués du gouvernement des soviets. Ralph Exeter, officiellement correspondant du London Daily World, en réalité espion à la solde des bolcheviks, y rencontre son « contact », un homme du Guépéou. Ayant chargé Exeter de démasquer la taupe qui s'emploie à saper les fondements du jeune pouvoir soviétique, le Russe sera assassiné. Soupçonné de ce crime, mais aussi du meurtre d'un agent du 2e bureau français, le reporter sollicite, paradoxe ultime, la protection d'un leader fasciste au parcours prometteur : Benito Mussolini. Espionnes affriolantes, agents doubles ou triples, machinations des puissances occidentales pour s'approprier le pétrole russe, trafic des joyaux du tsar sont les principaux ingrédients de ce thriller élégant et atmosphérique qui se déroule quelques mois avant la marche des Chemises noires sur Rome.Photographe, illustrateur, essayiste, auteur de BD et de plusieurs romans parus dans la « Série Noire », Romain Slocombe a connu un succès considérable avec Monsieur le Commandant, lauréat du prix Nice-Baie des Anges et du Trophée 813, et qui a figuré sur la première sélection du prix Goncourt 2011.

Rayons : Policier & Thriller > Policier

  • EAN

    9782021139341

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    400 Pages

  • Action copier/coller

    Non

  • Action imprimer

    Non

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Nb Partage

    6 appareils

  • Poids

    2 211 Ko

  • Distributeur

    Média Diffusion

  • Support principal

    ebook (ePub)

Romain Slocombe

Photographe, cinéaste, peintre, illustrateur, traducteur et écrivain, Romain Slocombe réconcilie depuis plus de trente-cinq ans le roman noir, l'avant-garde artistique et l'univers underground de la contre-culture américaine et japonaise. Son intérêt pour la question de la violence, y compris sous la forme ultime de la torture, dans le cadre intime ou historique, a ceci d'unique qu'elle ne sombre jamais dans la morbidité. C'est avec une sérénité parfaite et un humour élégant, très british, que Romain Slocombe aime aborder des sujets graves en créant des univers minutieusement extraits de son imagination sans limite. Il s'offre le paradoxe d'une écriture documentée et de sujets très contemporains, notamment ceux de la fascination du féminin, du rapport entre image et écrit, de la proximité de la civilisation occidentale ou japonaise et du monstrueux. Sa tétralogie La Crucifixion en jaune, publiée chez Gallimard, a rencontré un grand succès critique et public, et les expositions de ses ½uvres photographiques l'ont fait connaître dans le monde entier. Auteur de polars accompli (Envoyez la fracture, Mortelle résidence) et spécialiste incontesté de l'imagerie japonaise, sa longue collaboration avec Roland Jaccard (culminant avec Sugar Babies et Suite viennoise) a mis en lumière sa singularité dans le panorama littéraire français. Éclectique savant dans une époque qui ne connaît que les dilettantes zappeurs, il peut fièrement revendiquer ses héritages, de Topor à Huysmans en passant par Chesterton ou Jack O'Connell. En quarante ans de travail, il s'est forgé une place à part dans les meilleures maisons d'édition françaises : Gallimard, Fayard, les Presses Universitaires de France.

empty