La mulâtresse solitude

 (Lu par Guila Clara Kessous)

À propos

« De mère africaine - arrachée à son village par des trafiquants d'esclaves - et de père inconnu - quelque marin du bateau négrier voguant vers la Guadeloupe - elle n'est ni noire ni blanche, et même ses deux yeux sont de nuance différente. Enfant, on la surnommera « Deux-âmes ». Et finalement c'est sous le nom de « Solitude » qu'elle vivra à la Guadeloupe dans les familles de Blancs qui l'ont achetée, puis parmi les troupes de Noirs révoltés qu'elle rejoindra à grand-peine dans leurs refuges des forêts de la Soufrière. L'histoire se passe aux environs de 1760 à 1802. L'abolition de l'esclavage décrétée par la Convention n'aura duré que le temps d'un rêve. Et Solitude, près de l'Africain Maïmouni qu'elle a découvert dans la forêt et dont elle partage la vie, a senti en elle-même « battre un coeur de négresse ». C'est elle, enceinte et soutenue par ses compagnons, qui anime le dernier combat. Capturée, elle est pendue après avoir donné naissance à son enfant. » Source : Le livre de poche (Coup de coeur des Libraires, 2015). Tel fut le destin tragique d'une femme de légende, d'une combattante, dont l'existence réelle est parfois discutée mais qui a désormais sa statue en Guadeloupe, en mémoire de la lutte contre l'esclavage. Un récit poignant qui nous plonge au coeur d'une Histoire cruelle, dans laquelle André Schwarz-Bart voyait beaucoup de similitude avec la déportation des juifs.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    3328140022001

  • Disponibilité

    Disponible

  • Poids

    488 058 Ko

André Schwarz-Bart

André Schwarz-Bart est né en 1928. Il entre en résistance en 1943. La déportation de ses parents et de deux de ses frères pendant la Seconde guerre mondiale constitue l'évènement traumatique qui le conduit à l'écriture et à la publication de son premier roman, Le Dernier des Justes, chef-d'oeuvre couronné du prix Goncourt en 1959.ÿEngagé contre toute forme de colonisation, André Schwarz-Bart poursuit son projet littéraire aux côtés de son épouse, l'écrivaine antillaise Simone Schwarz-Bart, et publie avec elle, en 1967, un second roman Un plat de porc aux bananes vertes, prélude de La Mulâtresse Solitude paru en 1972 (Le Seuil) et qui sera sa dernière oeuvre romanesque.

empty